fbpx

NFL – Divisional Round : Aaron Rodgers trop fort pour la défense des Rams

PAR Mickael Machado 17 JANVIER 2021 Commenter

Premier match de ce Divisional Round entre les Green Bay Packers et les Rams de Los Angeles. Un match qui opposait surtout la meilleure attaque de la NFL, les Packers, à la meilleure défense de la ligue, les Rams. Une équipe des Rams qui a éteint et battu les Seahawks au tour précédent alors que les Packers étaient exemptés de wild card après avoir fini premiers de la NFC. Résumé de la rencontre par ici :

Morry Gash/Associated Press

Green Bay Packers 32 – 18 Los Angeles Rams

Beaucoup de questions avait été posées avant cette rencontre : Aaron Donald tiendrait-il sa place après sa blessure aux côtes ? Dans quelle forme serait Jared Goff ? Les Packers pourraient-ils manœuvrer la meilleure défense de la NFL ?

Une chose était sûre avant ce début de rencontre : Cooper Kupp était absent après une blessure au genou lors de la fin de match face à Seattle. Malgré tout, le reste de l’équipe était là et on pouvait notamment noter qu’Aaron Donald était préservé sur le début de rencontre, ne jouant que quelques snaps.

Le début de rencontre voit les Rams tenter de mettre en place leur jeu de courses. Totalement logique avec un Jared Goff diminué de s’en remettre à Cam Akers. Le but était simple : garder la possession du ballon afin de contrôler la montre et tenter de mettre Akers dans les mêmes conditions que la semaine passée où il avait couru 131 yards.

Du côté de Green Bay, le premier drive a semblé facile jusqu’à la redzone pour la meilleure équipe de la ligue dans cette position. La défense des Rams a heureusement réussi à resserrer ses placements sur les receveurs des Packers pour n’encaisser que trois points. Au final après trois drives légèrement stériles, le score n’était que de 3-3 à la fin du premier quart temps.

Mais les Packers n’avaient pas envie de laisser trop de place au suspense dans ce duel. Aaron Rodgers déverrouille la situation dès le deuxième drive de son équipe. Toujours bien soutenu par le jeu de courses de Jamaal Williams, Aaron Jones et A.J. Dillon, Green Bay trouve la faille après 14 actions. Et c’est inévitablement Davante Adams qui score sur un modèle de mouvements en motion. Il devance à la réception le cornerback Jalen Ramsey pour le touchdown. Superbe réalisation !

Ce que l’on redoutait pour l’attaque des Rams se confirment dès le drive suivant. Los Angeles ne réussit pas à avancer et subit même la pression de la D-line des Packers. Za’Darius Smith sacke Jared Goff et oblige ainsi les Rams à redonner le ballon.

Et quand on ne marque pas face aux Packers, on s’expose au danger. Rodgers joue dans un fauteuil avec une ligne offensive implacable sur ce début de rencontre. Il distille à la passe et utilise à merveille le jeu de courses de Williams quand c’est nécessaire. Williams termine d’ailleurs la rencontre à 65 yards. Au final, Green Bay marque et c’est Rodgers lui même qui s’en charge, une fois n’est pas coutume, à la course. Il feinte la passe et déborde Leonard Floyd pour le touchdown. 23ème touchdown consécutif pour les vert et jaune lorsqu’ils sont en “goal-to-go”.

Avant la mi-temps, les Rams cherchent à trouver leur rythme dans ce match. À moins de trois minutes de la mi-temps, il est important pour eux de recoller au score. Ils vont pour la première fois depuis le début de la rencontre, s’en remettre à Goff. Après un bon travail de Cam Akers, le quarterback de Los Angeles réalise un bon 3/3 dans la moitié de terrain de Green Bay. Il clôture son drive avec une passe pour le rookie Van Jefferson pour le premier touchdown des Rams. Réponse rapide et un match enfin lancé pour la franchise de Sean McVay.

Rodgers qui est déchainé dans cette première mi-temps va tout de même profiter des 29 secondes qui le sépare du retour aux vestiaires. Il remonte 54 yards et s’offre même deux lancers dans la endzone. Il manque de peu de se faire intercepter et au final Green Bay doit se contenter d’un field goal par manque de temps.

