Les Suns dominent facilement le Jazz d’Utah

PAR Maxime Le Gorjus 01 MAI 2021 Commenter

Dans un match à sens unique, les Phoenix Suns maîtrisent le match de bout en bout. En effet, de match, il n’y en a pas eu. Dès la fin du premier quart-temps le score est de plus 16 en faveur des Suns pour 39 points contre 23. Certes, les Utah Jazz sont encore diminués par les blessures de Donovan Michell et Mike Conley. Mais cette même composition d’équipe réussit à marquer 156 points il y a deux jours contre de faibles Sacramento Kings. Il est dès lors difficile d’expliquer une telle différence de niveau. L’explication la plus visible est le manque d’adresse en particulier à trois points. L’adresse est de 43,8% dont 35,9% à trois points sur 39 tirs tentés. Il y a aussi les pertes de balles, 13 pendant tout le match dont neuf rien qu’en première mi-temps.

La défense est en grande difficulté avec 68 points encaissés en première mi-temps. Il est vrai, quatre joueurs dépassent les dix points du côté des Suns à la mi-temps et Chris Paul donne neuf passes. En début de troisième quart-temps, le Jazz a un ballon pour revenir à dix points, George Niang manque ses deux tentatives à trois points. Dès lors, la suite du match est à sens unique. L’écart fluctue entre moins 19 et moins 26 au plus large écart. Le coach Quin Snyder fait sortir ses titulaires à sept minutes trente de la fin du match en prévision du match de ce soir contre les Toronto Raptors à domicile. Le score final est anecdotique 121 à 100 tant les hommes de Monty Williams dominent le match.

En après match, le coach Snyder ainsi que Rudy Gobert, Bojan Bogdanovic et Jordan Clarkson se sont exprimés.

Le coach Snyder déclare : « on avait un plan de jeu, en particulier contrer leurs shoots à mi-distance et dès le début du match, on n’a pas bien respecté ces schémas tactiques. On a été incapable de jouer de notre jeu. On a une marge d’erreur faible avec les absences de Donovan Mitchell et Mike Conley. Nous n’avons pas été capables de revenir dans le match. Le match parfait n’existe pas, mais quand on fait autant d’erreurs, que l’on perd autant de ballons, on ne peut pas espérer mieux. »

À propos du classement, il déclare : « on veut toujours gagner et bien jouer. Le but est de gagner des matchs pour être le plus haut possible. Il faut continuer à être en meilleure santé possible. Nous devons ajuster notre manière de jouer en fonction des adversaires, dans le but de gagner des matchs et être le plus haut possible au classement.

De son côté Rudy Gobert a des messages à passer auprès de ses coéquipiers

Quand on lui demande si Mike Conley et Donovan Mitchell leur ont manqué ce soir, il répond : « Ils nous ont manqués certes, mais les Suns ont joué plus physique, avec plus d’agressivité et ils ont su impliquer tout le monde. On n’a pas pris ce match au sérieux.« 

A notre question où nous lui demandons d’expliquer les problèmes en défense, il répond visiblement dans une colère froide: » On a manqué de physique. Certes, Phoenix est bon, mais on a abandonné le match. Notre attaque influence notre défense, les pertes de balles et leurs contre-attaques ont compliqué le travail en défense. De plus, on a arrêté de partager le ballon, on n’a pas assez joué physique avec eux.« 

Sur l’opportunité de marquer les esprits et la fin de la saison régulière, il enchaîne : » C’était un bon test pour voir où nous en étions. Une occasion de mesurer notre agressivité, notre jeu collectif et notre état d’esprit. Force est de constater que l’on manqué cette opportunité. C’est frustrant on doit changer d’état d’esprit, être plus constant. Pour la fin de saison, il va falloir être meilleur. Ce soir, c’était un match de playoffs. On perd notre basket dès que les équipes élèvent leur niveau de jeu. Il faut jouer ensemble, défendre ensemble, notre état d’esprit, c’est de défendre d’abord.« 

Par contre Bojan Bogdanovic et Jeremy Clarkson ne partagent pas ce point de vue.

Pour le premier : « On nous a refusé des fautes avec les paniers. Nous n’avons pas bien exécuté le plan de jeu certes, mais il nous manquait Donovan et Mike. Sans eux, c’est difficile de jouer face à une telle défense.« 

Pour le second, les désaccords sont plus forts : « on a fait un bon match malgré tout, ce n’est qu’une défaite parmi d’autres dans la saison. On doit se concentrer sur le match à venir.« 

En conclusion, ce match montre les limites actuelles du Jazz en l’absence de deux de ses All-Stars. Le Jazz n’est plus leader de la ligue pour la première fois depuis un long moment. Le match à domicile ce soir contre les Raptors de Toronto fera figure à nouveau de test sur la mentalité et l’envie de rachat des joueurs.

 

AUTEUR : Maxime Le Gorjus

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DÉCOUVRIR LES ARTICLES SELON LES SPORTS

MLB

Major League Baseball

NBA

National Basketball Association

NCAA

National Collegiate Athletic Association

NFL

National Football League

NHL

National Hockey League

WNBA

Women's National Basketball Association

%d blogueurs aiment cette page :