Les grandes ambitions de Julius Randle pour les Knicks

PAR Charles Taudin 17 SEPTEMBRE 2021 Commenter

Auréolé du titre de MIP et d’une sélection ALl-Star, Julius Randle n’ai pas encore rassasié et affirme clairement les ambitions des Knicks pour les années à venir.

Interrogé par SNY, Julius Randle revient sur de nombreux sujets, comme la culture qu’a instauré Tom Thibodeau, les progrès de ses jeunes coéquipiers mais aussi sa soif de titre avec les Knicks.

« Ça va prendre du temps. Tout prend du temps. On a construit en partant de zéro. Mais pour moi, le but ultime est bien de gagner le titre et c’est ce que je veux faire dans les cinq ans à venir. Il y a beaucoup de choses et de facteurs qui vont entrer en ligne de compte, mais pour moi, et je pense pour Thibs aussi, c’est l’objectif. Gagner à tout prix. C’est comme ça que je me prépare. Il y a beaucoup de facteurs qui joueront mais je fais confiance à Leon [Rose, le président], à Thibs, à Wes [William Wesley], à nos coachs et Scott [Perry, le GM]. C’est ce qui m’a amené à signer ma prolongation. On veut pouvoir dire qu’on a gagné un titre à New York. Ce serait la meilleure sensation du monde. »

Cette équipe des Knicks a été surprenante l’an dernier avec Julius Randle en figure de proue. Cette année, les arrivées de Kemba Walker et d’Evan Fournier change la donne pour cette équipe et la place un peu plus sur l’échiquier de la conférence Est. Le retour en playoffs est bien sur le minimum syndical pour cette équipe des Knicks qui va enregistrer notamment le retour de son jeune Big Man, Mitchell Robinson.

« Mitch a l’air bien, mec. Mitch est tout en muscle ; il est grand. Vous pouvez dire qu’il a pris la salle de musculation au sérieux. Donc Mitch a l’air bien, et il fait partie de ces éléments que les gens ont oublié de part son absence l’année dernière parce qu’il a manqué tellement de temps. Il va donc être un facteur énorme pour nous cette année, c’est sûr. »

Les années 2 sous Thibodeau n’ont jamais été très bonne car Thibs est très exigent envers ses joueurs et n’est pas un adepte du load management. L’an dernier, sur la fin de saison régulière et les playoffs cela s’est fait ressentir. Avec une inter-saison normale, on peut penser que les joueurs auront eu le temps de se bâtir un physique pour tenir sur une saison plus longue. Thibodeau aura aussi un effectif plus riche sur lequel il pourra se reposer.

AUTEUR : Charles Taudin

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DÉCOUVRIR LES ARTICLES SELON LES SPORTS

MLB

Major League Baseball

NBA

National Basketball Association

NCAA

National Collegiate Athletic Association

NFL

National Football League

NHL

National Hockey League

WNBA

Women's National Basketball Association

%d blogueurs aiment cette page :