Qui sont les vainqueurs et perdants de la Draft NBA 2020 ?

La Draft NBA est l’occasion pour les franchises de se reconstruire, d’améliorer leurs effectifs à court ou moyen terme et de préparer l’avenir. Mais comme chaque année, des choix sont surprenants et d’autres logiques. Retour sur les vainqueurs et les perdants de cette Draft NBA 2020.

Les vainqueurs

Les Detroit Pistons

C’est une des bonnes surprises de cette Draft NBA 2020. Les Pistons ont, par le biais d’échanges, récupéré pas moins de trois choix dans les 20 premiers lors de ce premier tour. Ils récupèrent donc Killian Hayes, Isaiah Stewart et Saddiq Bey.

L’addition de Killian Hayes est un réel bon choix pour les Pistons. Tout d’abord, le meneur français sera sous la tutelle d’un autre meneur exceptionnel : Derrick Rose. Ensuite, c’est un formidable athlète doté d’un très bon shoot. Son profil de créateur va grandement aider les Pistons, qui jusqu’alors pêchaient un peu dans ce secteur. Killian Hayes a tout pour réussir et devenir un grand de cette ligue. Avec Stewart et Bey, les Pistons ont choisi des joueurs qui ne seront sans doute pas de grandes stars mais pour lesquels les qualités physiques et techniques (pour Bey), sont indéniables.

Pour une franchise en pleine reconstruction, ces trois choix de Draft sont une aubaine. Les vétérans que sont Blake Griffin et Derrick Rose pourront accompagner le développement de cette jeune garde de rookies prometteuse.

Les Boston Celtics

Les Celtics ont réussi à améliorer leur effectif comme ils le devaient lors de cette Draft. Tout d’abord, ils ont récupéré un bon ailier scoreur : le talent de Vanderbilt Aaron Nesmith. Beaucoup le considèrent comme un des tous meilleurs scoreurs de cette Draft. Il va permettre d’aider les Celtics en attaque.

Mais surtout, la franchise de Boston a réussi à donner de la profondeur au poste un avec l’excellent choix qu’est Payton Pritchard. Le meneur d’Oregon est un joueur d’expérience, puisqu’il a fait ses quatre années à l’université, ce qui est assez rare. Arrive donc un joueur déjà prêt qui ne demandera pas beaucoup de travail de développement et qui pourra être utilisé rapidement. C’est un joueur qui a un très bon QI basket et qui est capable de créer, mais aussi de réussir à trois points. C’est exactement ce dont les Celtics ont besoin. En plus de ce joueur déjà prêt, les Celtics auront tout le loisir de développer leur autre choix à ce poste : Yam Madar.

Les New York Knicks

Les Knicks n’ont peut-être pas réussi à récupérer un meneur mais ils ont tout de même réussi à récupérer le joueur qu’ils visaient : Obi Toppin. Ses lacunes défensives sont mises en avant ; cependant, il serait bon de parler davantage de ses impressionnantes qualités physiques et offensives. Associé à la créativité de RJ Barrett il pourrait exploser. Ce duo sera d’ailleurs à absolument surveiller la saison prochaine.

De plus, les Knicks ont réussi à récupérer un scoreur qui promet d’être intéressant : Immanuel Quickley de Kentucky. Ce dernier a affiché presque 43% de réussite à trois points à l’université. Les Knicks avaient terriblement besoin d’un joueur capable de marquer et c’est ce qu’ils ont réussi à avoir. En plus de cela, le joueur de Kentucky montre de très bonnes qualités en défense.

Les Sacramento Kings

Les Kings accueillent un joueur que l’on attendait beaucoup plus haut dans la Draft : Tyrese Haliburton. Il s’agit d’un joueur particulièrement doué à la création qui devrait faire un duo excellent avec De’Aaron Fox. Les deux joueurs vont pouvoir se partager la mène et ce qui est vraiment intéressant, c’est que les deux ont des qualités qui se complètent et ne devraient pas se marcher dessus.

La France

Avec trois joueurs draftés, la France confirme qu’elle est bien un pays de basketball. Killian Hayes est devenu le français le plus haut drafté de l’histoire de la NBA. Cette année il est même le premier européen. Nos trois frenchies vont rejoindre un contingent déjà important de français. La saison dernière ils étaient 11 à faire parti des effectifs de la grande ligue.

