Preview CFB Playoffs : Cincinnati-Alabama

PAR Damien Viottolo 30 DéCEMBRE 2021 Commenter

Nous vous proposons d’analyser les affiches des playoffs du College Football. Ici, il sera question du Goodyear Cotton Bowl Classic entre les Cincinnati Bearcats et l’Alabama Crimson Tide.

Cincinnati Bearcats : ils ont réalisé l’impossible : et après ?

Les Cincinnati Bearcats reviennent d’une situation qui semblait perdue. Les Bearcats ont été la révélation de la saison dernière et l’équipe qui a poussé le monde du College Football à remettre en question plus que jamais le modèle des playoffs à quatre équipes. Les Bearcats étaient méritants et ils ont échoué au porte des playoffs l’an dernier.

Cette saison, les Bearcats ont été encore plus solides que l’an dernier et pourtant, pendant une bonne partie de la saison, on pensait que le comité ne miserait jamais sur les Bearcats pour aller en playoffs. Quand le premier classement est sorti, tout le monde s’accordait sur un fait : les Bearcats n’iront pas en playoffs quoi qu’ils fassent. C’était sans compter sur une saison chaotique durant laquelle tous les favoris se sont écroulés les uns après les autres. Au final, il ne restait plus qu’un choix possible : envoyer Cincinnati en playoffs.

Les Bearcats n’ont pas volé leur qualification. Ils ont eu peu d’occasion de prouver leur force avec que très peu d’affrontements contre des équipes du Power Five, mais ils n’ont pas tremblé quand il le fallait. Cincinnati avait déjà commencé avec une victoire contre Indiana, un programme que l’on voyait aussi montant cette saison, mais c’est surtout contre Notre Dame que les Bearcats sont allés chercher leur victoire référence. Cette victoire contre ce programme historique était ce qu’il fallait à Cincinnati pour prouver sa valeur, de plus, Notre Dame est plus qu’un programme historique c’est aussi un programme qui produit du football de qualité de manière consistante.

Par la suite, les Bearcats ont su aller remporter les matchs importants dans leur conférence contre SMU ou Houston quand ces programmes offraient d’excellentes performances.

Cincinnati a pu compter sur son QB Desmond Ridder qui a encore été une valeur sûre pour le programme cette année. Ridder est certainement le QB le plus prêt pour la NFL de tous les QBs qui vont se présenter à la Draft. Il a porté les Bearcats sur ses épaules et les a menés vers l’impossible : aller en playoffs. Il a terminé la saison avec 3190 yards à la passe 30 TDs pour 8 interceptions. Desmond Ridder est véritable le visage de ce succès de Cincinnati, il ne fait aucun doute que si un joueur peut mener les Bearcats jusqu’au sommet c’est bien lui.

Il faudra du courage pour faire tomber Alabama et Nick Saban, tant ces derniers ont prouvé qu’il ne fallait jamais les enterrer, mais pour cela Cincinnati pourra s’appuyer sur sa défense mais également sur les performances de son running back, ancien du Tide, Jerome Ford. Ce dernier a eu un impact énorme sur les Bearcats cette saison. Avec ses 19 TDs à la course, il faudra se méfier de lui. Il sera encore un poison pour Alabama. La défense du Tide a été en difficulté cette saison et les Bearcats ont tous les arguments pour appuyer sur cette faiblesse. Mais toutes ces qualités seront-elles suffisantes pour faire tomber l’ogre Alabama ? L’enjeu pour Cincinnati sera de limiter les turnovers et empêcher l’attaque explosive du Tide se mettre en place. Si c’est le cas, il sera intéressant de voir si les Bearcats arriveront à tenir la cadence. Ils ont réussi à le faire toute la saison, mais ce sera une autre histoire contre le Tide.

Alabama Crimson Tide : l’ogre de retour ?

Cette saison Alabama n’a pas ressemblé à Alabama, mais cela jusqu’à la finale de conférence SEC. Durant ce match, Alabama a montré pourquoi ce programme est devenu une valeur sûre, le monstre du College Football ces dernières années et que presque rien ne peut l’empêcher d’occuper le devant de la scène.

Le Tide a offert une performance complète lors de la victoire 41 à 24 contre UGA. Une performance d’ogre, une performance d’Alabama. Pourtant cette saison, les choses ont été un peu plus compliquées pour le Tide. En effet, Alabama a connu des soucis défensifs qui ont failli couter cher au programme dans un premier comme contre Florida et puis qui lui a coûté définitivement lors de la défaite surprise contre Texas A&M. Tous proches de chuter de nouveau contre Auburn en fin de saison, Alabama semblait fragile, un colosse aux pieds d’argile.

Mais le Tide a su trouver des ressources inattendues pour offrir une prestation de haut niveau qui les motiver les pousser à réaliser une campagne de playoffs réussie. Tout sera très ouvert lors de ces playoffs à l’image d’une saison pleine de surprises. Alabama est un favori mais n’est pas le favori.

Toutefois, le Tide pourra s’appuyer sur les performances de son QB, Bryce Young qui a réalisé une saison parfaite, c’est d’ailleurs ce qui lui a valu de recevoir le Heisman Trophy. Pour sa première saison en tant que titulaire à Alabama, Bryce Young a terminé la saison avec 4322 yards à la passe 43 TDs pour 4 interceptions. Il a été l’étincelle qui fait brûler la fournaise offensive qu’est Alabama. Car si le Tide a réussi une chose cette saison c’est bien mettre en place une attaque difficile à manœuvrer. Bryce Young a écrasé la défense qui semblait impénétrable de Georgia lors du SEC Championship et il va continuer de le faire lors de ces playoffs.

Le jeu de course propulsé par Brian Robinson Jr a également été une réussite cette saison et a su porter le jeu de course du Tide. Il a terminé la saison avec 1071 yards à la course et 14 TDs.

La clé sera pour Alabama de réussir à percer la défense de Cincinnati qui a été jusque là solide. Avec seulement 16,1 points encaissés en moyenne cette saison les Bearcats ont montré qu’ils arrivent bien à contenir les attaques adverses et gardent également les QB adverses à un pourcentage de complétion relativement faible.

Il ne faudra pas s’attendre à un match décousu mais plutôt à un vrai affrontement serré. Les deux équipes ont perdu un seul match au cours de ces deux dernières saisons, on l’a déjà dit, Texas A&M pour Alabama et l’an dernier lors du Peach Bowl contre Georgia pour Cincinnati.

 

AUTEUR : Damien Viottolo

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DÉCOUVRIR LES ARTICLES SELON LES SPORTS

MLB

Major League Baseball

NBA

National Basketball Association

NCAA

National Collegiate Athletic Association

NFL

National Football League

NHL

National Hockey League

WNBA

Women's National Basketball Association