Natasha Cloud prolonge l’aventure chez les Washington Mystics

PAR Sylvain Proulhac 11 MARS 2021 Commenter
Les Washington Mystics ont annoncé hier la re-signature de la meneuse Natasha Cloud. La joueuse prolonge donc l’aventure de trois ans dans la franchise avec laquelle elle a été championne WNBA en 2019

 

Un accord courant sur les trois prochaines saisons a été trouvé entre Natasha Cloud et la franchise des Mystics de Washington. La meneuse originaire de Broomal en Pennsylvanie touchera donc 190 000 dollars la première année, puis 185 000 dollars la deuxième et enfin 190 000 dollars la troisième année. Pour rappel, Natasha Cloud a été draftée à la quinzième place en 2015 par les Mystics de Wahington en provenance des Hawks de l’université Saint-Joseph (Pennsylvanie). Pour ses grands débuts dans la ligue, la joueuse a rapidement impressionné et a fini cette saison rookie avec en moyenne 2,8 rebonds et 3,4 passes décisives par match, pour un temps de jeu de 19,3 minutes.

Une intronisation réussie donc pour Natasha Cloud qui est devenue l’année dernière la meilleure passeuse de l’histoire de la franchise des Washington Mystics avec 617 passes décisives. La meneuse de 29 ans a également conduit son équipe à deux finales WNBA consécutives, la première perdue 3 à 0 en 2018 face aux Seattle Storm de Breanna Stewart, puis une victorieuse l’année suivante contre le Sun de Connecticut (3-2). Natasha Cloud a joué un rôle important en aidant Washington à remporter son premier titre WNBA dans l’histoire de la franchise.

Une re-signature dans sa franchise de toujours qui ravit forcément la joueuse, comme elle l’a déclaré lors de sa conférence de presse zoom qui s’est tenue hier :

« Tous les membres des Mystics m’ont énormément manqué. C’est une famille ici. Il ne s’agit pas pas seulement une organisation. Que ce soit de ne pas pouvoir aller travailler tous les jours, où même de na voir pas les visages de tout le monde, toutes ces petites choses qui peuvent parfois être prises pour acquises. J’ai raté cela de façon spectaculaire l’été dernier, surtout avec la lourdeur de la situation… J’ai pensé mes entraîneurs. C’est simple tout le monde m’a manqué. Mais nous somme tous de retour ensemble, donc je suis super excitée d’être de nouveau ici »

Les joueuses des Washington Mystics lors du titre WNBA de 2019

Et les fans des Mystics sont certainement du même avis puisque la saison 2019 a été la plus aboutie de Natasha Cloud dans sa carrière WNBA. Elle a notamment enregistré de nombreux records en carrière, que ce soit en terme de minutes par match (32,1), en points par match (9,0) et en passes décisives par match (5,6). Natasha Cloud détient des moyennes en carrière de 6,3 points par match et de 4,1 passes décisives par match, tout en enregistrant 8,6 points par match et 4,2 passes décisives lors des rencontres de playoffs. Ce nouveau contrat fait d’ailleurs le bonheur de son entraîneur et directeur général Mike Thibault qui s’est montré très élogieux au sujet de sa joueuse :

« Cette signature d’un contrat à long terme avec Natasha est un jour important pour notre équipe. En tant que meneuse de jeu, elle est le moteur qui nous anime – notre rythme en attaque, le début de notre défense, l’énergie à l’entraînement au quotidien. Sa quête constante pour s’améliorer et pour notre équipe s’est déjà manifestée dans notre marche vers un titre de champion en 2019. Sa passion pour le jeu, ainsi que sa passion pour le leadership communautaire et la justice sociale en dehors du terrain, ont fait d’elle une partie intégrante de la connexion Mystics avec les fans et la ville de Washington. Nous avons hâte de commencer »

Pour ce qui est de saison 2020, la joueuse a préféré ne pas participer à la saison WNBA afin de s’investir et de s’engager pleinement pour la justice sociale. Un choix significatif fort donc puisque Natasha Cloud a par conséquent fait une croix sur son salaire ainsi que sur la dernière année de son contrat avec les Mystics. L’un de ses sponsors, Converse, a néanmoins bien voulu prendre entièrement en charge son salaire pour l’accompagner dans son engagement.

Natasha Cloud est également connue pour avoir mener la marche lors de la marche « Together We Stand » en juin 2020 aux côtés des joueurs des différentes équipes de Washington, Wizards et Mystics notament. Maintenant que la meneuse est à Washington pour encore une longue période, cette dernière prévoit d’ores et déjà de continuer à travailler encore plus dur dans la communauté :

« Les choses évoluent lentement mais elles avancent j’en suis totalement convaincue. L’aiguille a définitivement bougé, et même si les mentalités sont toujours les mêmes qu’en 2019 alors je vais continuer à me battre comme lorsque je me suis levée pour dénoncer les violences avec armes. Mon objectif est et reste d’être une championne sur les parquets mais aussi dans la communauté »

Natasha Cloud s’investit sur et en dehors des parquets. Ici avec Bradley Beal en 2020 lors de la marche « Together We Stand »

Outre son titre de championne WNBA 2019, Natasha Cloud a également remporté de nombreux honneurs tout au long de sa carrière. À l’ université, la meneuse à reçu le titre de meilleure joueuse défensive de l’année en 2013 et 2014, et a été sélectionné à la fois dans le meilleur cinq de la ligue et le meilleur cinq défensif  en 2015. Avec le départ de la multiple All-star Aerial Powers qui s’est envolée pour rejoindre les Lynx du Minnesota, les Washington Mystics compteront d’autant plus sur le leadership et les qualités défensives de Natasha Cloud pour mener cette équipe vers  les hauteurs du classement.

Pour l’épauler, la franchise pourra aussi compter sur les signatures récentes de l’ailière de 25 ans Erica McCall en provenance des Minnesota Lynx mais aussi et surtout du pivot Tina Charles, élue notamment rookie de l’année 2010 et meilleure joueuse de la ligue en 2012. Enfin la superstar des Mystics, l’ailière de 31 ans Elena Delle Donne effectuera également son grand retour après avoir loupé la totalité de la saison 2020.

Avec un effectif de nouveau au grand complet, les Washington Mystics semblent donc être de nouveau un candidat plus que crédible au titre de la WNBA.

AUTEUR : Sylvain Proulhac

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DÉCOUVRIR LES ARTICLES SELON LES SPORTS

MLB

Major League Baseball

NBA

National Basketball Association

NCAA

National Collegiate Athletic Association

NFL

National Football League

NHL

National Hockey League

WNBA

Women's National Basketball Association

%d blogueurs aiment cette page :