MLK Day : La NBA honorera la mémoire de Martin Luther King

PAR Nicolas Blanchard 17 JANVIER 2021 Commenter

Ce Lundi 18 Janvier, la NBA va comme chaque année, honorer la mémoire du célèbre pasteur américain héro de la lutte pour les droits civiques de la communauté afro-américaine. Pour ce faire la ligue nous offrira un marathon de dix matchs qui débutera à 18h jusqu’aux alentours de 6h le lendemain matin.

 

Les fans NBA sont habitués et attendent ce moment avec impatience, car en effet avec plus de 12 heures de directs, tout le monde y trouvera son compte. Mais que signifie ce jour si spécial aux Etats-Unis et comment la NBA s’en est-elle emparée pour en faire un événement majeur de sa saison ? Pour mieux comprendre ce phénomène repartons à la fin des années 20.

Martin Luther King : D’Atlanta à Memphis, le parcours d’un héro

Jeunesse 

Martin Luther King Jr est né le 15 Janvier 1929 à Atlanta en Géorgie, plus précisément au 501 Aubrun Avenue. Il est issu d’une famille assez aisée pour l’époque, son père Martin Luther King Sr était pasteur au sein de l’église baptiste Ebenezer, et sa mère, Alberta  Williams King, quant à elle était organiste au sein de l’église. Il a donc dès son plus jeune âge baigné dans une culture religieuse avec sa sœur aînée Christine King Farris et de son jeune frère Albert Daniel King.

Il va réussir ses études assez brillamment, tout d’abord il va sauter deux années au Lycée, avant de rejoindre à l’âge de quinze ans le Morehouse College à Atlanta, une université réservée aux enfants noirs. Il y obtiendra le 20 Juin 1948 une licence en sociologie. Il va ensuite décoller pour la Pennsylvanie, plus précisément à Chester, où il rejoindra le Crozer Theological Seminary, pour passer une licence en théologie. Il obtiendra alors ce diplôme (Bachelor of divinity) le 12 Mai 1951. En 1955, il réussira à obtenir son doctorat en théologie au sein de l’université de Boston.

Le voilà dans les traces de son père puisqu’il rejoindra en 1954 l’église baptiste de l’avenue Dexter à Montgomery en Alabama, où il officiera en tant que pasteur. En 1960 il rejoindra son père au sein de l’église baptiste Ebenezer où il occupera la place d’assistant pasteur.

Début du militantisme 

Au moment où il pose ses valises à Montgomery en Alabama en 1954, la communauté afro-américaine vit des heures sombres. En effet les actes criminels envers les gens de couleurs sont fréquents et ces derniers doivent alors vivre dans la peur. King Jr a vécu sa première expérience raciste lorsqu’il était âgé de six ans, mais ce qu’il va voir en arrivant en Alabama va réveiller en lui l’envie de combattre ces injustices.

Nous sommes en 1955 lorsque Martin Luther King va réellement entamer sa carrière militante. Rosa Parks, une jeune femme noire, est assise sur une place réservée aux blancs. Il lui est alors demandé de bien vouloir rejoindre les places réservées aux gens de couleurs. Elle refusera de céder son siège et sera ensuite arrêtée pour avoir violé les lois ségrégationnistes misent en place à Montgomery. Le pasteur King va entendre parler de cette histoire et lancer le boycott des bus dans la ville de Montgomery, bien accompagné par le pasteur Ralph Abernathy et d’Edgar Nixon ( directeur de l’association nationale pour la promotion des gens de couleur). Le mouvement prendra de l’ampleur au sein de la communauté noire d’Alabama. Martin Luther King gagnera son premier combat dans la lutte des droits civiques, en effet la Court Suprême des Etats-Unis déclarera le 21 Décembre 1956 que la ségrégation dans les bus, les restaurants et autres lieux publics, serait alors illégale.

 » I have a dream « 

Huit années se sont écoulées depuis ses débuts dans le militantisme, et Martin Luther King est devenu une figure emblématique dans le pays et dans le monde après ses combats pour les droits civiques de la communauté afro-américaine. Il a alors une image de militant pacifiste, à l’inverse de Malcolm X.

