Encéphalopathie traumatique chronique : le cerveau de Phillip Adams sera étudié

PAR Mickael Machado 10 AVRIL 2021 Commenter
C’est un nouveau drame qui a frappé la NFL cette semaine après que Phillip Adams, ex-cornerback pour plusieurs équipes, ait tué cinq personnes puis se soit donné la mort à l’aide d’une arme à feu. L’ex-joueur aurait agi après que son médecin, le docteur Lesslie, ait refusé de lui prescrire certains médicaments.

 

Après le drame, plusieurs voix se sont élevées dont celle de son père pour mettre en cause la carrière du footballeur comme potentielle origine de cette tuerie. Une nouvelle fois c’est l’encéphalopathie traumatique chronique (CTE en anglais) qui est pointée du doigt.

 

Qu’est ce que l’ETC ?

L’encéphalopathie traumatique chronique est une forme d’affection cérébrale progressant vers une maladie neurodégénérative. Elle est causée par une pratique sportive émaillée de multiples commotions cérébrales. Elle est surtout répandue dans des sports tel que le football américain, la boxe, le catch et de manière générale tous les sports incluant des chocs à la tête.

Elle provoque de nombreux symptômes dont des troubles de la mémoire et une détérioration intellectuelle générale. Mais ces troubles peuvent aller jusqu’au changement de personnalité et à une agressivité accrue de la part des personnes touchées.

L’ETC, malheureusement, ne peut être diagnostiqué qu’après le décès de la personne concernée. Mais de plus en plus de recherches essaient de la diagnostiquer avant.

Pas une nouveauté pour la NFL…

En NFL, de nombreux joueurs ont été victimes de cette affection cérébrale mais certains cas ont élevé le débat au premier plan du fait de leur médiatisation.

Deux cas ont défrayé la chronique en 2011 et 2012. Le premier fut celui de Dave Duerson, joueur des Bears dans les années 80 et qui s’est donné la mort en préservant son cerveau. Il laissa un texto à sa famille demandant à ce que son cerveau soit étudié car il savait que quelque chose n’allait pas. L’année suivante, c’est Junior Seau, ex-linebacker formé aux Chargers et véritable légende de la ligue qui se donna la mort. Seau avait volontairement lui aussi évité de se tirer dans la tête afin de préserver son cerveau. Les deux joueurs furent diagnostiqués post-mortem d’un ETC.

Le cas d’Aaron Hernandez, star des Patriots, fut tout aussi tragique. Le tight end développa une agressivité accrue très jeune, jusqu’à être impliqué dans le meurtre d’une personne et suspecté d’être l’auteur de plusieurs autres meurtres. Son suicide en prison et l’étude post-mortem de son cerveau révéla une nouvelle fois un cas d’ETC.

Une autopsie du cerveau d’Adams

Le père de Phillip Adams a confirmé que l’autorisation avait été donnée pour que le cerveau de son fils soit étudié. Le corps d’Adams sera confié à l’université médicale de Caroline du Sud. Il sera étudié afin de déterminer si l’ex-joueur souffrait bien d’ETC.

Une autopsie qui malheureusement pourrait de nouveau apporter des conclusions déjà connues par la ligue. La problématique des commotions cérébrales est bien connue. Le protocole commotion a été renforcé et la protection des joueurs aussi mais le problème reste bien présent. La NFL a encore beaucoup de travail à effectuer sur le sujet afin de protéger ses joueurs.

AUTEUR : Mickael Machado

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DÉCOUVRIR LES ARTICLES SELON LES SPORTS

MLB

Major League Baseball

NBA

National Basketball Association

NCAA

National Collegiate Athletic Association

NFL

National Football League

NHL

National Hockey League

WNBA

Women's National Basketball Association

%d blogueurs aiment cette page :