Semifinals CFP : la récap des playoffs du College Football

PAR Bertrand Hopfner 02 JANVIER 2021 Commenter

Capital One Rose Bowl – CFP Semifinal : Notre Dame (#4) 14 – 31 Alabama (#1)

Après avoir raté les playoffs l’année dernière, le Crimson Tide du coach Nick Saban avait bien l’intention de laver cet affront cette année. C’est chose faites avec cette victoire contre les Fighting Irish de Notre Dame (#4) et Alabama (#1) s’envole donc vers sa 5ème finale en 7 ans de création du système de playoffs.

Alabama (#1) est décidément largement favori à la victoire finale au titre de champion national. Et les joueurs du coach Nick Saban l’ont encore démontré dès l’entame du match, avec un véritable récital pendant les 10 premières minutes du match.

La défense du Crimson Tide a réussit à complètement éteindre l’attaque menée par QB Ian Book. Notre Dame (#4) sera forcé à punter sur ces deux premières possessions, offrant ainsi la possibilité à l’armada de Alabama (#1) d’aller facilement prendre le large dès les premiers drives. Et qui d’autres que le receveur star WR DeVonta Smith pour mener la charge et enfoncer la défense des Fighting Irish. Le receveur nous offrira d’ailleurs encore une formidable performance lors de ce match avec 7 réceptions, 130 yards et 3 TDs. Le prétendant au Heisman Trophy a encore tutoyer les étoiles!

On retiendra aussi une image extraordinaire, tout droit sorti de films d’actions hollywoodien, quand le RB Najee Harris se permets de sauter au dessus du DB Nick McCloud (alors qu’il se tenait presque debout…) enchainant avec une course de 53 yards, permettant de sortir ces coéquipiers d’une fâcheuse situation. HALLUCINANT!

Et puis enfin l’escouade des Golden Domers redonnent un peu d’espoir à Notre Dame (#4). Après un très long drive, permettant à la rencontre de retrouver un tempo plus lent après 10 minutes de folies, mené par un jeu au sol performant, c’est le RB Kyren Willians qui parvint à enfoncer le rideau défensif du Crimson Tide pour aller marquer les premiers points de Notre Dame (#4) de la rencontre.

On se dit alors que la rencontre va peut être un peu s’équilibrer mais que nenni… Alabama (#1) ne mettre qu’à peine deux minutes pour de nouveau entrer dans la end zone des Fighting Irish par l’inévitable WR DeVonta Smith. Et à la mi-temps les deux équipes se rendent aux vestiaires avec un écart de 14 points en faveur du Crimson Tide.

Au retour des vestiaires, Notre Dame (#4) et QB Ian Book reviennent avec de belles intentions et montrent de belles choses. Mais c’est la défense du Tide qui prend les choses en main et intercepte le quarterback pour assommer définitivement les espoirs des Fightings Irish. Conséquence immédiate: QB Mac Jones s’empare de la balle, envoie un missile de 40 yards pour WR DeVonta Smith (encore lui!) et Alabama (#1) prend le large au tableau d’affichage. 28 – 7.

Le dernier quart-temps sera beaucoup plus calme, le Tide ralentissant la cadence pour gérer le match en attaque tout en gardant une pression constante sur l’attaque de Notre Dame (#4). Le QB Ian Book réussira d’ailleurs un dernier baroud d’honneur en inscrivant un dernier TD en parcourant un dernier yard dans l’ultime minute du match. 31 – 14 pour Alabama (#1) et Game Over pour le Notre Dame (#4) qui perd pour la 7ème fois consécutive en playoff ou en participation de Bowl Majeur…

Alabama (#1) s’envole donc vers le National Championship qui aura lieu le 11 janvier prochain et se pose en grand favori au titre!

AllState Sugar Bowl – CFP Semifinal : Ohio State (#3) 49 – 28 Clemson (#2)

La revanche du dernier Fiesta Bowl de la dernière saison entre les deux quarterback de talent QB Justin Fields et QB Trevor Lawrence aura vite tourné à l’avantage des Buckeyes de Ohio State (#3) dans un match où QB Justin Fields aura été touché par la grâce.

Après un match complètement raté contre Northwestern en finale de la conférence Big Ten, QB Justin Fields faisait l’objet de beaucoup de critiques et d’interrogation, notamment en vue de la NFL Draft. Le moins qu’on puisse dire c’est qu’il a réussi à éliminer toutes les accusations à son encontre. Face à l’une des meilleures défenses du College Football QB Justin Fields a tout simplement livré la meilleure performance de l’année avec près de 400 yards à la passe et 6 TDs. Pire, le jeune quarterback se permettra le luxe de ne rater « que » 6 passes sur l’ensemble du match. Tout simplement ahurissant!!!!

Et pourtant le match avait débuter largement en faveur des Tigers de Clemson (#2) qui avait marquer sur leur premier drive de 82 yards et une TD à la course par l’incontournable QB Trevor Lawrence. Mais sur la possession suivante la machine QB Justin Fields se mets en route rapidement et recolle au score grâce à une course de RB Trey Sermon.

Les deux équipes se renvoyant coup pour coup, le premier quart temps fini donc sur un score de parité 14 partout. Et puis, comme un déclic sorti de nulle part, tous les astres s’alignent pour les Buckeyes. Intraitable sur la ligne de scrimmage, tant en attaque qu’en défense, Ohio State (#3) nous offre une véritable leçon de domination. En défense, la pression sera telle sur le QB Trevor Lawrence que le pauvre futur first pick en NFL s’est complétement éteint. Et en attaque, l’état de grâce du QB Justin Fields fait parler la foudre par trois fois dans ce second quart-temps. Score à la mi-temps 35 – 14.

A la mi-temps, le monde du College Football est complétement abasourdi par la tournure des évènements et personne ne comprend vraiment ce qui est entrain de se passer au Mercedes-Benz Superdome de la Nouvelle Orléans.

Mais au retour des vestiaires, ce sont les Tigers qui ouvrent les hostilités, péniblement, et reviennent à 14 points des Buckeyes. Mais cela sera bien insuffisant. La domination des Buckeyes reprend de plus belle et Ohio State (#3) se paiera le luxe d’inscrire deux nouveaux touchdowns toujours par l’intermédiaire de l’extra-terrestre QB Justin Fields, qui lors de ce match aurait tout à fait pu lancer des ballons les yeux fermés!!! HALLUCINANT!!!!

On notera que pour son dernier match en NCAA, QB Trevor Lawrence finira sa carrière par une interception… Difficile sortie pour ce quarterback d’exception qui fera sans nul doute le bonheur de n’importe quelle équipe à l’échelon supérieur.

Ohio State (#3) rejoint donc Alabama (#1) au National Championship le 11 janvier prochain. C’est la première fois depuis 2014,  avec la création du système de playoffs et une première participation, que les Buckeyes vont retrouver le plaisir de la finale nationale.

 

AUTEUR : Bertrand Hopfner

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DÉCOUVRIR LES ARTICLES SELON LES SPORTS

MLB

Major League Baseball

NBA

National Basketball Association

NCAA

National Collegiate Athletic Association

NFL

National Football League

NHL

National Hockey League

WNBA

Women's National Basketball Association

%d blogueurs aiment cette page :