R

Théo Maledon en grande forme malgré la défaite

PAR Maxime Le Gorjus 08 AVRIL 2021 Commenter

Théo Maledon réussit un bon match contre les Charlotte Hornets. Il marque 25 points à 9 sur 18 au tirs malgré un vilain 3 sur 10 à trois points. Il ajoute cinq rebonds, cinq rebonds et deux contres. Le rookie français doit encore progresser dans les pertes de balles, il concède en effet six pertes de balles. Dans un match serré, la jeunesse du Thunder résiste aux Hornets. C’est à la fin du troisième quart temps et début du quatrième que l’écart se fait en faveur des Hornets. Le match se conclut par une défaite 113 à 102.

Cette défaite, la septième en huit matchs, montre malgré tout que cette équipe à un vrai potentiel. Les 25 points, son record en carrière, de l’autre rookie Aleksey Pokusevski donne une idée de la force de cette équipe. Ils ont encore 25 choix de draft dans les années à venir. De ce fait, avec un Shai Gilgeous-Alexander, ils peuvent voir l’avenir devant eux. Il est vrai que ces choix de draft sont une monnaie d’échange pour construire une équipe. On peut néanmoins se demander la direction que souhaite prendre la Front Office du Thunder. Depuis les départs de Kevin Durant, Russell Westbrook, James Harden et autres Chris Paul, cette équipe est en perpétuel reconstruction. Il est temps que ce processus se concrétise.
Pour Théo Maledon il s’agit d’une opportunité rare pour un joueur sélectionné au deuxième tour de la draft. Il est vrai que sa côte avait beaucoup baissé dans les dernières heures précédant la draft. En effet, il est revanchard car très déçu par ce choix tardif. Il saisit toutes les opportunités qui lui sont offertes . Sur la saison il participe à ce jour à presque tous les matchs, 44 sur 51 possibles. Sur le plan statistique, il compile en moyenne 9,4 points, 3,5 rebonds et 3,1 passes avec un 36,6 % à trois points, le tout en 27,1 minutes par match. Il a été sélectionné au All Star Game dans le match des Rookies. Une récompense malgré que le match n’ait pas eu lieu.
Théo Maledon a de beaux jours devant lui. Il démontre tout le potentiel développé au sein de l’ASVEL, son club formateur. A 19 ans, il peut espérer avoir un vrai avenir dans la ligue.

AUTEUR : Maxime Le Gorjus

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DÉCOUVRIR LES ARTICLES SELON LES SPORTS

MLB

Major League Baseball

NBA

National Basketball Association

NCAA

National Collegiate Athletic Association

NFL

National Football League

NHL

National Hockey League

WNBA

Women's National Basketball Association