Le Jazz s’impose grâce à un Mitchell en mode MVP

PAR Maxime Le Gorjus 11 AVRIL 2021 Commenter

Le Jazz d’Utah domine de valeureux Kings de Sacramento. En effet les Kings, emmenés par Richaun Holms à 25 points et De’Aaron Fox à 30 points, débutent bien le match avec un 12 à 1 pour commencer. Comme à son habitude, le Jazz a du mal à rentrer dans son match avec un zéro sur sept à trois points avant de se ressaisir par un quatre sur quatre en fin de premier quart temps. La défense n’est pas au point en première mi-temps.

Le Jazz encaisse 65 points ce qui n’est pas dans ses habitudes. Donovan Mitchell est en manque d’adresse à trois points avec un vilain zéro sur cinq. Il y a des éclairs de génie dans le jeu collectif. Par exemple, sur un panier en jeu de transition les cinq joueurs touchent le ballons pour le faire avancer plus vite que ne se déplacent les joueurs. C’est la base du jeu, cela fait partie des fondamentaux inculqués par le coach Snyder.
Le coach Quin Snyder déclare: « A la mi-temps je leur est dit de défendre collectivement, de communiquer et de faire attention sur le jeu de transition. On fait de bonnes choses quand on défend ensemble et non pas les uns après les autres. »
En deuxième mi-temps le Jazz est transformé. Mitchell décide de prendre le match en main, il finit le match avec 42 points et son adresse s’améliore un peu. Le Jazz fait deux séries de neuf à zéro. Pour autant le match est très serré. Le banc du Jazz est redoutable, en particulier Joe Ingles en sortie de banc inscrit 20 points, donne six passes et prend 3 rebonds. Après une première mi-temps altruiste, Inglés se recentre sur les tirs avec un jolie cinq sur dix à trois points et sur la défense.
Il déclare: « tirer à trois points c’est une nouveauté depuis une discussion avec le coach il y a 2 ans. Je me positionne derrière la ligne et laisse ainsi les espaces à Donovan (Mitchell) et Mike (Conley) pour driver. »
Sur la difficulté de l’équipe à défendre la ligne à trois points il nous répond: « Buddy (Hield) et De’Aaron (Fox) sont de super joueurs, c’est dur de défendre sur eux à trois points. On a réussi à couper un peu le jeu de transition super rapide et contester, rendre plus difficile, leur tirs.
Au final, la différence ce fait dans le money time un sévère 12 à 0 entre les huitièmes et dixièmes minutes du dernier quart temps. Rudy Gobert se montre impitoyable dans la raquette avec un contre magistrale des rebonds décisifs. Le Jazz laisse les Kings à 112 points et surtout en marque 128 dont 41 du banc contre 16 pour les Kings.
Donovan Mitchell de conclure: « C’est ce genre de fin de matchs que l’on veut au mois de Juillet (période des finales NBA cette année), on veut gagner de cette manière en étant concentré sur la défense et le jeu collectif.

Pour conclure, ce match est un nouvel exemple des forces et faiblesses du Jazz cette saison. Ils ont un début poussif. Comme souvent, ils dépendent de leur adresse extérieure. Malgré tout, ils jouent collectif avec Mitchell qui peut faire la différence à tout moment et surtout le niveau de la défense est le facteur clef de leurs victoires. Ils continuent leur impressionnante série de 29 victoires consécutives à domicile.
AUTEUR : Maxime Le Gorjus

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DÉCOUVRIR LES ARTICLES SELON LES SPORTS

MLB

Major League Baseball

NBA

National Basketball Association

NCAA

National Collegiate Athletic Association

NFL

National Football League

NHL

National Hockey League

WNBA

Women's National Basketball Association

%d blogueurs aiment cette page :