fbpx

Kia Nurse et Megan Walker en renfort chez les Phoenix Mercury

PAR Sylvain Proulhac 11 FéVRIER 2021 Commenter
En enregistrant les arrivées de Kia Nurse mais aussi de Megan Walker, toutes les deux en provenance des New-York Liberty, les Phoenix Mercury frappent un grand coup dans le marché des transferts et se positionnent comme l’une des franchises les plus complètes de la WNBA

 

Énorme sensation donc dans la WNBA et dans l’Arizona plus précisément cette nuit avec les arrivées combinées des ailières Kia Nurse et Megan Walker. En contrepartie, les New-York Liberty reçoivent de leur côté un sixième choix de la prochaine draft 2021 et un premier choix de la draft 2022. Deux ajouts de poids pour les Phoenix Mercury dans l’optique de devenir une équipe compétitive dès cette saison.

 

Kia Nurse

Draftée en 2018 à la dixième position par le Liberty de New-York, l’arrière de 24 ans All-star Kia Nurse sort tout juste de deux saisons pleinement abouties. Elle fait partie d’un groupe restreint de huit joueuses ayant inscrit 30 ou plus tirs à trois points lors des trois dernières saisons WNBA. La canadienne, passée par les Huskies du Connecticut entre 2014 et 2018, affiche des statistiques impressionnantes pour ses premières années dans la ligue avec en moyenne 11,6 points, 2,6 rebonds et 2 passes décisives par match. L’an dernier, Kia Nurse a une fois plus haussé son niveau de jeu et s’est offerte la saison la plus aboutie de sa jeune carrière avec en moyenne 12,2 points, 2,9 rebonds et 2,3 passes décisives en 27,5 minutes par match.

Autant dire que son apport derrière la ligne dans une une franchise des Phoenix Mercury qui a fini deuxième dans cet exercice la saison dernière avec 185 tirs à trois points réussis, s’annonce des plus prometteuse. La joueuse originaire d’ Hamilton, Canada était classé dans les cinq meilleures arrières de l’année 2020, derrière l’intouchable Diana Taurasi qui évolue déjà à Phoenix. D’un point de vue financier, Kia Nurse arrivant à sa dernière année de contrat rookie cette saison, elle devrait gagner environ 70 000 dollars dans l’Arizona. Un ajout très important comme l’a rappelé Gil Pitman, le manager général des Phoenix Mercury :

« Avec un plafond salarial difficile et une grande parité dans notre ligue, vous avez rarement l’occasion d’ajouter une arrière de 24 ans All-star, et encore moins une joueuse dont l’ensemble des compétences et le tempérament s’intègre parfaitement avec notre philosophie. Kia Nurse était notre principale cible durant cette intersaison, en raison de son tir extérieur, de son agressivité sur le dribble, de sa taille et aussi sa polyvalence sur la défense. Nous l’accueillons avec beaucoup de plaisir dans la famille Mercury »

Megan Walker

De son côté, la jeune arrière de 22 ans Megan Walker a fait ses grand débuts dans la WNBA la saison dernière après avoir été draftée en neuvième position lors de la dernière draft par le Liberty de New-York. Passée par UCONN, l’université du Connecticut, Megan Walker sort d’une première saison prometteuse dans la ligue avec une moyenne de 3,3 points et de 1,5 rebond en 11,4 minutes par match. Possédant un très fort potentiel de progression, la small guard a terminé dans la première équipe all-american en 2019. Un apport pour l’avenir de la franchise de l’Arizona, comme l’a bien fait comprendre Gil Pitman :

« Si Megan Walker était restée pour sa saison senior à UCONN, nous croyons qu’elle aurait été considérée parmi les meilleures choix de la draft 2021. Elle a fini avec un très bon pourcentage de 45% sur les tirs à trois points lors de sa dernière année à l’université. C’est une qualité que nous recherchions, et nous pensons qu’elle a le potentiel pour être une joueuse importante de notre effectif en 2021. Nous sommes ravis de l’accueillir à Phoenix »

Après avoir été éliminé par les Lynx du Minnesota au second tour des playoffs et terminé cinquième de la Conférence Ouest la saison dernière dans la bulle WNBA à Bradenton en Floride, les Phoenix Mercury ont donc fait le choix d’un recrutement ciblé et cohérent pour être compétitif à l’approche de cette nouvelle saison. Comme lors des dernières intersaisons, l’équipe entraînée par Sandy Brondello continue donc d’avoir un recrutement agressif. Pour rappel, le Mercury avait déjà fait l’acquisition de la meneuse Skylar Diggins-Smith et de l’ailière Jessica Breland la saison dernière.

Enfin, ne se contentant pas seulement d’ajouter Kia Nurse et Megan Walker à un roster déjà bien garni, avec maintenant 11 joueuses sous contrat pour le camp d’entraînement qui débute en mai, la franchise en a également profité pour re-signer leur franchise player et vétéran Diana Taurasi. Une prolongation de deux ans pour l’arrière qui va donc entamer sa 17ème saison sous le maillot des Phoenix Mercury.

 

 

 

 

AUTEUR : Sylvain Proulhac

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DÉCOUVRIR LES ARTICLES SELON LES SPORTS

MLB

Major League Baseball

NBA

National Basketball Association

NCAA

National Collegiate Athletic Association

NFL

National Football League

NHL

National Hockey League

WNBA

Women's National Basketball Association

%d blogueurs aiment cette page :