Un printemps décisif pour les droits TV NBA

par 3 minutes de lectureCommentaires 1
droits TV NBA
par 3 minutes de lectureCommentaires 1
Enlever la pub

Stephen Curry vs LeBron James, Aaron Rodgers en courtside : voici les éléments qui pourraient bien aider à négocier ses futurs droits TV NBA.

Le contrat actuel des droits TV NBA de 24 milliards de dollars sur 9 ans prendra fin à la fin de la saison 2024-25 et les playoffs 2023 et leur succès confirment que la NBA est sur la bonne voie pour un nouveau contrat record. La demi-finale entre les vétérans, LeBron James et Stephen Curry tombe à point nommé avec des audiences jamais vue depuis 11 ans pour un premier ou deuxième tour de playoffs.

Un deal à 75 milliards de dollars ? 

Selon des sources de Front Office Sport, la NBA chercherait à doubler voir tripler ses revenus actuels avec un accord compris entre 50 et 75 milliards de dollars. À titre de comparaison, la NFL débute cette année son deal à 100 milliards de dollars effectif jusqu’en 2033.

ESPN et TNT, tous deux partenaires de longue date de la ligue, ont publiquement exprimé leur intention de maintenir leurs relations avec la NBA. Cependant, s’ils ne parviennent pas à conclure un nouvel accord lors de leur fenêtre de négociation exclusive au printemps prochain, plusieurs autres joueurs seront impatients d’intervenir.

Des réseaux de diffusion tels que NBC Sports (l’ancien partenaire média de la NBA), Fox Sports et CBS Sports, ainsi que avec les géants du streaming Amazon Prime Video, Apple et Google/YouTube, tous envisagent la manne potentielle de la sécurisation des droits de la NBA.

Dans un effort pour maximiser les revenus, la NBA envisage également de scinder un package de streaming séparé, similaire à l’accord de 1 milliard de dollars par an de la NFL avec Amazon Prime Video pour « Thursday Night Football ». Cette décision met en évidence l’ambition de la ligue de s’adapter à l’évolution rapide du paysage médiatique et de capitaliser sur la tendance croissante du cord-cutting.

Le commissaire de la NBA, Adam Silver, trouverait de plus en plus attrayante la perspective de revenir à la télévision gratuite en direct avec NBC. Ce sentiment est alimenté par la tendance généralisée à couper les cordons, ainsi que par la possibilité d’atteindre un public plus large via les réseaux de diffusion traditionnels.

Brian Roberts, directeur général de NBCUniversal Comcast Corp., serait très intéressé par l’acquisition des droits de la NBA, ce qui non seulement renforcerait le portefeuille sportif de NBC, mais pourrait également porter un coup à Bob Iger de Disney, un rival de longue date.

Avec la popularité croissante de la NBA à la fois au niveau national et international, la sécurisation de ses droits de diffusion serait un coup important pour tout réseau ou service de streaming.

 

Enlever la pub

Commentaires

guest

1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires