Anthony Edwards, éternel numéro 1

Hier soir, c’est donc Anthony Edwards qui a été choisi en première position lors de cette draft NBA 2020.

Ce prospect très médiatisé fait autant parler de lui de par son potentiel que par ses sorties médiatiques récentes assez limite. Il s’est notamment exprimé sur la COVID, sur son manque d’intérêt pour le Basket-ball ou en taclant Damian Lillard sur sa musique. Edwards semble être une potentielle future grande figure de la Ligue avec un talent indéniable et des qualités physiques hors du commun.

Anthony Edwards : une destinée loin du basket

Le jeune Shooting Gard, né à Atlanta en Géorgie en 2001, ne se prédestinait pas à la pratique du basket-ball. Sa carrière s’orientait plutôt vers le football américain, sport très en vogue dans la partie Sud des États-Unis. Ses qualités physiques lui permettent déjà de surnager dans ce sport dès son plus jeune âge.

Ainsi, durant son enfance, le mini bulldozer (1m96 pour 102kgs à l’heure de ces lignes) arpente les pelouses avec pour ambition de percer en NFL. Comme nombre de joueurs illustres (Allen Iverson et LeBron James) Il aurait pu exercer dans ce sport plutôt que sur les parquets. Ce sont ses frères, qui pratiquent le basket-ball, qui l’oriente progressivement vers la balle orange courant son adolescence. Il s’entraine ainsi avec eux dans le jardin de sa grand-mère et y développe un esprit de compétition féroce au fil de ces défaites.

La rencontre avec John Holland

Dès le secondaire, il est repéré par John Holland. Il lui distille un programme d’entrainement déjà très développé afin de modeler le potentiel de son jeune disciple. Malgré les différents drames familiaux qu’il va subir, avec notamment le décès de sa grand mère puis de sa mère en l’espace de seulement 8 mois, il garde en ligne de mire son objectif de devenir le meilleur joueur du pays.

Ainsi, durant ses années lycée au sein de l’Atlanta Xpress puis les Holly Spirit, il devient peu à peu un prospect de premier plan. Il reçoit des invitations pour les ligues Under Armour entre 2016 et 2018 (équipementier de Stephen Curry présent lors de la majorité des événements). Il sera aussi invité au légendaire McDonald All American en 2019 en tant que prospect numéro 1 au poste d’arrière. Ses stats en dernière année de lycée reflètent bien son impact sur le terrain. Il affiche une moyenne de 26 points, 10 rebonds, 3 passes décisives et 2 interceptions par match.

L’explosion d’Anthony Edwards en NCAA

A ce stade, son objectif est tout naturellement la NBA. Mais il doit avant cela passer par la case NCAA, afin de se frotter aux meilleurs universitaires. Les facs les plus prestigieuses sont évidemment intéressées : Kentucky, Kansas, North Carolina mais également Florida State. Son choix se porte finalement sur la fac de son état natal et sur son équipe, les Georgia Bulldogs.

Sous les ordres de Tom Crean, qui a notamment supervisé par le passé Dwyane Wade à Marquette puis Victor Oladipo à Indiana, le néo-Bulldog semble être entre de bonnes mains. Les similarités entre ces différents joueurs sont aujourd’hui mises en avant lors du profilage par les recruteurs NBA à propos d’Anthony Edwards.

Auteur d’une saison très aboutie statistiquement avec son équipe (19 points, 5 rebonds et 3 passes décisives par match), Edwards s’offre plusieurs matchs références. Il réalise des pointes à 37 unités contre South Carolina, 29 points contre Texas AM et 32 points contre Florida. Collectivement, le bilan est équilibré avec 16 victoires pour autant de défaite sur l’exercice 2019-20 .

Un profil qui attire les franchises

Ses lacunes sont cependant déjà bien visibles. Son pourcentage au shoot à 3 points est assez faible pour un arrière (seulement 29.4% sur la saison). Il perd aussi un nombre de ballons importants (2.7/Match). Enfin, il montre des lacunes en terme de concentration sur le plan défensif. Très travailleur en NCAA, comme le confirme son ancien coach, Edwards semble toujours être le joueur qui fait la différence. Son choix de se présenter à la Draft NBA 2020 semble logique pour une majorité d’observateurs.

Son profil de joueur physique et assez polyvalent était fortement apprécié par de nombreuses franchises. La plupart des mocks drafts le voyait ainsi être sélectionné en première position de cette draft. Ces derniers sont en recherche de joueurs pour renforcer leurs lignes arrières et épauler D’Angelo Russell et KAT. Le choix de prendre Anthony Edwards semblait le plus judicieux car il semble déjà prêt. Son impact sur le terrain se ressentira dès les premiers matchs de la saison.

Le choix de Scott Layden est très judicieux tant Edwards semble être promis à un grand avenir chez les professionnels. À lui de nous démontrer que son potentiel hors du commun peut se traduire par une réussite dans la grande Ligue.

Summary
Anthony Edwards, éternel numéro 1
Article Name
Anthony Edwards, éternel numéro 1
Description
Hier soir, c'est donc Anthony Edwards qui a été choisi en première position lors de cette draft NBA 2020 par les Timberwolves.
Author
Publisher Name
The Free Agent
Publisher Logo

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.