Test et avis sur NHL 22 : peu de changements par rapport à la version précédente

PAR Charles Taudin 26 OCTOBRE 2021 Commenter

Après plus d’une semaine de test du nouvel opus développé par EA Vancouver, NHL 22, nous vous partageons enfin nos impressions sur ce nouvel opus dédié au hockey sur glace. 

Et le constat est assez simple : l’arrivée de Frostbite ne change presque rien sur le jeu dans son ensemble qui ressemble à s’y méprendre à NHL 21. Passage en revue des différents mode de jeu.

La nouveauté de NHL 22 : le mode Frostbite

Déjà utilisé par les série FIFA et Madden, le moteur graphique Frostbite apporte une qualité d’image et une immersion toujours plus impressionnante. Les patinoires sont modélisée parfaitement, les effets de lumières sur la glace sont bluffant de réalisme. Au rang des amélioration, la manette de PS5 vous immerge encore plus dans le jeu. La DualSense vous offrira sirènes de buts, cris des joueurs, coups de sifflet, musique et plus encore sortira du haut-parleur de votre manette, sans oublier les vibrations à chaque coup de patin.

Pourtant, le nouveau moteur graphique affiche des incohérences. les Visages sont souvent assez mal modelés, les sourires ne ressemblent pas vraiment à des sourires, mais font plutôt peur.

NHL 22 : L’apparition des X-factors

Les X Factors font leurs apparitions dans NHL 22. Ce concept, apparu au départ dans la série de football américain Madden, propose des habiletés et des compétences uniques pour certains joueurs. Ces pouvoirs sont divisés en plusieurs catégories soit le patinage, les passes, la vitesse, le physique, etc. Que ce soit un lancer frappé foudroyant, une passe de précision, une vitesse en charge explosive ou des réflexes aussi rapides que l’éclair devant le filet, les X Factors est censé proposer un réel changement au niveau de la jouabilité.

Cela permet de créer une vraie différence entre les joueurs moyens et les Superstars. A moins d’avoir un joueur avec une note globale de 85 ou plus, l’impact ne sera pas aussi flagrant par rapport au autres joueurs de votre équipe.

Les modes de jeu : rien de nouveau 

On prend les même et on recommence : Equipe de rêves Hockey, Franchise, Devenir Pro, World of Chel font leur retour dans NHL 22.

Portons attention au mode Devenir Pro. L’an dernier, de nombreux fans avaient demandé de l’amélioration concernant la fluidité du mode de jeu qui comprenait beaucoup trop de dialogue sans réel apport pour votre carrière ou image. Les demandes n’ont pas été entendues du côté de Vancouver. Entre chaque match, il vous faudra à nouveau passer par plusieurs dialogue avec les journalistes, coach et agent avant de pouvoir patiner.

Dans l’environnement des simulations de sports, EA sport possède toujours un très long train de retard comparé à 2k Games et le mode histoire de NBA 2k22 qui cette année s’est encore développé grâce aux consoles nouvelles générations. Pour notre test, nous avons choisi de passer par la WHL avant de rejoindre la NHL, repêché à la deuxième place par les Seattle Kraken, en raison d’un meilleur entretien avec Seattle que Buffalo.

Les X-factors présent dans ERH

Les X Factors amène une nouvelle catégorie de micro-transactions alors qu’il faudra utiliser de la monnaie virtuelle pour augmenter le niveau de votre carte ayant ce type de capacité. Si les premiers niveaux peuvent être atteints assez rapidement, les derniers demandent des centaines de milliers de pièces. Il faudra des dizaines et des dizaines heures de jeux pour réussir ou encore sortir votre portefeuille. Les problèmes de serveurs rencontrés empêche les modes en ligne de fonctionner correctement et peuvent aussi créer de la frustration pour un jeu coutant la bagatelle de 75€.

Conclusion sur NHL 22 : Idéal pour découvrir, mais pas assez d’amélioration pour changer du 21

Outre les détails graphiques, les petites animations durant les matchs comme les statistiques présentées en réalité augmenté sur la glace lors des face-à-face, NHL 22 n’apporte pas vraiment d’amélioration importante sur les modes de jeu et notamment le mode histoire qui accuse encore un retard plus que conséquent sur ses concurrents.

La jouabilité reste la même, ce qui n’est pas un défaut, et sera idéale si vous découvrez les jeux de hockey sur glace mais si vous possédez déjà NHL 21, les 75€ demandés pour les consoles nouvelles générations.

 

Pour notre test, une copie du jeu nous a été fournie par Electronic Arts.

AUTEUR : Charles Taudin

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DÉCOUVRIR LES ARTICLES SELON LES SPORTS

MLB

Major League Baseball

NBA

National Basketball Association

NCAA

National Collegiate Athletic Association

NFL

National Football League

NHL

National Hockey League

WNBA

Women's National Basketball Association

%d blogueurs aiment cette page :