William Nylander se réveille au meilleur moment pour les Maple Leafs

PAR Jordan 26 MAI 2021 Commenter

William Nylander est un joueur clivant parmi les fans de Toronto. Une bonne partie des fans l’idolâtre et voit en lui la quatrième pièce d’un quatuor capable de gagner la Coupe Stanley quand d’autres estiment que la franchise aurait intérêt à l’échanger afin de récupérer un défenseur et ainsi solidifier la ligne bleue des Maple Leafs.  

Les rumeurs d’échanges concernant le jeune suédois sont fréquentes et la communauté hockey voudrait envoyer le joueur un peu partout : chez les Flyers, à Détroit, etc. Ses détracteurs pointent toujours plus ou moins les mêmes arguments : il n’est pas assez physique, ne fait aucun effort défensif et ne produit pas assez offensivement. Effectivement, lorsqu’on analyse ses statistiques en les comparant à celle de Matthews ou de Marner durant la saison régulière, on se dit que le suédois n’est pas assez productif. D’autant plus que les quelque 7 millions de dollars annuels place son contrat au même niveau que celui d’un David Pastrnak à Boston. 

Mais Shelon Keefe et les Maple Leafs se sont pour l’instant toujours refusés à échanger le numéro 88 et alors que plus de la moitié des matchs de la première ronde des séries est déjà derrière nous, force est de constater qu’ils ont eu raison. Nylander a marqué à chacun des matchs joués par la franchise et totalise cinq points en quatre matchs. En outre, il est le meilleur buteur de la franchise à l’heure actuelle. Dans le même temps, Matthews n’a trouvé le filet qu’une seule fois et Marner n’a toujours pas débloqué son compteur. 

Mieux, Nylander réussi de telles prouesses alors qu’il est privé de John Tavares et qu’il doit composer avec Kerfoot en tant que centre, un joueur avec lequel il n’a pas beaucoup évolué sur la même ligne pendant la saison régulière. Oui, le second trio des Leafs n’a pas toujours produit ce qu’on attendait de lui. Oui avec des joueurs comme Tavares et Nylander, ce trio aurait dû mieux faire. Mais ce serait aussi oublié les difficultés rencontrées par Sheldon Keefe pour trouver la troisième pièce manquante à ce trio. 

Aux portes de la qualification en menant la série 3-1 et en ayant réussi son déplacement à Montréal (deux victoires en deux matchs), les Maple Leafs auront l’occasion de se qualifier pour le second tour des séries pour la première fois depuis 2004. Si cela arrive, William Nylander en sera le grand artisan. Pas mal pour le vilain petit canard des Maple Leafs.

AUTEUR : Jordan

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DÉCOUVRIR LES ARTICLES SELON LES SPORTS

MLB

Major League Baseball

NBA

National Basketball Association

NCAA

National Collegiate Athletic Association

NFL

National Football League

NHL

National Hockey League

WNBA

Women's National Basketball Association

%d blogueurs aiment cette page :