Comment réussir son Bracket pour la March Madness et briller en société?

PAR Marc-Grégor Campredon 15 MARS 2021 Commenter

Alors que le Selection Sunday vient d’être annoncé, il est temps de faire son Bracket pour la March Madness. Nombreux basent leurs stratégies sur les traditionnels blue-bloods: Les Titans du basket universitaires que sont Kentucky, UNC, Duke, UCLA, Indiana et Kansas.

Si c’est votre cas, avec les absences ou les méformes de la saison, vous avez possiblement besoin d’un peu d’aide pour faire les bons choix. Car la Madness est pleine de surprises et il est souvent dur de trancher sans favoriser aveuglément les têtes de séries.

La réputation de folie de la meilleure compétition de basketball au monde a été obtenue au travers des nombreuses histoires de chokes et autres upsets phénoménaux, à coup de Buzzer Beater tel Jordan Poole. Ces moments semblent improbables et imprédictibles alors que bien souvent une équipe a été sous évaluée et une autre a été surévaluée.

Donc pas besoin de choisir à pile ou face son bracket, Il y a une méthode pour évaluer avec précision chacune des 68 équipes choisies grâce à une analyse de leur résumé.

L’outil gratuit Bart Torvik permet d’évaluer les équipes en suivant l’approche en 6 points.

1- La conférence


Chaque division a un niveau différent, il faut donc prendre en compte qu’une équipe avec des résultats faibles dans une division dure comme le B1G ou l’ACC est potentiellement meilleure qu’une équipe forte dans une division plus abordable comme Missouri Valley ou la Ivy League.

Les stats des équipes sont souvent brutes et ne tiennent pas en compte des disparités dans le calendrier. Il faut toujours prendre en compte les statistiques ajustées, le site Bart Torvik propose un classement ajuster.

Le classement et l’attribution de position “seed” (de 1 pour les quatre meilleures à 16 pour les quatre plus faibles) reflètent souvent ces différences, toutefois quand le classement est assez similaire. Le niveau de la conférence est à prendre en compte.  Le Big Ten, Big 12, Big East, ACC, SEC sont souvent considérés comme les meilleurs suivis du PAC12, Atlantic 10 et West Coast Conference. Certaines conférences sont parfois surévaluées comme la SEC. A chaque saison sa raison, toutefois une conférence difficile aura un grand nombre d’équipes présentes au selection Sunday.

2 -La forme du moment



Une équipe tête de série, avec des victoires prestigieuses, mais qui finit sur les rotules en concluant sa saison régulière avec plusieurs défaites et une sortie rapide en tournoi est souvent une équipe candidate pour une sortie spectaculaire.
Surtout si elle rencontre une équipe qui finit en boulet de canon, enchaînant de précieuses victoires pour arracher son billet pour la March Madness. Les 5 ou 6 derniers matchs joués sont souvent des témoins de l’état de forme.

Il faut aussi prendre en compte les blessures des joueurs importants chez certains favoris qui peuvent les handicaper énormément pendant le tournoi.  Limiter les statistiques sur les dix derniers matchs est très utile.

3- La defense



En Basketball Universitaire, les équipes qui ont les meilleures défenses vont régulièrement gagner des titres. Ce sont souvent ces équipes qui découpent de nombreuses têtes de série en mars. On pense forcément aux surprenants Raiders de Texas Tech avec leur défense de fer qui leur a permis de jouer le titre en 2019 tout comme l’Université du Michigan en 2018.

Lors d’une opposition de niveau similaire, l’avantage doit être donné à l’équipe avec la meilleure défense ajustée.

4- Les guerriers

Voyager, être à l’hôtel, lutter contre le décalage horaire, répondre aux interviews face à une centaine de journalistes, jouer dans des salles de NBA et finir dans un stade de football aménagé: c’est la Madness et c’est quelque chose d’unique. Il y a des équipes qui sont simplement taillées pour les tournois.

Une équipe qui fait une bonne saison régulière mais qui est incapable de conclure en tournoi de conférence ou en Madness d’année en année est un bon candidat à la sortie prématurée surtout quand ils rencontrent une équipe qui exulte dans ce format si particulier.

