En ce 15 avril, célébrons le Jackie Robinson Day !

PAR Charles Taudin 15 AVRIL 2021 Commenter

La date du 15 avril 1947 est sans doute l’une des dates les plus importe du baseball et de la MLB. Aujourd’hui nous célébrons le jour où Jackie Robinson a cassé les barrières raciales et devînt le premier joueur noir à évoluer en MLB.
Retour sur celui qui ouvrît la voix aux droits civiques.

Le petit dernier d’une famille de sportif

Né en 1931 à Cairo dans l’état de Georgie, Jackie était le dernier d’une fratrie de 5. Abandonnés par leur père en 1920, la famille déménagea en Californie, à Pasadena.
Dans les pas de son frère médaillé d’argent aux Jeux de Berlin en 1936, Jackie était plutôt polyvalent en sports. Au lycée John Muir, il pratiqua le basketball, le football, l’athlétisme, le baseball et même le tennis à un très bon niveau ! Du jamais vu même à notre époque.

Il poursuivi ses études au Pasadena College, où il joua quarterback au football, shortstop et premier frappeur au baseball, et tout cela à une époque où les noirs n’avais guère leur place au sein de la société américaine.

Après un passage plus que remarqué à UCLA puis dans l’armée pendant la seconde guerre mondiale, Jackie Robinson s’engage finalement avec les Monarchs de Kansas City dans la Negro League. Cela va marquer le début de sa carrière dans le baseball.

Des Negro League à la MLB

En 1945, il s’engage donc avec les Kansas City Monarchs, équipe noire au sein de la negro league. Rappelons qu’à l’époque, les propriétaires s’étaient tous mis d’accord pour ne pas faire jouer les noirs au sein de la ligue professionnelle, règle datant de la fin du 19ème siècle. Son contrat de l’époque était de $400 par mois. Mais les déplacements à répétition et la mauvaise organisation des negro league ont poussé Jackie Robinson à poursuivre ses rêves de MLB.

Il fera des essais, notamment au Boston Redsox mais sans succès. Essais virant souvent à la farce. Mais le propriétaire des Dodgers, encore installé à Brooklyn, s’intéresse de près à ces negro league et en particulier à Robinson. Il lui offrit un contrat de $600 mensuel sans aucune compensation pour les Monarchs, considérant les joueurs noirs comme agents libres.

Afin de ne pas attirer trop l’attention, Robison sera d’abord envoyé dans les ligues mineures. Il cassa une première fois la barrière de la couleur en jouant son premier match avec les Montreal Royals en AAA (plus haut niveau des ligues mineures).

Lors de ce fameux premier match, remporté 14-1 face aux Jersey City Giants, Jackie frappa un 3-run homerun lors de son premier coup. Il inscrira 4 autres points et vola deux bases. Toute la saison il afficha des standards monstrueux: 34.9% à la batte ! Il sera même élu MVP !

Il est temps pour lui de monter d’un cran.

Le début d’une nouvelle ère non sans difficulté

Nous y sommes, le 15 avril 1947. Robinson va faire ses débuts, à 28 ans en MLB au poste de première base. 26 623 spectateurs sont présent au Ebbets Field, dont plus de 14 000 sont noirs. Les Dodgers remporte le match 5 à 3, il inscrira un point. Mais l’essentiel est ailleurs. Un joueur noir vient de disputer un match officiel de MLB. Le premier depuis 1884.

Mais les réactions sont mitigées à son apparition, même au sein du vestiaire. Certains joueurs des Dodgers ont menacer de ne plus jouer si Robinson était aligné. Le manager de l’époque Leo Durocher mis les choses au clair : « Je m’en moque qu’un type soit jaune ou noir, ou qu’il ait des rayures comme un putain de zèbre. Je suis le manager de cette équipe, et je dis qu’il joue. De plus, j’ajouterai qu’il (Robinson) peut tous nous rendre riches.« 

Au travers de la ligue aussi les différentes franchises ont eu des comportements plus que douteux, demandant au lanceur de viser délibérément Robinson, recevant aussi des injures racistes de la part du dugout des Philies. Le staff des dodgers reconnaitra que ces évènements ont permis d’unifier le groupe et de le rendre plus solide.

L’année 1949 marquera sa consécration en devant MVP de la National League avec des stats incroyables: 34.2% au baton, 124 RBI, 32 bases volées, une seconde place au nombre de double et triple réalisés et 122 points marqués. Il sera même deuxième base titulaire lors du premier all star game avec des joueurs noirs.
En 1950, il devient le joueur le mieux payé de l’équipe.

Mais ce sera en 1955, qu’il décrochera son unique titre de champion avec les Dodgers face aux New-York Yankees. Il jouera une saison de plus avant de prendre sa retraite à 38 ans. Il affiche des statistiques impressionnantes : 31.1% à la batte, 137 homerun et 734 RBI.

Son palmarès:

  • Rookie de l’année en 1947
  • 6x All star (1949-1954)
  • Champion en 1955
  • National League batting champion en 1949
  • Deux fois leader de la National league sur le vol de base (1947 et 1949)

Son numéro 42 sera retiré par les Dodgers mais également par l’ensemble des franchises de la MLB. Preuve de l’impact qu’il a eu sur la ligue.

Son Héritage

Son impact sur le baseball ainsi que la société américaine est indéniable. Sur le plan sportif, il a apporté une nouvelle façon de jouer, plus équilibrée et moins basée sur la puissance pure. Son style équilibré entre frappe puissante et course agressive pour créer des points. Pour beaucoup il a mis fin à la « long-ball era ».

Sur le plan politique il sera considéré comme celui ayant permis la révolution des droits civiques aux États-Unis. Il sera salué par Martin Luther King comme « une légende de son temps ». Jackie Robinson aura ouvert la voie à la fin de la ségrégation dan l’armée dès 1948 puis dans le sport. Il aura permis à des Hank Aaron, Bobby Bonds ou encore Mookie Bets de pouvoir jouer au niveau professionnel sans avoir à craindre pour leur intégrité physique.

Robinson sera intronisé au Hall of Fame en 1962.

Il décèdera le 24 octobre 1972 d’une attaque cardiaque à l’âge de 53 ans.

AUTEUR : Charles Taudin

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DÉCOUVRIR LES ARTICLES SELON LES SPORTS

MLB

Major League Baseball

NBA

National Basketball Association

NCAA

National Collegiate Athletic Association

NFL

National Football League

NHL

National Hockey League

WNBA

Women's National Basketball Association

%d blogueurs aiment cette page :