fbpx

Une Draft NFL 2021 pas comme les autres à cause du coronavirus

PAR Damien Viottolo 23 JANVIER 2021 Commenter

Le coronavirus n’avait mis à mal la saison NFL 2019-2020. Mais lorsque l’épidémie a explosé courant mars, c’est la Draft NFL 2020 qui a été impactée. Le combine a pu se tenir, cependant la Draft en elle-même avait été tenue à distance. Cette année la saison NFL a du faire face au coronavirus avec des mesures très rigoureuses et un port du masque constant. Fort heureusement la NFL a réussi malgré la multiplicité des sensibilités et des caractères à tenir le cap et finir la saison sans trop de problèmes. Maintenant il s’agit de faire face à un nouveau défi pour la NFL et les joueurs qui arrivent de NCAA : que faire de la Draft NFL 2021 ?

Une Draft sans Combine

Tout d’abord le traditionnel NFL Combine ne sera pas de la partie. Il s’agit d’un événement au cours duquel les joueurs qui arrivent de l’université et sont présentés à la Draft sont invités à montrer leurs capacités physiques en suivant plusieurs exercices. On peut penser au traditionnel sprint qui nous permet chaque année d’être impressionné par au combien des joueurs à la carrure imposante sont capables d’avoir une énorme vitesse.

Cette absence de Combine ne vas pas porter préjudice à de nombreux joueurs. En effet, certains décident de ne pas prendre part à certains événements pour ne pas se blesser. Certains joueurs n’ont pas besoin de ce Combine pour avoir une exposition suffisante. On voit mal comment le Combine aurait permis aux franchises NFL de mieux connaître Justin Fields ou encore Trevor Lawrence par exemple. Car ils ont déjà toute l’exposition et les relations nécessaires grâce au réseau d’anciens étudiants de leurs universités respectives pour que les franchises les connaissent bien.

Cependant d’autre joueurs moins exposés ou alors des joueurs de ligne offensive ou des défenseurs auraient gagné à se montrer lors de cet événement. C’est souvent une occasion pour les DE de montrer leur vitesse par exemple.

Pour les franchises il faudra donc se baser exclusivement sur les images des matchs cela rendra forcément l’expérience spéciale. De plus, les réseaux d’alumni, les anciens élèves des universités présents dans les équipes pourront avoir encore plus d’importance. En effet, ils peuvent avoir encore des relations avec leur ancien coach toujours entraîneur d’une certaine équipe et donc mettre au courant l’entraîneur de la franchise NFL en lui parlant avec précision du joueur.

Aucunes rencontres et aucunes visites

La NFL vient encore d’annoncer un durcissement des règles pour cette Draft NFL 2021. Les franchises ne pourront pas rencontrer en personne les joueurs, ni même les inviter sur leur centre d’entraînement. Là ou cela se complique également c’est que les franchises ne pourront pas non plus faire passer d’examens médicaux aux joueurs. Il est rare, mais cela arrive quelques fois qu’au moment des tests médicaux les équipes se rendent compte qu’il y a un problème avec un joueur. Cela ne sera donc pas possible cette fois-ci.

Tout devra donc se passer via des appels téléphoniques et sûrement en visioconférence via FaceTime, Zoom ou Microsoft Teams. Il s’agit là d’une dématérialisation presque totale du processus de Draft puisque les contacts physiques seront inexistants. Le coronavirus continue de battre son plein outre-atlantique avec des nombres records de contaminations. Dans ce contexte, il est vrai qu’il est difficile d’imaginer des jeunes joueurs qui voyagent dans des Etats différents, souvent bien loin de leur université pour rencontrer du personnel NFL, puis encore dans un autre Etat et ainsi de suite. Cela mobiliserait donc de nombreux échanges que ce soit en terme d’avions ou encore en terme de rencontres.

La pandémie rend tout cela de fait très compliqué mais on peut regretter l’absence d’une création de lien particulière lors d’une visite en personne. Une discussion au téléphone sera forcément très différente pour l’équipe mais aussi pour le jeune joueur. Car c’est souvent l’occasion de montrer l’histoire de la franchise mais aussi ses installations et de rencontrer toute la communauté qui vit autour de cette franchise.

Cela rend l’intégration forcément plus compliquée pour des jeunes joueurs qui arrivent de milieux bien différents et qui doivent devenir des professionnels en quelques mois. L’importance de la préparation à l’université sera donc encore plus capitale. Les programmes qui ont à leur disposition des coachs passés par la NFL par exemple pourront mieux expliquer que d’autres ce qui les attend spécifiquement lorsqu’il faudra faire le grand saut.

Des “Pro Days” sous contrôle strict

Les université pourront organiser des Pro Days. Il s’agit de journées où des représentants d’équipes NFL viennent pour tester les joueurs de l’université dans certains “drills” des situations d’entraînement ou dans des situations de jeu particulières. Le durcissement du protocole n’a pas pour l’instant visé l’annulation de ce moment très important pour les joueurs et les entraîneurs.

Cependant, dans le cadre de ces journées les universités n’auront le droit que de sélectionner cinq joueurs. De plus, les équipes elles ne pourront pas envoyer plus de trois représentants.

Cette Draft NFL 2021 restera dans l’histoire comme une particularité. Les joueurs arrivés lors de la Draft NFL 2020 avaient déjà eu la tâche plus difficile avec training camps bien différents d’ordinaire ou encore une pré-saison annulée. Cela n’avait pas empêché des joueurs comme Joe Burrow ou surtout Justin Herbert par exemple de s’intégrer parfaitement dans leur franchise.

AUTEUR : Damien Viottolo

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DÉCOUVRIR LES ARTICLES SELON LES SPORTS

MLB

Major League Baseball

NBA

National Basketball Association

NCAA

National Collegiate Athletic Association

NFL

National Football League

NHL

National Hockey League

WNBA

Women's National Basketball Association

%d blogueurs aiment cette page :