On pense notamment aux coupeurs de têtes comme Northern Iowa, Wichita et Syracuse qui aiment faire tomber les grosses équipes comme Florida, Ohio ou Virginia.

5- Trois points



En basket Universitaire, il n’est pas rare d’entendre que l’équipe la plus efficace à trois points est celle qui gagne. C’est vrai, mais cela ne doit pas être le premier facteur dans le choix de son bracket. Il faut aussi prendre en compte le nombre de joueurs efficaces dans cet exercice ainsi que les adversaires rencontrés en saison régulière. Une équipe jouant contre des défenses aux qualités moyennes peut avoir une efficacité en trompe l’œil.

Chercher les statistiques contre les grosses défenses, qui force leurs adversaires à prendre des tirs plus difficiles, est souvent un bon indicateur. Si l’efficacité est toujours égale ou supérieure à 30%, c’est le signe d’une équipe forte.

Une équipe efficace sur ses tirs à trois points est avantagée face à une équipe similaire qui dépend plus de sa réussite au field goal. Si les deux équipes semblent toujours similaires, la variété dans leurs tireurs et dans le type de tir donnera l’avantage.


6- Sur la route


C’est possiblement le point le plus compliqué pour cette Madness 2021. La logique voudrait que ce soit le 4ème point, mais avec des matches à quasi huit clos en saison régulière sans les atmosphères difficiles du Breslin center, ou de la Yam, et autre Cameron Stadium. Il est difficile de juger la capacité d’une équipe à voyager.

Comme les matchs se jouent tous dans l’Indiana majoritairement dans des salles Universitaires, il est possible que les équipes plus locales du Big Ten obtiennent un léger avantage grâce à la présence (très limitée) de leurs fans mais il semble que ce facteur soit plus limité.

Le Facteur X


Ce point est vraiment spécial “2021”, il s’agit plus d’une précision sur le point 4 & 6 qui englobe l’idée d’expérience d’une équipe. Avec l’absence de voyages en présaison, les tournois en 2020 annulés et les tournois incomplets avec les nombreux forfaits en 2021, certaines équipes ont très peu de joueurs qui ont l’habitude de jouer en format playoff. Le nombre de seniors présents dans l’équipe peut être un facteur important, tout comme la présence d’un coach expérimenté de la Madness.


En Conclusion



Une oppositions entre une équipe classée #1 à #4 contre une équipe classée #12 à #16 va rarement créer des surprises, les têtes de séries avancent généralement en Elite Height et Sweet Sixteen. Les surprises sont plus commune entre les équipes positionnées #6 à #11, c’est là où un bracket se fait et se défait.

Pour gagner, il faut être pragmatique. Statistiquement 1 match sur 3 va se finir par un Upset (ni plus ni moins), il faut donc se limiter à jouer contre huit favoris pour le round of 64 et quatre favoris pour le round of 32. Par la suite, il faut choisir deux matchs en Sweet Sixteen, un match en Elite Eight. A partir de là, il faut toujours jouer la tête de série pour le Final Four et le Championship.

Prenez en compte que chaque tour donne le même nombre de points pour moins de match. Se planter sur un round of 32 est pas grave comparé à une mauvaise décision en Championship.

Les préférences de vos amis et autres personnes membres de votre mini league vont aussi avoir une influence. En général, un fan ne joue jamais contre son équipe. J’ai prouvé cette théorie en 2018 quand mon bracket, qui était parmi les 1% mondial avant la finale, annonçait Michigan victorieux face à Villanova…

Credit photo Marc-Gregor Campredon pour Mgoblog.com: Bankers Life, Indianapolis: Moe Wagner et ses partenaires a Michigan #7 celebrent la victoire surprises face a Louisville #2 au second tour de la March Madness 2017.

AUTEUR : Marc-Grégor Campredon

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DÉCOUVRIR LES ARTICLES SELON LES SPORTS

MLB

Major League Baseball

NBA

National Basketball Association

NCAA

National Collegiate Athletic Association

NFL

National Football League

NHL

National Hockey League

WNBA

Women's National Basketball Association

%d blogueurs aiment cette page :