Preview NBA 21-22, Denver Nuggets : Comment faire mieux ?

PAR Samuel Troccaz 08 OCTOBRE 2021 Commenter

Alors que la NBA reprends ses droits le 20 Octobre, que peut on attendre des Denver Nuggets, sont-ils de vrais concurrents au titre ou de simple challengers ? 

Une question est sur toutes les lèvres, à seulement quelques semaines du season opener face aux Suns le 21 Octobre : Comment faire mieux ? Car cette organisation n’a pas l’air d’avoir de plafond. Le duo Malone-Jokic porte la franchise de plus en plus loin mais est-ce assez pour décrocher le trophée O’Brien ?

Joker XXL, équipe pas si belle

Même si tout ne se résume pas à lui, Nikola Jokic a été magistral la saison dernière. Avec des moyennes de 26.4 points, 8.3 passes et 10.3 rebonds, le serbe est allé cherché le premier trophée de MVP de l’histoire de sa franchise et de son pays à seulement 26 printemps, belle perf. Et heureusement pour les pépites, car leur début de saison était loin d’être fameux.

Après 4 matchs et seulement 1 victoire, la presse s’affolait déjà du niveau de jeu de l’équipe du Colorado. Mais Denver a su redresser la barre pour revenir sur le podium de la conférence Ouest, devant les deux équipes de Los Angeles. Une performance également réalisée grâce à la nette progression de Michael Porter Jr. Pour sa troisième saison, l’ailier a inscrit près de 20 points par rencontre avec un career high fixé à 39 pions fin Avril contre Houston.

Dans le reste de l’effectif, Jamal Murray aura beaucoup déçu avec très peu de constance. Le meneur canadien n’a d’ailleurs joué que 42 matchs sur 72. En dehors de ce “trio”, aucun joueur n’a dépassé les 11 points par match. Will Barton, Monte Morris ou Aaron Gordon auront montré de belles images de rôle players.

En playoffs, ce fut une autre histoire. Après avoir canalisé la folie offensive de Damian Lillard en 6 matchs, les pépites affrontaient les Suns de Mo Williams, Chris Paul et Devin Booker. Résultat ? Un sweep, coup de balai, 4-0. Une fin un peu décevante pour des Nuggets combatifs mais trop amoindris offensivement par la dureté des futurs finalistes. Même malgré une performance XXL de Jokic au match 3 (32 points, 20 rebonds), Denver n’aura pas proposé assez offensivement et le Joker semblait encore une fois seul au monde.

Une intersaison plutôt calme

Calvin Booth, le GM des Nuggets, aura passé un été bien tranquille. Comme en 2019, aucun joueur n’a été drafté par la franchise. Seul un agent libre a été signé. Au niveau des prolongations, Will Barton a résigné pour 32M$ sur 3 ans. Mike Malone s’est vu bien satisfait tant le joueur est utile des deux cotés du terrain. Austin Rivers a également rempilé pour une saison pour ajouter de la profondeur à la mène.

Le gros dossier de cet été c’est le départ de Paul Millsap. S’il a été remplacé numériquement par Jeff Green, son leadership pourrait manquer. Après 4 saisons dans la Ball Arena, le poste 4 s’en va à Brooklyn pour jouer aux côtés des Kyrie, Harden et autre KD. Javale McGee s’en est également allé du côté de la Californie, chez les Kings de Sacramento.

Le 5 majeur

PG : Monte Morris 

Si Facundo Campazzo pourrait également prendre la place de Jamal Murray, c’est Monte Morris qui sera le plus apte à palier l’absence du canadien jusqu’à Janvier (blessure au genou). Pour sa cinquième saison dans la grande ligue, le combo guard a montré des étincelles mais doit prouver qu’il a le talent et la carrure d’un titulaire. Son coach lui fait confiance et les fans l’apprécient. Il pourrait également glisser au poste 2 en fonction des matchups.

SG : Will Barton 

En sortie de banc ou dans le 5 majeur, Will Barton sera prêt à tout donner pour décrocher une victoire. Le natif de Baltimore peut devenir la troisième option offensive de cette équipe si il fait preuve de plus de concertation et de consistance. Mike Malone lui fait confiance et la concurrence est assez faible à son poste 2-3. On voit mal PJ Dozier ou Austin Rivers lui prendre sa place.

SF : Michael Porter Jr 

Poste 3, poste 4, le joueur qui pourrait franchir un palier, c’est lui. L’absence de Jamal Murray va faire de lui la cible principale des passes lasers de Nikola Jokic. A lui de savoir en profiter. Après une progression monstrueuse la saison dernière, pourrait il atteindre les 25 points de moyenne et déjà postuler à une place d’ailier All Star ?

PF : Aaron Gordon

A 26 ans, Aaron Gordon n’a plus de temps à perdre. C’est le moment ou jamais d’effacer cette image de dunker pour passer à un joueur complet et surtout un bon défenseur. Mike Malone n’hésitera pas à le faire sortir s’il n’effectue pas de bonnes prestations. De plus, la concurrence sera rude avec les deux vétérans que sont Jeff et JaMychal Green.

C : Nikola Jokic 

Après une saison MVP, le joker aura t’il les épaules pour mener son équipe au sommet ? Si le serbe a fait une magnifique saison individuelle, les performances collectives laissaient à désirer. C’est lui le vrai leader de cette équipe, et il doit le montrer, encore plus depuis le départ de Millsap.

Pronostic : 44 victoires

Oui, Denver peut faire mieux que la saison dernière mais tout va dépendre de l’émergence (ou non) de Michael Porter Jr. La saison dernière, Jokic a montré qu’il ne pouvait pas tenir l’équipe à lui tout seul et qu’un de ses coéquipiers devait step-up. Avec peu de changements au cours de la saison et un Jamal Murray absent à long terme. Les hommes de Mike Malone vont devoir se serrer les coudes pour affronter le Wild Wild West. Si MPJ ou Jokic subit le moindre petit pépin physique, une longue série de défaites est à prévoir. Le staff médical va être sous pression.

AUTEUR : Samuel Troccaz

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DÉCOUVRIR LES ARTICLES SELON LES SPORTS

MLB

Major League Baseball

NBA

National Basketball Association

NCAA

National Collegiate Athletic Association

NFL

National Football League

NHL

National Hockey League

WNBA

Women's National Basketball Association

%d blogueurs aiment cette page :