La rechute des Yankees : faut-il commencer à s’inquiéter pour les Bronx Bombers ?

PAR Charles Taudin 22 AVRIL 2021 Commenter
6ème défaite ne sept match hier, une dernier place dans la division Est de la ligue américaine et le plus mauvais départ de la franchise depuis 1991 : non, les Yankees ne vont pas bien. Hier soir, la frustration est encore montée d’un cran lorsque Gleyber Torres a trottiné pour rejoindre la première base après une frappe sans danger devant le marbre. Aaron Boone n’a pas vu cela d’un bon oeil.

Au delà de l’attitude, cette action est symptomatique du mal qui ronge les Yankees depuis le début de la saison.

l’attaque est en panne sèche.

Avec pourtant des frappeur comme LeMahieu, Stanton, Judge, Urshela ou encore Torres, les Yankees n’y arrive plus. Seulement 5 coups sûrs hier soir face aux Braves et un seul petit point inscrit. Les Yankees pointent à l’avant dernière place, selon fangraphs, en moyenne au bâton et en WAR (Win Above Replacement). Sur cette dernière statistique, les actions de tous les joueurs combinés qu’elles soient défensives ou offensives, coûtent plus qu’elle ne rapporte à l’équipe en terme de victoire.

Cette inconsistance au bâton est inhabituelle pour les Yankees, plutôt habitué à un pitching délicat ou à une infirmerie bien remplie. Le symbole c’est DJ LeMahieu, leur frappeur le plus consistant depuis plusieurs années. Il était le pilier de cette équipe l’an dernier pour les amener jusqu’en série éliminatoires. Hier soir, il termine à 0 sur 5 avec quatre balle frappé au sol comme 44.6% des frappes des Yankees cetet saison (8ème plus haut total de la MLB).

Mais il n’est pas tout seul, dans ce cas. Gleyber Torres peine à retrouver son niveau ALl-Star de ces dernières années. Avec 18.6% de moyenne à la batte et 1 seul point en 16 passage au bâton, il semble à court de forme actuellement offensivement :

J’ai l’impression de manquer de rythme. Je veux aider mon équipe. … Je me sens confiant en ce moment. Je travaille dur avant le match, essayant de contrôler ce que je peux.

La marge d’erreur est faible

L’attaque en panne, les Yankees pourrait s’en remettre aux lanceurs pour au moins réduire l’impact de leur méforme au bâton. Au lancer, les performances sont déjà meilleures. Avec 11.06 éliminations au marbre par 9 manches, les Yankees se situent deuxièmes de la MLB mais 11ème en nombre de home run par 9 manches. Cependant lorsqu’on regarde en détails les performances des lanceurs, derrière Gerrit Cole, personne à part Jonathan Loaisiga ne tire son épingle du jeu, parmi les lanceur à au moins 10 manches lancées cette saison. Gerrit Cole est le seul a avoir un réel impact lorsqu’il est présent sur le monticule avec un WAR de 1.4, le plaçant au même niveau qu’un Corbin Burnes ou Tyler Glasnow.

Hier Kluber n’a tenu que quatre manches avant de s’écrouler. Il n’a toujours pas lancé cinq manches complète cette saison avec les Yankees. Il manque de la présence dans la rotation pour soulager Gerrit Cole de cette pression qui sera sur lui à chaque apparition.

À cela, il faut ajouter une infirmerie qui n’est jamais vide: Gio urshela, Miguel Andujar, Luke Voit, Zack Briton ou Luis Severino font parti de la liste des blessés côté Yankees.

Il y a des raisons d’espérer pour cette équipe pétrie de talent. Les exemples des A’s et des Cubs montrent bien que le vent peut tourner très vite dans un sens comme dans l’autre. Si l’attaque se remet dans le droit chemin, les Yankees auront des chances de revenir, compte tenu que l’autre équipe qui faisait figure d’épouvantail dans la division, les Blue Jays, ne sont pas non plus au mieux.

AUTEUR : Charles Taudin

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DÉCOUVRIR LES ARTICLES SELON LES SPORTS

MLB

Major League Baseball

NBA

National Basketball Association

NCAA

National Collegiate Athletic Association

NFL

National Football League

NHL

National Hockey League

WNBA

Women's National Basketball Association

%d blogueurs aiment cette page :