Le lien éternel entre Giannis Antetokounmpo et Khris Middleton

PAR Charles Taudin 21 JUILLET 2021 Commenter

Comment les dissocier de cette aventure incroyable qu’on vécu les Bucks cette saison ? Impossible. L’un ne va pas sans l’autre, et lorsque Giannis s’est blessé, c’est Middleton qui a pris le relais et les rennes de l’équipe. Aujourd’hui, les deux compagnons, d’abord adversaires, puis unis, sont champions NBA et ce pour l’éternité.

Les deux joueurs se sont poussé l’un l’autre vers l’excellence durant toute ces années. Ils auront tout connu ensemble, les années à 15 victoires en saison régulière mais aussi les trois dernières saisons où les Bucks ont trusté les premières places de la NBA. Le titre c’est un énorme bonus pour ces deux joueurs qui n’ont pas hésité à montrer leur amitié en conférence de presse.

« J’aime Khris à mort. Je l’aime à en mourir » s’exclame Giannis Antetokounmpo. « C’est fou. Mais j’ai dit la même chose tout à l’heure : il ne réalise pas à quel point il me pousse à être un grand joueur. J’ai eu des gens qui m’ont poussé à être un grand joueur, à être persistant, à être dominateur, à continuer de travailler dur. Il fait partie de ces personnes. »

« C’est facile. quand vous voyez un gars qui veut travailler, qui veut gagner… C’est tout ce qu’on veut comme coéquipier. Personne n’est parfait. Tout le monde va faire des erreurs. J’ai fait ma part d’erreurs et il a fait la sienne, mais au final, nous essayons toujours de gagner » admet Middleton

Deux bourreaux de travail

Il n’y a pas de secret, le travail finit toujours par payer. Il y a le talent, c’est vrai, mais sans travail il ne sert à rien, surtout au basket. Et Giannis et Middleton ne font pas exception.

« Vous savez, il n’existe personne au monde autre lui avec qui je préférerais faire ce parcours. Il est là depuis le début. Il est là depuis le jour où nous nous sommes battus pour du temps de jeu. Il me criait dessus quand j’avais 18 ans. Il me criait de passer la balle et tout. On se battait sur le terrain quand nous étions gamins, et maintenant nous sommes sur cette scène à le faire ensemble. » 

Les Bucks remportent donc leur premier titre depuis 1971, depuis un certain Kareem Abdul-Jabbar. Giannis Antetokounmpo a inscrit 50 points lors du match décisif, performance énorme qui a confirmé son titre de MVP de ces finales. Il devient le premier joueur de l’histoire de la NBA avec 5 sélections All-Star, 5 sélections All-NBA, 2 titres de MVP, un titre de DPOY et un titre de MVP des finales avant ses 27 ans.

AUTEUR : Charles Taudin

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DÉCOUVRIR LES ARTICLES SELON LES SPORTS

MLB

Major League Baseball

NBA

National Basketball Association

NCAA

National Collegiate Athletic Association

NFL

National Football League

NHL

National Hockey League

WNBA

Women's National Basketball Association

%d blogueurs aiment cette page :