fbpx

Les Pelicans renversent les Celtics après avoir été menés de 24 points

PAR Nicolas Segura 22 FéVRIER 2021 Commenter
Des Boston Celtics, toujours privés de Marcus Smart, se déplaçaient en Louisiane pour affronter les New Orleans Pelicans. Zion Williamson défiait un duo JayJay (Jayson TatumJaylen Brown) très performant depuis le début de l’année. Avec un début de saison décevant, les Pelicans voulaient rebondir après cinq défaites en six matchs.
Le Smoothie King Center a été le théâtre d’un retournement de situation en faveur des Pelicans, qui s’imposent 120-115 après avoir été menés de 24 points au cours du match. Brandon Ingram et Zion Williamson ont petit à petit élevé leur niveau de jeu pour renverser la vapeur.

Ce n’est pas la première fois que les Celtics souffrent pendant le 4e quart-temps. L’entraîneur Brad Stevens pense que son équipe doit mieux faire :

“C’est une tendance que l’on doit arrêter. On a eu un peu d’espace, mais c’en est assez de cette tendance. Il y a des moments où on pouvait mieux gérer. Mais il y a aussi des moments où Zion et Ingram faisaient ce qu’ils voulaient.”

“On a des problèmes à finir les matchs. C’est évidemment frustrant. On aurait pu mieux s’entraider. On doit apprendre de ce match.” – Robert Williams

Une défaite dure à encaisser pour Jaylen Brown :

“C’est une dure défaite. C’est un match qu’on doit gagner tous les jours. Le troisième quart-temps nous a tués. Je pense qu’on joue mieux en jouant rapidement. On doit continuer à jouer notre match de la bonne manière pour ne pas se faire rattraper.”

La prestation de Kemba Walker n’a pas été bonne, loin de là (5/21 au tir, 1/12 à trois points). Son état physique n’est pas au mieux :

“J’ai parlé au staff médical et à Kemba au cours du match s’il était OK pour continuer de jouer ou non. Mais s’il y avait eu une autre prolongation, il ne l’aurait pas jouée.” – Brad Stevens

Les Celtics en mode diesel

Les premiers points du match sont marqués par les Pelicans, avec un trois-points de Lonzo Ball. New Orleans commence plutôt bien son match en menant 11-2. Les C’s se montrent moins précis au tir. Le premier temps-mort arrive et les locaux mènent déjà de neuf points. Ball se met déjà en évidence avec 5 points, 2 rebonds et 1 passe décisive en moins de trois minutes. Jaylen Brown réagit en marquant trois points pour les Celtics. Boston ressert la vis défensivement et revient à 9-11.

Mais avec un très bon Zion Williamson en ce début de match, les Pelicans reprennent sept points d’avance (16-9). Après trois points marqués par Lonzo Ball, Jaylen Brown répond et les Celtics reviennent à égalité (19-19) avant qu’un temps mort soit demandé. Ils passent devant pour la première fois du match. Les Pelicans se sont montrent trop maladroits et perdent beaucoup de ballons. C’est donc assez logiquement que Boston mène à la première pause 30-28.

Jaylen Brown est partout pour les Celtics (11 points, 5 passes décisives, 4 rebonds) . Jayson Tatum est mis sur le banc assez rapidement après seulement un panier marqué.

Zion Williamson harcelé

Jayson Tatum ne revient pas bien sur le terrain, au début du deuxième quart-temps, en effectuant un air ball. Il se rassure un peu avec deux lancers francs réussis. Zion Williamson n’est pas flamboyant non plus du côté des Pelicans. Daniel Theis et Josh Hart s’illustrent à trois points. Mais ce sont bel et bien les Celtics qui creusent l’écart (42-32 à 8:40). Zion est bien maîtrisé par la défense (à noter un excellent contre de Tristan Thompson) et il n’est pas aidé par les imprécisions de ses coéquipiers.

Lonzo Ball maintient les Pelicans au contact des Celtics, grâce notamment à un 3/3 à trois points. New Orleans, sans Zion Williamson, placé sur le banc, est distancé par Boston. Brandon Ingram, avec 13 points, est l’une des seules satisfactions lors de cette première mi-temps, du côté des Louisianais. Jayson Tatum se reprend dans ce match et est plus percutant dans le camp adverse. Il entre son premier tir à trois points lors de la dernière minute de jeu et va aux vestiaires avec 17 points dans la besace. Les Celtics ont certes mal entamé leur match, mais ils mènent assez largement à la mi-temps (63-47).

Cette première mi-temps est marquée par les nombreuses pertes de balles des Pelicans (10). Trop imprécis et maltraités par la défense des Celtics, les joueurs de la Louisiane souffrent.

