Le CFP et leur classement qui fait débat

PAR Franck Depoilly 10 NOVEMBRE 2021 Commenter

Tous les ans, deux entités classent les universités en fonction de la force de leur programme, de leur calendrier et de leur résultats, la première à s’y être lancé, est L’Associated Press Poll en 1934, la seconde, le Coaches Poll  en 1950.

L’Associated Press Poll, plus connu sous l’appellation AP Top 25, est représenté par 65 rédacteurs sportifs et diffuseurs aux États Unis, le Coaches Poll quand à lui, est représenté par 62 entraîneurs en chef des institutions du FBS et tous ces entraîneurs sont membres de l’AFCA (American Football Coaches Association).

Le classement de ces deux entités, est quasiment identique, le classement qui est prit en compte au final, est celui de l’Associated Poll, pendant les 9 premiers week end, puis arrive le tour du CFP (comité Football Playoff), qui fait son entrée pour déterminer le classement officiel pour les playoff.

Qui sont ces membres du comité de sélection du CFP et combien sont-ils ?

Ils sont 13 et en voici les représentants par ordre alphabétique.

  • Mitch Barnhart (directeur sportif de Kentucky),
  • Gary Barta (président du CFP et directeur sportif d’Iowa),
  • Paola Boivin (professeur à Arizona State),
  • Tom Burman (directeur sportif de Wyoming),
  • Charlie Cobb (directeur sportif de Georgia State),
  • Boo Corrigan (directeur sportif de North Carolina state),
  • Rick George (directeur sportif de Colorado),
  • Will Shields ( ancien joueur de Nebraska),
  • Gène Taylor (directeur sportif de Kansas State),
  • Joe Taylor (vice président de Virginia Union, division 2),
  • John Urschel (ancien joueur de Penn State),
  • Rod West (ancien joueur de Notre Dame)
  • Tyrone Willingham (ancien entraîneur chef de Stanford, Notre Dame et Washington).

 

Des experts du football de haute intégrité

C’est là, que le bas blesse, comment peut-on légitimer le choix du CFP, qui se décrivent comme un groupe dédié d’experts du football de haute intégrité, expérimentés en tant qu’entraîneurs, étudiants-athlètes, administrateurs universitaires et journalistes, ainsi que des directeurs sportifs en place, qui composent le comité de sélection.

Il faut rappeler, qu’ils ne sont que 13, que 8 d’entre sont des directeurs sportifs, alors que l’AP Top 25 sont 65 journalistes sportifs, que le Coaches Poll sont 62 entraîneurs et qu’ils arrivent à être quasiment sur la même longueur d’onde chaque semaine.

De l’importance pour le CFP

Un exemple frappant, Cincinnati est classé 2 ème par l’AP et 3 ème par le Coaches, alors que pour le CFP, ils sont 5 ème, Oklahoma 9-0 classé 4 ème par l’AP et Coaches, le CFP les mettent 8 ème, UTSA 9-0 est classé 15 et 16 ème, ils viennent tous juste d’avoir de l’importance pour le CFP qui les classe 23 ème.

Houston avec un bilan de 8-1 est classé 17 ème par l’AP et Coaches, le CFP eux, les ignorent, Louisiana 8-1, ignoré aussi. que dire d’Arkansas que le CFP font revenir dans leur top 25, avec un bilan de 6-3, parce qu’ils viennent de battre Mississippi State qui était étrangement classé 17 ème par le CFP avec un 5-3 comme bilan, avant de disparaître.

Un play off à 12

Est-ce que le CFP est légitime pour choisir les finalistes, cette question se doit d’être posée et pour que cela cesse, un play off à 12 équipes est nécessaire, ou le choix de la douzième place fera beaucoup moins de débat dans le collège football.

AUTEUR : Franck Depoilly

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DÉCOUVRIR LES ARTICLES SELON LES SPORTS

MLB

Major League Baseball

NBA

National Basketball Association

NCAA

National Collegiate Athletic Association

NFL

National Football League

NHL

National Hockey League

WNBA

Women's National Basketball Association