Topps Héritage une boîte de cartes chargée d’histoire

PAR GregJeter 30 AVRIL 2021 Commenter

En baseball, la culture, la tradition et la mémoire des « anciens » sont très importantes. Il en est de même pour les trading cards. En effet, Topps entretient sa légende d’une part avec ses collections mythiques (topps 1952 par exemple) et d’autre part, en surprenant le collectionneur avec de belles innovations ou des collections dites « anniversaire. ».

La compagnie basée à New-York  est capable de sortir de ses usines ou de ses bureaux de designers de véritables petites pépites ou nouveautés toujours plus attrayantes les unes que les autres. Elle a aussi su adapter des collections historiques comme les Allen and Ginter ou Bowman – qui n’étaient pas à la base leur propriété – pour les mettre au goût du jour. Fondée en 1938 la marque Topps dépasse le cadre du simple bubblegum que les 4 frères Shorin avaient décidé de produire pour faire face à la crise du tabac de la première guerre mondiale et de la grande dépression. Ils ont réinventé l’entreprise qui s’appelait « American Leaf Tobbaco » en gardant le même réseau de distribution que la société de leur père. Il faut donc remonter à l’ère du tabac en 1890 pour comprendre l’histoire de cette compagnie au destin incroyable. Mais le succès des cartes de baseball dans leur produit n’arrivera en 1952 avec leur set de 407 cartes.

La célèbre et mythique Topps 1952 Mickey Mantle

 

Ce n’est qu’en 1951 qu’officiellement Topps – pour répondre à la concurrence de Bowman –  sort son premier set de cartes destinées aux enfants, en forme de jeu.

Le succès de la marque était lancé et Topps deviendra quelques années plus tard le leader incontesté de la carte de baseball. Aujourd’hui seule détentrice de la licence de la Major League of baseball, elle règne sur le marché de la trading card du « national pastime ». En 2001 pour le 50ème anniversaire de la marque new-yorkaise (plus exactement pour le 50ème anniversaire de leur premier set de cartes de baseball), ils sortent une nouvelle collection appelée « Heritage ».

Elle devient vite un produit phare et très attendu par les collectionneurs. En effet, elle reprend les codes de cartes mythiques comme les Topps 1952 en les adaptant avec les joueurs de l’époque.

Topps Heritage 2001 Ken Griffey Jr #200

 

Chaque année depuis 2001 la collection envahit le marché, fort de son succès couronné d’un Award « collection de la décennie » en 2009 par Beckett.

Nous sommes déjà en 2021 et les 20 ans de cette collection sont fêtés par la marque avec une superbe série cette année. Malgré un set comprenant plus de 500 cartes (400 regular et 100 short print) elle reprend les codes de la collection de 1972. Ce set est l’un des plus grands de la marque avec pas moins de 787 cartes.

Topps 1972 Roberto Clemente

 

Pour couronner le tout, le set de base ne peut pas être complet. En effet,Topps à indiqué qu’il n’y aurait pas la carte numéro 216 de Cavan Biggio des Toronto Blue Jays suite à une erreur dans la production. Elle a tout de suite proposé pour les personnes ne voulant pas attendre la prochaine impression un « dédomagement » en offrant la possibilité d’obtenir un poster de la carte numérotée à 99 exemplaires .  Mais pour notre plus grand plaisir elle reste disponible en version « mini » numérotée sur 100 exemplaires. Et la belle surprise vient plus de sa carte variation. Et oui, la cerise sur le gâteau pour nous petits français est sa carte « french back variation ». Cocorico, une carte avec du français au dos du joueur de Toronto. Ne vous inquietez pas, il y a de quoi faire pour les « french back » puisque 400 cartes sont disponibles dans la langue de Molière. Le ratio est de 1 :320 packs. Vous pourrez aussi trouver de magnifiques autographes on card  ou de sublimes relic. Topps dans son originalité a aussi glissé dans sa collection des errors cards volontairement (back error, variation error…). Bref la collection est folle, il ya des variations (un petit faible pour les « nickname »), des chrome, des SP, SPP, des inserts pour un prix tout à fait raisonnable de 130$ environ.

 

Un dernier conseil, si vous voulez craquer pour ce produit sans investir dans une hobby box, je vous conseillerai de vous orienter vers  un hanger – un cintre littéralement en anglais (ce qui fait  bien rire notre communauté actuellement car on le retrouve en vente sous cette dénomination sur un célèbre site de vente en ligne) plutôt que de prendre une blaster box. En effet, dans les hanger vous ne retrouvez pas forcément toutes les cartes de la collection disponible dans une hobby box – comme dans la blaster ou la retail box également –  mais le ratio de trouver des cartes bien sympathiques est meilleur dans ce type de produit. Ce n’est pas une garantie mais le pourcentage est meilleur d’en obtenir.  Donc pour le prix d’une blaster box je vous conseillerai de prendre 2 hangers ! Je viens d’en commander un (pour 23 euros livraison incluse) ce qui laisse largement le plaisir d’ouvrir ces petites boîtes et d’y trouver son bonheur voir, une petite perle cachée. Je l’ouvrirai en live et vous partagerai son ouverture. Sur ce, je vous laisse accrocher vos plus belles cartes dans votre penderie, heuuu je voulais dire dans vos albums…

 

 

 

 

 

 

 

 

AUTEUR : GregJeter

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DÉCOUVRIR LES ARTICLES SELON LES SPORTS

MLB

Major League Baseball

NBA

National Basketball Association

NCAA

National Collegiate Athletic Association

NFL

National Football League

NHL

National Hockey League

WNBA

Women's National Basketball Association

%d blogueurs aiment cette page :