Boston commence à tanguer

Kemba Walker (2/8 au tir, 0/4 à trois points) se rassure un peu en début de troisième quart-temps avec trois lancers francs. Jayson Tatum porte l’écart à 21 points avant un nouveau temps mort demandé par les Pelicans. Pendant ce temps, Zion est toujours dominé par la défense de Boston. Même aux lancers francs, il n’est pas en forme. Il en manque deux d’affilée, donc un sans même toucher le cercle. Les joueurs du Massachusetts ne sont pas extrêmement brillants en attaque (45% de réussite au tir), mais ils ne laissent rien au maître à jouer de NO (3 ballons perdus et 3/9 au tir à 6:00).

Les C’s gèrent leur avance et maintiennent leurs adversaires à plus ou moins 20 points pendant ce quart-temps. Robert Williams se montre en prenant beaucoup de rebonds et en réalisant un alley-oop avec beaucoup d’amplitude.

Ce même Robert Williams a été félicité par Jayson Tatum en conférence de presse :

“Rob nous aide beaucoup. Il s’améliore chaque nuit. Il a le sens du jeu et plus il aura des opportunités, plus il pourra nous être utile.”

Les Celtics profitent beaucoup des pertes de balles de NOLA (21 points sur ces phases de jeu). Les Pelicans reviennent à 14 points à 1:04 (84-70), profitant de quelques imprécisions de la part des joueurs de Boston. La fin du quart-temps est sifflée sur un score de 87-74 pour les visiteurs. Zion Williamson maintient l’espoir pour les Pelicans en perforant la défense adverse.

Les Pelicans mettent la pression et les C’s déjouent

Frustré, Zion subit une faute technique pour réclamation auprès des arbitres au début du quatrième quart-temps. J. J. Redick est sorti du terrain pour avoir lancé une balle en direction d’un arbitre. Boston laisse son adversaire revenir à 8 points. Avec un tout autre état d’esprit et une défense plus solide, les Pelicans se rebiffent (83-91 à 9:36).

Un tir à longue distance de Josh Hart réduit l’écart à sept points. Très maladroits au tir, les Celtics se laissent rattraper. En un peu moins de six minutes, ils ne marquent que six points et les Pelicans recollent à 93-90. Jaylen Brown donne de l’air aux C’s en inscrivant un panier de derrière le cercle. Mais Kemba Walker et la défense sont moins solides et Brandon Ingram met le panier pour égaliser à 98-98 à cinq minutes du terme. Nouveau temps mort.

Prolongation !

Nicolò Melli permet aux Pelicans de reprendre l’avantage depuis le début du match. Mais Jayson Tatum et Boston reviennent à égalité à trois minutes de la fin. Derrière, Zion Williamson redonne une possession d’avance à NOLA. À moins d’une minute restante, Josh Hart tente le tout pour le tout à trois points, mais il échoue.

Tout va se décider lors des derniers instants. Lonzo Ball permet aux Pelicans de mener grâce à un lancer franc. Mais il manque le deuxième et le ballon est rendu aux Celtics à 32 secondes du terme. Jaylen Brown ne réussit pas à marquer, mais après une intervention des arbitres, le ballon est rendu à Boston. Jayson Tatum inscrit deux points supplémentaires. Ensuite, Zion Williamson pense offrir la victoire aux siens en marquant un panier. Il obtient la faute par la même occasion. Mais Tatum n’est pas de cet avis et ramène les Celtics à 108-108.

New Orleans l’emporte au bout du suspens

La prolongation commence sur les chapeaux de roues avec un nouvel alley-oop de Robert Williams. Toujours autant en manque de réussite, Kemba Walker manque deux fois l’occasion de donner l’avantage à Boston (1/12 à trois points). Nouvelle perte de balle pour Daniel Theis et les Pelicans reprennent le ballon. Mais Nicolò Melli se montre malheureux à trois points et c’est finalement Jaylen Brown qui permet aux Celtics de passer devant. Avec un lancer franc, les Pelicans recollent à égalité 112-112.

Brandon Ingram refroidit les Celtics en inscrivant le tir à trois points de la victoire. Josh Hart donne deux possessions d’avance aux Pelicans avec deux lancers francs : 117-112. Après une succession de lancers francs, c’est New Orleans qui l’emporte 120-115. Menés de 24 points, les Louisianais renversent totalement la situation pour s’imposer.

AUTEUR : Nicolas Segura

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DÉCOUVRIR LES ARTICLES SELON LES SPORTS

MLB

Major League Baseball

NBA

National Basketball Association

NCAA

National Collegiate Athletic Association

NFL

National Football League

NHL

National Hockey League

WNBA

Women's National Basketball Association

%d blogueurs aiment cette page :