Le 28 Août 1963, Il va utiliser sa notoriété pour organiser une marche sur Washington et conclure ce mouvement par un discours qui entrera dans l’histoire devant le mémorial Lincoln. Cet événement rassemblera pas moins de 250,000 personnes. Le moment venu de prononcer son discours, Martin Luther King va d’abord faire référence à la Proclamation d’Emancipation qui avait permis la libération de quelques millions d’esclaves, mais aussi à la Déclaration d’Indépendance, le document fondateur de la nation américaine. Il ajoutera ensuite « qu’un siècle plus tard les Noirs ne sont toujours pas libres ». Il va ensuite lancer son célèbre « I have a dream » afin de voir enfin son rêve de liberté et d’égalité entre les gens de couleurs et les blancs se réaliser. Ce discours placera ainsi Martin Luther King parmi les grands hommes de l’histoire des Etats-Unis selon le journaliste Jon Meacham.

« Je fais le rêve qu’un jour cette nation se lèvera et vivra le vrai sens de sa foi : « Nous tenons ces vérités comme allant de soi, que les hommes naissent égaux. »

Martin Luther King

 

Son assassinat 

A la fin du mois de Mars 1968, le pasteur King va alors se rendre à Memphis dans le Tennessee afin d’apporter son soutien aux éboueurs noirs de la ville, qui réclament les mêmes conditions salariales que leurs collègues blancs. S’en suit une grève des éboueurs dans la ville, des émeutes vont intervenir à la suite de marches pacifistes et un jeune afro-américain y trouvera la mort.

Le Mercredi 03 Avril 1968, Martin Luther King va prononcer un discours intitulé « J’ai été au sommet de la montagne » au Mason Temple, le tout devant une foule largement acquise à sa cause. Le lendemain alors que Dr King sortit sur le balcon du Lorraine Motel, des coups de feu retentirent, ses proches se précipiteront alors hors de leurs chambres et découvriront Martin Luther King effondré et touché à la gorge. Son décès sera déclaré au St Joseph Hospital en début de soirée.

Son décès va alors provoquer des émeutes aux quatre coins du pays, le monde pleurera la perte d’un héro pacifique, qui aura voué sa vie au combat pour l’égalité des droits civiques entre les gens de couleurs et les hommes blancs.

MLK Day : un jour férié pour honorer la mémoire de Dr King

A la suite de la disparation brutale de Martin Luther King, un représentant démocrate du nom de John Conyers va alors introduire un projet de loi au Congrès, afin que le jour de la naissance du pasteur soit déclaré comme un jour de congé national. Le but étant d’honorer les combats menés par King durant sa vie et ainsi lui rendre hommage. Cette proposition vit le jour en 1970. Ce projet sera quelque peu délaissé après l’élection du président Jimmy Carter. Ce n’est qu’en 1980 que le projet va vraiment commencer à voir le jour bien porté par l’artiste Stevie Wonder et sa chanson hommage « Happy Birthday ». A la suite de ça une conférence de presse du Rassemblement pour la paix sera organisée en 1981. Cette événement permettra la signature de six millions de personnes afin que ce projet de loi soit voté.

Le président Ronald Reagan s’opposera à ce que ce jour soit férié. Il n’aura finalement pas gain de cause puisque le Congrès votera le King Day Bill empêchant le président d’interdire ce projet de loi.

Le 2 Novembre 1983, le président Reagan signera la loi permettant la création d’un jour férié en la mémoire de Martin Luther King. Le Martin Luther King Day sera alors célébré chaque troisième lundi du mois de Janvier (permettant ainsi d’avoir une date assez proche du 15 Janvier jour de la naissance de Martin Luther King). Cependant il faudra attendre le 20 Janvier 1986 pour que ce jour férié soit ainsi appliqué. Pour l’occasion un concert à l’Opéra House est organisé avec notamment en tête d’affiche des artistes militants tels que Bob Dylan ou encore Stevie Wonder.

La NBA célèbrera aussi le MLK Day

Avant 1950, la NBA était alors composée uniquement de joueurs blancs. Il aura fallu le combat de personnage comme Martin Luther King pour que les sports professionnels s’ouvrent aux gens de tous horizons. Les premiers afro-américains à rejoindre la ligue en 1950 sont Earl Lloyd chez les Washington Capitols, Chuck Cooper à Boston et Nat Clifton à New York. En NBA, il faudra attendre l’explosion de joueurs comme Bill Russell ou encore Wilt Chamberlain pour que la NBA s’ouvre encore d’avantage à la communauté afro-américaine. Bill Russell était alors connu pour ses liens avec le Dr King, il était même présent lors du fameux discours « I have a dream » à Washington.

Lorsque le MLK Day verra le jour au milieu des années 80, la NBA, sous l’impulsion de son président David Stern, connait un regain de popularité et les joueurs de couleurs se font de plus en plus présents au sein de la ligue. David Stern va alors faire en sorte que des matchs aient lieu durant le MLK Day, afin de rendre hommage à un homme qui indirectement aura fait énormément évoluer les mœurs au sein de la plus grande ligue de basket au monde.