Les perdants

Les Golden State Warriors

Certes, James Wiseman est un joueur dont on a énormément vanté les qualités et qui vient remplir un besoin dans la raquette des Warriors. Mais en même temps, il s’agit d’un joueur qui a très peu joué en NCAA et dont on ne sait au final pas grand chose. Trois petits matchs sont très peu. Évidemment, ses qualités physiques et ses qualités au tir ont été remarquées mais il faudra voir comment pourra se faire son acclimatation sur le long terme. Surtout, les Warriors ont tout fait pour essayer d’échanger ce pick contre un joueur de talent qui pourrait avoir un impact immédiat. Au final, la franchise californienne n’y est pas parvenue et c’est peut-être son plus grand échec.

De plus, la blessure annoncée de Klay Thomson vient complètement aggraver les choses. Son retour était vraiment attendu pour les Warriors qui ont beaucoup souffert de son absence. Maintenant ils ont choisi un joueur qui pose un certain nombre d’interrogations et n’ont pas d’arrière digne de ce nom. Il faudra sûrement un peu de temps à Justinian Jessup, leur choix de Boise State, pour être prêt. Peut-être que la blessure de Thompson lui donnera l’occasion d’avoir plus de temps de jeu.

Les Houston Rockets

NBAE (Photo by Bill Baptist/NBAE via Getty Images)

Le climat ambiant n’a sans doute pas aidé les Rockets à se préparer de la meilleure des manières à cette draft 2020. Les possibles départ de leurs deux stars majeures ont sans doute demandé beaucoup d’énergie. Le résultat ? L’arrivée de Trevor Ariza et du 16ème choix qui ont été tous les deux immédiatement envoyés dans le Michigan contre des choix de premier tour dans les années à venir.

Ces choix sont d’ailleurs très protégés : 1-16 sur les quatre prochaines années, puis 1-10 les deux années suivantes et enfin 1-9. Cela ne garantit absolument pas aux Rockets d’avoir un choix convenable lors des prochains premiers tours de Draft. Pour une franchise qui devra sans doute se reconstruire, ce choix est très curieux.

Onyeka Okongwu

Oui, ce n’est pas une franchise mais un joueur que nous considérons comme perdant. Le pivot a tout pour devenir l’un des meilleurs à son poste au sein de la NBA. Mais son arrivée à Atlanta va compliquer son ascension.

En effet, Clint Capela semble être l’option numéro une au poste la saison prochaine. Bien sûr, rien n’est gravé dans le marbre et nous ne savons pas ce qu’il peut se passer cette saison. Mais nous trouvons dommage qu’un joueur avec son talent, arrive dans une équipe qui n’en a pas vraiment besoin.

Les Phoenix Suns

Le choix en 10ème position de Jalen Smith est très étrange. Tout comme Atlanta, les Suns n’avaient pas vraiment besoin d’un nouveau pivot. Smith peut créer de l’espace sur le terrain en tant que tireur à 3 points, mais ce n’est pas un grand athlète et doit améliorer sa défense. Prendre un joueur comme Tyrese Haliburton aurait été un meilleur choix pour Phoenix.

Tyrese Haliburton est un vrai créateur de jeu capable aussi de shooter. Sa taille et son physique lui permettent d’être efficace avec comme sans ballon. Sa capacité à créer de l’espace et des tirs ouverts auraient pu bénéficier à Devin Booker pour les shoots longues distances. Avec Chris Paul, les deux hommes auraient été assez complémentaires et se partager la mène.

Utiliser le choix numéro 10 de cette manière étonne beaucoup outre-Atlantique, surtout après l’acquisition de Chris Paul au poste de meneur de jeu. Les Suns avaient l’occasion d’ajouter un élément de grande qualité à leur effectif et devenir un vrai prétendant aux playoffs.

La NBA

Avec des audiences en baisse de 16%, et un contexte particulier, la NBA continue son chemin de croix en terme d’audience. La Draft NBA 2020 a attiré en moyenne 2,65 millions de téléspectateurs sur ESPN et ESPNU de 20 h à 23 h. C’est la plus petite audience de l’évènement depuis 2009.

Cette draft, un peu particulière compte tenu du contexte sanitaire, n’a pas vraiment passionné les foules. Beaucoup de prospects ont préféré attendre avant de se présenter à la draft. C’est aussi la première fois qu’elle se déroule à distance. L’aspect cérémonie était présent, mais de voir les joueurs dans leurs canapés à la maison a sans doute enlevé un peu de charme.

Summary
Qui sont les vainqueurs et perdants de la Draft NBA 2020 ?
Article Name
Qui sont les vainqueurs et perdants de la Draft NBA 2020 ?
Description
chaque année, des choix sont surprenants et d'autre logiques. Retour sur les vainqueurs et les perdants de cette Draft NBA 2020.
Author
Publisher Name
The Free Agent
Publisher Logo

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.