Florida Panthers, les invités (pas si) surprises de la Division Centrale

PAR Jordan 12 FéVRIER 2021 Commenter

En Floride, les “chats” sortent les griffes et soignent leur début de saison 

Les “Big Cats”, comme aiment s’appeler les Florida Panthers vivent un début de saison très mouvementée. Depuis le 13 janvier, la franchise de Miami n’a pu jouer que 11 matchs. La principale cause ? Des cas de COVID chez leurs adversaires. C’est 4 rencontres du mois de janvier qui ont été décalées à des dates ultérieures. Malgré toute cette agitation, et leur démarrage décalé les Panthers ont tenu à soigner leur entrée. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’avec un bilan de 8-1-2, l’équipe a réussi. Hier soir, elle s’est même offerte le champion en titre sur un plateau (victoire 5-2). 

Pourtant, l’intersaison orageuse de la franchise ne laissait pas présager un tel début en fanfare. Eliminés en tour préliminaire de la qualification en séries par les Islanders (3 défaites pour 1 victoire), les Panthers perdaient en même temps leurs deux meilleurs buteurs : Mike Hoffman (29 buts) et Ievgueni Dadonov (25 buts). 

Des arrivées qui font mouche 

Pour pallier au départ de Hoffman et Dadonov, les Panthers ont fait venir Patric Horqnvist et Carter Verhaeghe. Des choix surprenants, pour deux joueurs aux trajectoires bien distinctes mais qui ne jouaient pas vraiment les premiers rôles dans leurs franchises. Pourtant, avec 13 buts à eux deux, les nouveaux arrivants pèsent pour plus de 33% des buts marqués et remplissent leurs rôles de buteurs à la perfection.

Verhaeghe (7 buts) est d’ailleurs la bonne surprise de ces Panthers cru 2021. Alors qu’il a beaucoup fréquenté les ligues mineures, le Lightning lui a mis le pied à l’étrier l’an dernier. Avec 9 buts et 4 passes en 52 matchs, l’attaquant n’avait pas vraiment brillé. A sa décharge, il est difficile de se faire une place dans l’attaque cinq étoiles de Tampa. Avec 7 buts cette année, il n’est plus qu’à deux longueurs de son bilan de l’an dernier et il fait du bien à ces Panthers, son association avec Alexander Barkov faisant ses preuves. Il est aujourd’hui le nouveau meilleur buteur de la franchise et a encore marqué hier.

Hornqvist est aussi un choix ingénieux, le vétéran a beau avoir plus d’années de NHL derrière lui que devant, il conserve son instinct de buteur. De plus, il peut aussi apporter de l’expérience dans les séries, ce dont manque cruellement cet effectif pourtant pas dénué de talents. 

La colonne vertébrale de la franchise n’a pas changé 

Nombre d’analystes (dont je faisais partie) ont mal évalué la force des Panthers et leur capacité à se relever du départ de Hoffman et Dadonov. Il n’est en aucun cas question de dénigrer les qualités de ces deux attaquants, mais ils n’ont jamais fait partie des cadres de la franchise. Ils étaient certes des buteurs, mais n’ont jamais fait partie des plans de la franchise à long terme.  

Pour William Zito et Joel Quenneville, cela semble plutôt clair, l’équipe gagnera en s’appuyant sur Jonathan Huberdeau, Alexander Barkov, Aaron Ekblad et Sergei Bobrovsky. Ces joueurs ont les plus gros contrats de l’équipe et sont amenés à rester en Floride pour longtemps. Excepté Barkov, agent libre en 2022, ces joueurs sont tous sous contrat avec les Panthers jusqu’en 2023. 

Il est difficile de leur donner tort, Barkov et Huberdeau sont respectivement troisième et premier au classement des pointeurs de la franchise. Ils sont aussi les deux meilleurs passeurs de l’histoire des Panthers. En principe dès la prochaine saison, Barkov devrait devenir le meilleur buteur des Panthers (il est actuellement troisième, a une trentaine de buts du premier, ndlr). Alors finalement, Hoffman, Dadonov ou d’autres, la franchise ne gagnera qu’avec les performances de Barkov et Huberdeau et pour l’instant, ils répondent présents.

Les Panthers voyagent toujours aussi bien, mais gagnent également chez eux 

La saison dernière, les Panthers voyageaient mieux qu’ils ne recevaient avec un bilan de 17-14-4 au BB&T Center et de 18-12-4 à l’extérieur. Cette année, les Panthers continuent de bien voyager, avec un bilan de 3-0-1 à l’extérieur, mais savent aussi se défendre chez eux. A domicile, l’équipe est pour le moment en 5-1-1, un bilan tout à fait honorable. Même le Lightning (privé de Stamkos et Koucherov, certes) n’est pas parvenu à venir à bout des Panthers chez eux cette saison. Surtout, Bobrovsky est toujours invaincu en temps réglementaire et Chris Driedger, le deuxième gardien, affiche un GAA de 1.97. 

Dimanche à 1h00, le Lightning pourra retenter sa chance au BB&T Center, mais une nouvelle fois, ils seront attendus de pied fermes. 

AUTEUR : Jordan

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DÉCOUVRIR LES ARTICLES SELON LES SPORTS

MLB

Major League Baseball

NBA

National Basketball Association

NCAA

National Collegiate Athletic Association

NFL

National Football League

NHL

National Hockey League

WNBA

Women's National Basketball Association

%d blogueurs aiment cette page :