Jrue Holiday et Bogdan Bogdanovic arrivent à Milwaukee

PAR Quentin Lefaivre 17 NOVEMBRE 2020 Commenter

Après avoir échoué deux années de suite aux portes des finales, les Bucks prennent les choses en main. Giannis voulait du changement, voilà qui est fait. Bogdan Bogdanovic et Jrue Holiday débarquent à Milwaukee, tandis que DiVincenzo, Hill et Bledsoe, notamment, font le chemin inverse. Un pari assez risqué cependant, puisque tout repose désormais sur la décision de Giannis de signer son contrat ou non.

NBAE (Photo by Rocky Widner/NBAE via Getty Images)

Milwaukee voulait un meneur

Jon Horst nous a réservé une surprise au réveil. Le GM des Bucks a chamboulé son équipe en signant Bogdan Bogdanovic et Jrue Holiday. En retour, les Kings reçoivent Donte DiVincenzo, Ersan Ilyasova et DJ Wilson. Eric Bledsoe et George Hill filent quant à eux aux Pelicans, en plus de 3 futurs choix de draft.

Le roster des Bucks convient désormais d’avantage à Giannis. Le profil de Bogdanovic permet de créer plus de spacing, tandis que Jrue Holiday est un joueur plus complet qu’Eric Bledsoe. La perte de DiVincenzo, entre autre, fait forcément mal aux Bucks, mais c’est un mal nécessaire.

Holiday, 30 ans, faisait parti de la première équipe All-Defensive en 2017-18 et de la deuxième équipe en 2018-19. Il a raté de peu d’être nommé dans l’équipe la saison dernière. Holiday a la réputation dans la ligue d’être l’un des meilleurs défenseurs de la ligue et le meilleur two-way gaurd. Il a récolté en moyenne 19,1 points et 6,7 passes la saison dernière.

Holiday devrait être payé 25,4 millions de dollars pour la saison 2020-2021 et détient une option de joueur de 26,3 millions de dollars pour l’année suivante.

Bogdanovic, 28 ans, est un ailier polyvalent dans le stéréotype de la NBA moderne – un tireur à 3 points et un meneur de jeu efficace. Il a tenté neuf 3 points en 36 minutes la saison dernière pour les Kings et a tiré 37,2% longue distance. Ce nombre grimpe à 40,7% sur les 3 points catch-and-shoot. Il a récolté en moyenne 15,1 points, 3,4 passes et 3,4 rebonds en 29 minutes par match la saison dernière.

Les promesses sont tenues

Depuis au moins deux ans, la direction de Milwaukee promettait monts et merveilles à Giannis pour le convaincre de rester. il auront tout de même attendu sa dernière année de contrat pour tenir leur promesses.

Cet été, lors des premières négociations, les Bucks avait promis à Giannis de lui construire une équipe pour aller chercher un titre. Avec les additions de Holiday et Bogdanovic, Giannis s’entourent de joueurs capables de scorer une vingtaine de points dans un match et de défendre durement. Avec Bogdanovic et Middleton, les Bucks ont désormais deux artilleur à 3 points, shoot qui pèche toujours chez Giannis.

Ces trades sont plutôt bons pour les Bucks qui font aussi le pari que Giannis restera. Dans le cas contraire, les Bucks viennent de vendre les bijoux de famille sur plusieurs saisons.

AUTEUR : Quentin Lefaivre

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DÉCOUVRIR LES ARTICLES SELON LES SPORTS

MLB

Major League Baseball

NBA

National Basketball Association

NCAA

National Collegiate Athletic Association

NFL

National Football League

NHL

National Hockey League

WNBA

Women's National Basketball Association

%d blogueurs aiment cette page :