Les Texas Longhorns sont au fond du trou

PAR Franck Depoilly 22 NOVEMBRE 2021 Commenter

Les Longhorns défaits ce weekend à West Virginia ne participeront pas pour la première fois depuis 1956 à un bowl de fin d’année.

Les Texas Longhorns sont au fond du trou, la descente en enfer à commencée brutalement au Red River Showdown contre l’ennemi de toujours les Sooners d’Oklahoma, malgré une entame de match parfaite pour le Texas menant même 28 à 7 en un quart temps contre Oklahoma qui réussira par la suite à un retour inimaginable pour l’emporter au final 55 à 48.

Ce fut le début de la fin pour les Longhorns qui enchainent depuis défaite sur défaite, le sixième revers d’affilé est arrivé ce weekend contre West Virginia sur le score de 31 à 23, pire encore le weekend d’avant ils se fonds humilier a domicile par les Jayhawks de Kansas plus réputé au basketball qu’en football et pourtant les Longhorns perdent en overtime sur le score incroyable de 57 à 56 avec un quitte ou double tenté par le coach de Kansas Lance Leipold avec une transformation à deux points.

Synonyme d’inéligibilité

Rien ne va plus pour les Longhorns perdants même leur star Bijan Robinson pour le reste de la saison blessé contre ces même Jayhawks. Cette dernière défaite face aux Mountaineers les prive pour la première fois depuis 1956 à un bowl de fin d’année avec un bilan de 4-7 synonyme d’inéligibilité pour avoir le droit de jouer un match de bowl.

Une question se pose ou doit être posée, pourquoi s’être débarrassé d’un coach comme Tom Herman (analyste offensif des Bears de Chicago) qui avait un bilan plutôt correct avec les Longhorns (32-18) en quatre saisons avec 4 bowls remportés sur 4 joués ?  Est-ce le fait de n’avoir battu qu’une seule fois les Sooners en 5 confrontations dont celle perdu en finale de la BIG XII en 2019 ?

L’unique fait d’arme

Pourquoi remplacer Herman par Steve Sarkisian dont l’unique fait d’arme est d’être l’un des nombreux coachs qui ont assisté le grand Nick Saban, certainement pas par ses résultats comme entraineur chef puisqu’il s’y est déjà brulé les ailes avec les Huskies de Washington de 2009 à 2013 et avec les Trojans d’USC de 2014 à 2015 avec un bilan global de 50 victoires pour 42 défaites.

Pour Herman le chemin fut différent en commençant comme entraineur principal des Cougars de Houston de 2015 à 2016 ou il fera un boulot extraordinaire dès sa première saison avec un bilan de 13-1 et un titre de l’AAC, le premier pour Houston, pour sa seconde saison un bilan de 9-3 mais avec en prime deux victoires importantes sur les Sooners d’Oklahoma et les Cardinals de Louisville tout deux classés 3 ème au moment des faits, sont bilan global en tant qu’entraineur chef de Houston et du Texas est de 54-22, 5 bowls et 1 titre AAC.

Les Longhorns vont-ils arrêter les frais avec Sarkisian et entrer dans le bal de fin d’année pour recruter un nouveau coach ? Le rachat actuel du contrat de Sarkisian au 1er décembre 2021 est de 20,6 millions de dollars et même pour l’université la plus riche du collège football c’est très onéreux.

 

AUTEUR : Franck Depoilly

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DÉCOUVRIR LES ARTICLES SELON LES SPORTS

MLB

Major League Baseball

NBA

National Basketball Association

NCAA

National Collegiate Athletic Association

NFL

National Football League

NHL

National Hockey League

WNBA

Women's National Basketball Association

%d blogueurs aiment cette page :