Les Milwaukee Bucks sont champion NBA 2021

PAR Maxime Le Gorjus 21 JUILLET 2021 Commenter

À l’issue d’une soirée historique, les Milwaukee Bucks sont champions NBA 2021, 50 ans après leur premier titre.

 

 Le match et un homme sont rentrés dans la légende de la NBA. Giannis Antetokounmpo inscrit 50 points, prend 14 rebonds et procède à cinq contres. Dans une ambiance extraordinaire tant dans la salle qu’autour, dans le Deer District où les places sont à 1000 dollars, toute la ville ou presque est dans la rue autour des écrans. 

 

 

Le match démarre avec un niveau de jeu très faible des deux équipes. Un niveau indigne d’une finale NBA. En effet, à six minutes de la fin du premier quart-temps, les deux équipes ont inscrit deux paniers en dix tentatives cumulées ainsi que sept pertes de balles. Le score est de 29 à 16 en faveur des Bucks. Les joueurs de Mike Budenholzer infligent une série de sept points consécutifs. La faiblesse des Suns se caractérise par d’une par le fait que les seize points sont leur plus faible total de points de la série sur un quart-temps et d’autre part, d’autre par le fait que Cameron Payne, en sortie de banc, est le seul joueur à inscrire deux paniers.

À ce moment du match, tous les observateurs sont sceptiques sur un éventuel retour des Suns. L’écart au score est de treize points, mais paradoxalement, ce sont les Bucks qui ont eu le plus grand nombre de pertes de balles avec six contre cinq. 

 

 

Le deuxième quart-temps est à l’opposé, un renversement de tendance et de momentum total, les Suns sont métamorphosés.  Les Suns inscrivent 19 points tant en ne concédant que quatre dans le même temps. Les Suns reprennent l’avantage au score. Jru Holiday est encore une fois dans cette série en difficulté avec son shoot avec une réussite sur onze tentatives. Chris Middleton est pour sa part touché par les fautes. Il est sanctionné pour la troisième fois rapidement. Les Bucks n’ont plus d’adresse, ils réussissent seulement un tir en 14 tentatives. Les Suns retrouvent leur adresse, ils passent de 30,4 pourcents 42,9 pourcents. Chris Paul inscrit dix dans le quart-temps sur un total à la mi-temps de 17 et il a délivré quatre passes. De leurs côtés Deandre Ayton inscrit huit points, prend quatre rebonds quand Cameron Payne, en sortie de banc inscrit 10 points.Giannis, le Greek Freak, le grec fou, totalise pour sa part 17 points, sept rebonds et trois contres. Le joueur pèse sur le match, le meilleur est à venir. 

 

 

Le troisième quart-temps appartient à la légende de ses finales. Giannis Antetokounmpo inscrit 20 points, sur les 35 marqués par les Bucks. Le match monte en intensité, les défenses sont plus agressives. Les rotations sont réduites, sept joueurs sont utilisés par les Bucks dans l’ensemble du match avec Bobby Portis qui inscrit dix points. Les Suns comptent sur huit joueurs avec Cameron Payne lui aussi auteur de dix points. Comme souvent la surprise vient des joueurs de complément, Brook Lopez pour les Bucks inscrit six points de façon consécutive.

La démonstration du double MVP se caractérise par un jeu en pénétration, en puissance, un impact physique sur Deandre AytonJae Crowder et Frank Kaminsky. Il provoque des fautes et des lancers francs où il est, de façon exceptionnelle, adroit. Monty Williams, le coach des Suns, est incapable de trouver des solutions. Par contre Chris Middleton et surtout Jru Holiday ne sont pas adroits. Il ne pèsent pas sur le match, ils ne marquent pas assez de paniers contrairement au match cinq où les trois joueurs avec Giannis étaient à leur niveau. L’ambiance est tendue dans le Fiserv Forum de Milwaukee.

 

 

Le dernier quart-temps, dont les observateurs pensent qu’il peut être le dernier de la saison NBA, est comme un combat. Chaque panier est accroché. Les tirs sont de plus durs à prendre. C’est le moment choisi par Chris Middleton et Jrue Holiday pour inscrire des paniers décisifs. Middleton finit le match avec 17 points à 45 pourcent de réussite aux tirs. Jrue Holiday pour sa part inscrit 12 points, délivre 11 passes et capte neuf rebonds. Mais le héros du match est Giannis Antetokounmpo qui inscrit au final 50 points et devient logiquement du trophée Bill Russel MVP des Finales 2021. Il faut ajouter 14 rebonds et cinq contres tous décisifs. Enfin, il bat son record en carrière de lancers francs inscrit avec 17 sur 19.

Les Suns s’accrochent, mais s’ils reviennent à une possession, systématiquement leur manque d’adresse les empêches de mener au score. Mentalement, il y a une faillite. Les joueurs ont abandonné le jeu collectif qui les caractérisait en début de série, durant les matches un et deux. Il n’y pas de leaders et chaque joueur cherche à faire la différence individuellement. 

Le résultat final est de 105 à 98 pour les Milwaukee Bucks qui gagnent la série quatre victoires à deux. Il s’agit seulement de la quatrième équipe à combler gagner les finales après avoir perdu les deux premier matchs. Giannis Antetokounmpo est l’homme de ses finales sans aucune contestation. Et pour finir cette saison, une légende avait un pressentiment.

 

 

 

AUTEUR : Maxime Le Gorjus

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DÉCOUVRIR LES ARTICLES SELON LES SPORTS

MLB

Major League Baseball

NBA

National Basketball Association

NCAA

National Collegiate Athletic Association

NFL

National Football League

NHL

National Hockey League

WNBA

Women's National Basketball Association

%d blogueurs aiment cette page :