19-10 à la mi-temps pour les Packers. L’attaque semble inarrêtable face à des Rams qui ont montrer qu’en laissant Goff lancer un peu plus, ils pouvaient poser des soucis à la défense de la franchise du Wisconsin. Mais c’est du côté de la défense qu’il faut resserrer les rangs après avoir été malmené pour le jeu de courses et de passes des Packers.

Les Packers ont contrôlé le jeu avec 19 minutes de possession contre 11 pour les Rams. Ils ont ainsi produit 243 yards alors que Los Angeles a été limité à 146 yards. L’efficacité a été aussi la clé pour Green Bay sur ce début de match avec un 5/6 en 3ème tentative alors que les Rams affichent un 0/3.

Après le retour des vestiaires, la défense des Rams ne semblent pas du tout être revenu avec d’autres intentions. Une erreur car du côté des Packers, on est bien présent. Aaron Jones réalise immédiatement un big play avec une course de 60 yards dès la première action. Il s’amuse au centre du terrain avec la défense de Los Angeles avant d’être stoppé à 15 yards de la endzone.

Jones décide de conclure lui même ce drive et de la meilleure des manières, avec un touchdown. Il perce la défense en goal line et redonne un avantage de 15 points à son équipe. Il termine la rencontre avec 14 courses, 99 yards et un touchdown et est toujours aussi indispensable dans le Wisconsin.

Les Rams semblent trouver quand même un semblant de rythme en attaque. Ils ont compris que sur jeu rapide, la défense des Packers éprouvaient plusieurs difficultés pour s’ajuster. Et c’est ce qui va leur permettre de réduire l’écart une nouvelle fois. Los Angeles mène un bon drive de 11 actions et 74 yards. Goff est peu embêté pour une fois dans la poche et peut ainsi jouer comme il sait le faire. Le drive se conclue avec un touchdown de Akers qui enfonce tout sur son passage sur une course de 7 yards.

Un bon travail mais qui ne va malheureusement pas servir à grand chose. Même si Green Bay doute un peu en rendant le ballon sur la possession suivante. Ils vont rapidement le récupérer pour sceller le destin du match. Rodgers après deux drives manqués, se rattrapent avec le touchdown de 58 yards pour Allen Lazard. Parti dans le dos de la défense, il ne manque pas sa réception cette fois et conclue avec un magnifique touchdown. Très belle prestation de Lazard qui termine avec quatre réceptions et 96 yards.

Les Packers l’emportent finalement 32 à 18 et confirment leur statut de favoris pour le titre cette année. Une nouvelle fois, ils ont pu compté sur leurs forces avec une attaque dévastatrice qui passent 32 points à la meilleure défense de la ligue. Rodgers, lui, a joué dans un fauteuil une bonne partie du match et sort du match avec 296 yards complétés à 23 sur 36, deux touchdowns et un autre à la course.

Les Rams n’ont jamais pu réellement stopper Green Bay et ils perdent leur duel face au quarterback MVP. La formation de Los Angeles a manqué de réalisme dans les moments importants. Ses statistiques en 3ème tentative le confirment : la formation californienne réalise un mauvais 2 sur 8 qui leur a compliqué la tâche. Pourtant, elle aurait peut être pu faire mieux quand on voit le niveau de Goff sur ce match.

Difficile en tout cas de voir qui pourra stopper cette escouade offensive des Packers. S’ils ne se dérèglent pas, ils semblent inarrêtables.

Au rang des performances :

  • Aaron Rodgers (GB) : 296 yards à 23 sur 36, 2 touchdowns + un à la course
  • Aaron Jones (GB) : 14 courses, 99 yards, 1 touchdown
  • Jared Goff (LAR) : 174 yards à 21 sur 24, 1 touchdown
  • Cam Akers (LAR) : 18 courses, 90 yards, 1 touchdown

https://www.youtube.com/watch?v=mp0c8xkCacM

AUTEUR : Mickael Machado

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DÉCOUVRIR LES ARTICLES SELON LES SPORTS

MLB

Major League Baseball

NBA

National Basketball Association

NCAA

National Collegiate Athletic Association

NFL

National Football League

NHL

National Hockey League

WNBA

Women's National Basketball Association

%d blogueurs aiment cette page :