« De toute façon, la NBA n’était pas suivie, manquait de visibilité. On ne prêtait pas attention aux joueurs. C’est au milieu des années 80 que leur voix a commencé à porter »

Todd Boyd, professeur à l’université de South Carolina

La célébration ne sera toutefois pas accueillie partout, en Arizona par exemple le gouverneur y était totalement opposé. La NBA a donc dû attendre 1992 pour organiser un match pour le MLK Day à Phoenix.

Comme un symbole en 2001, David Stern mettra tout en place pour que les Grizzlies alors franchise de Vancouver, déménagent à Memphis où se trouve le musée national des Droits Civiques.

Depuis la NBA en a fait un événement majeur de sa saison comme le « Christmas Day Games ». Avec environ 75% de joueurs de couleurs la NBA se doit de rendre un hommage au pasteur Martin Luther King, sans qui le visage de la ligue aurait pu être totalement différent. Les fans auraient alors pu ne jamais assister aux exploits de joueurs comme Magic Johnson, Michael Jordan, Kobe Bryant ou plus récemment Lebron James.

Un MLK Day un peu spécial

L’année 2020 aura été marqué par l’éclosion du mouvement « Black Lives Matter ». Après de multiples bavures policières qui auront coûté la vie à Jacob Blake, George Floyd ou encore Breonna Taylor, plusieurs manifestations ont alors vu le jour, plongeant le pays dans le chaos. De nombreux joueurs NBA ont alors profité de l’interruption de la saison (en raison du coronavirus), pour rejoindre le mouvement. Lors de la reprise les joueurs avec l’accord de la ligue ont décidé de porter des maillots spéciaux et ont mis le genou à terre en guise de protestation. Les joueurs des Bucks sont mêmes allés jusqu’au boycott de leur match de Playoffs pour montrer leur colère après l’assassinat de Jacob Blake par un policier.

Il s’est passé 52 ans depuis la disparition de Martin Luther King, mais les actes criminels à caractères racistes sont toujours bien présents aux Etats-Unis. Ce « MLK Day » devrait avoir une saveur spéciale et les joueurs auront à cœur de mettre en lumière l’héritage de Martin Luther King.

Le MLK Day un business à part entière pour les franchises

Le « MLK Day » c’est aussi l’occasion pour les franchises de marquer ce jour avec des maillots ou des produits dérivés entièrement créés pour cet événement. Cette année les joueurs arboreront un t-shirt lors de l’échauffement avec les inscriptions « I have a dream » et « NOW IS THE TIME TO MAKE JUSTICE A REALITY FOR ALL ». Dans le dos il y aura inscrit « HONOR KING ».

Martin Luther King étant né à Atlanta, les Hawks ont cette année voulu lui rendre un hommage en sortant une collection et un maillot bien à part en son honneur.

Le programme de ce MLK

  • New York Knicks – Orlando Magic (18h, Beinsport max 4)
  • Washington Wizards – Cleveland Cavalier (20h10, Beinsport max 5)
  • Atlanta Hawks – Minnesota Timberwolves (20h40, Beinsport max 6)
  • Portland TrailBlazers – San Antonio Spurs (21h10, Beinsport max 7)
  • Miami Heat – Detroit Pistons (21h10, Beinsport max 4 )
  • Memphis Grizzlies – Phoenix Suns (23h10, Beinsport max 5)
  • Toronto Raptors – Dallas Mavericks (23h40, Beinsport max 6)
  • Brooklyn Nets – Milwaukee Bucks (01h40, Beinsport max 4)
  • Chicago Bulls – Houston Rockets (02h10, Beinsport max 5)
  • Los Angeles Lakers – Golden State Warriors (04h10, Beinsport max 5)

Ce MLK Day ne sera vraiment pas comme les autres, dans des salles vides et après les événements de l’année passée. Mais il ne fait aucun doute que le spectacle sera au rendez-vous. Avec pas moins de 10 affiches, tout le monde devrait trouver son bonheur durant ce marathon de basket.

 

 

AUTEUR : Nicolas Blanchard

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DÉCOUVRIR LES ARTICLES SELON LES SPORTS

MLB

Major League Baseball

NBA

National Basketball Association

NCAA

National Collegiate Athletic Association

NFL

National Football League

NHL

National Hockey League

WNBA

Women's National Basketball Association

%d blogueurs aiment cette page :