Toronto, 6 à la suite

PAR Samuel Troccaz 10 JANVIER 2022 Commenter

Les Raptors enchainent les victoires en ce moment. Portés par les bonnes performances offensives du duo Fred Van Vleet – Pascal Siakam, les canadiens n’ont toujours pas perdu en 2022. 

Bien commencer l’année

32 points de Fred Van Vleet, 29 de Pascal Siakam. Les Raptors se sont encore imposés hier soir à domicile contre New Orleans (105 – 108). Une sixième victoire consécutive qui vient payer les efforts des dinos, aujourd’hui 7e de la Conférence Est avec un bilan positif de 20 wins pour 17 défaites. Toronto a commencé 2022 à domicile contre les Clippers (116-108), les Knicks (120-105), les Spurs (129-104) pour enchaîner face aux Bucks (117-111) puis à Utah (122-108). La cours aux playoffs est lancée.

Des adversaires démunis

Cette série est cependant à nuancer. En effet, les adversaires des Raptors se sont souvent retrouvés orphelins de leurs stars pour affronter l’équipe de Nick Nurse. Les Clippers ont joué sans Paul George et sans Kawhi. Giannis était au repos, comme Dejounte Murray et Utah n’avait ni Rudy Gobert ni Donovan Mitchell. Le vrai test pour cette équipe sera donc contre Phoenix, demain, qui est à plein effectif. Toronto veillera à continuer sur sa lancée en freinant le trio Ayton-Booker-CP3.

Une attaque remodelée

Le 9e offensive rating de la ligue cette saison, c’est pour les Raptors. Les hommes de Nick Nurse ont gagné 7 places par rapport à la saison dernière. Toronto marque pourtant moins qu’en 2020-21 (111 points contre 108). Mais les Raptors se sont assagis, préférant un rythme plus posé et en prenant 5 tirs à 3 points de moins par match. Les pourcentages de réussites sont donc bien supérieurs. Une belle base de travail pour un coach encore jeune qui a déjà connu les sommets comme les abysses de la NBA.

Scottie Barnes, l’exemple défensif

Deux domaines défensifs ont été grandement amélioré par l’apport de Scottie Barnes cette saison. Les Raptors font moins de fautes et prennent plus de rebonds et c’est en partie grâce au rookie. Leader défensif déjà confirmé, l’ailier n’est pas tête brulée. Il impose une défense rude mais n’a été exclu qu’à 6 reprises sur un total de 31 matchs. Il est également le second meilleur rebondeur de l’équipe derrière Pascal Siakam avec 8.1 boards récupérés par match.

Le résumé du match contre les Pelicans : 

 

 

AUTEUR : Samuel Troccaz

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DÉCOUVRIR LES ARTICLES SELON LES SPORTS

MLB

Major League Baseball

NBA

National Basketball Association

NCAA

National Collegiate Athletic Association

NFL

National Football League

NHL

National Hockey League

WNBA

Women's National Basketball Association