Draft NBA : Ziaire Williams, le diamant brut de Stanford

PAR Samuel Troccaz 23 JUILLET 2021 Commenter

La Draft NBA 2021 prendra place le 29 Juillet. En attendant, découvrez Ziaire Williams, un joueur au profil de moins en moins rare dans la grande ligue mais diablement efficace. 

Stanford est l’une des plus grandes facs des USA. Elle n’est pourtant pas très connue pour ses programmes sportifs. Ziaire Williams, lui, a décidé de s’y former. Mais avant de rejoindre la NCAA, il jouait avec Bronny James et Zaire Wade à Sierra Canyon. C’est l’année de ses 18 ans qu’il passera le niveau supérieur. Avec l’université californienne, il a mis du temps avant de s’acclimater mais a su prendre un rôle de leader dans cette faible équipe de première division. Il est pressenti en fin de premier tour.

Ses atouts

Son potentiel offensif est dingue, Zaire Williams est capable de tout faire avec le ballon. Son jeu à mi-distance est létal pour les équipes adverses. lorsqu’il est lancé, en sortie de dribble, il est très difficile de s’adapter. Williams est trop grand pour les guards et trop rapide pour les big. Une de ses qualités, étonnamment, c’est la défense. Grâce à son envergure de 2m08, il convient parfaitement pour défendre sur les postes 2. Cette saison, il a compté 0,5 blocks et 0,8 interceptions par match.

Ses faiblesses

Le gros problème de Ziaire Williams, c’est son physique. Il ne fait que 84 kg, même pour un guard ce n’est pas beaucoup. Pour comparer, Stephen Curry fait 86 kg. Sauf que Williams fait 2m04 et cela se fait ressentir. Il a manqué des matchs en début de saison à cause d’une blessure au genou. Le californien évite le contact et cela se traduit statistiquement. Cette saison, il ne prenait que deux lancers francs par rencontre. Williams a également un problème de sélection de tir. Il a été trop responsabilisé à Stanford, étant le seul très bon joueur. Le 2 décembre, contre Indiana, il a même fait un à 1/10 au tir.

A quoi s’attendre ?

Ziaire Williams a clairement le profil d’un Ingram lorsqu’il est arrivé en NBA. Il faut qu’il s’endurcisse si il veut arriver à jouer contre des adultes. Son potentiel offensif est impressionnant et il sera concrétisé si il tombe avec un bon coach. Il pourrait bien se frotter à la G-League pour s’acclimater au basketball professionnel. Il peut jouer poste 2 et poste 3, un profil à la Josh Jackson.

 

(Image : 247 Sports) 

 

AUTEUR : Samuel Troccaz

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DÉCOUVRIR LES ARTICLES SELON LES SPORTS

MLB

Major League Baseball

NBA

National Basketball Association

NCAA

National Collegiate Athletic Association

NFL

National Football League

NHL

National Hockey League

WNBA

Women's National Basketball Association

%d blogueurs aiment cette page :