fbpx

Comment le nouveau salary cap est-il accueilli ?

PAR Charles Taudin 10 NOVEMBRE 2020 Commenter

Point clé et déterminant de la convention collective, le salary cap restera plus ou moins équivalent l’année prochaine à 109 millions de dollars. Mais comment cette nouvelle a -t-elle été accueillis par les protagonistes de la NBA ? Et quelles conséquences cela aura-t-il a court terme ?

Photo : CGTN’s Qu Bo

Un impact sur les re-signatures

Un salary cap “flat” a un impact sur la structure des contrats qui vont être signés par les agent libre ce mois-ci. En effet, la NBA fait le pari que la situation sanitaire va s’amélioré permettant aux fans de revenir massivement en tribune et donc d’augmenter les recettes des franchises. Elle fait aussi le pari que l’économie en générale ira en s’améliorant. Une nouvelle très bien accueillie par les joueurs.

Mais ce faisant, elle modifie aussi le schémas de pensée des agent libre et de leur agent. Avec ce salary cap étal, les franchises ne pourront pas signer de gros contrat immédiatement et les joueurs n’en voudront. Ils préfèreront signer un deal court, pour pouvoir de nouveau entrer sur le marché de la free agency et signer un deal plus gros lorsque les finances repartiront à la hausse.

Les clubs essaieront de placer autant de vétérans que possible sur l’exception de niveau minimum ou intermédiaire. Les agents essaieront de signer des accords à court terme afin de jouer sur le marché lorsque la ligue sera de retour sur des bases solides.

Un agent via HoopsHype

Autre aspect non négligeable, le timing. Les joueurs ne pourront pas faire jouer la montre et mettre la pression sur les franchises. La compression du marché fait que si vous n’êtes pas un top agent libre, les franchises ne perdront pas de temps avec d’autre type d’agent libre avant le début des training camp le 1er décembre.

Quel impact sur les franchises ?

Il sera minime. En effet, l’accord prévoit que la luxury tax soit indexée sur les recettes de la ligue. Donc si elles diminuent de 25%, la taxe elle aussi baissera de 25%. Une bonne nouvelle pour des franchises comme les Warriors qui étaient projetée comme atteignant cette taxe.

Selon, un vétéran de la NBA, seules les quatres dernières équipes seront impactées par ce salary cap. Car en tout, ce sont six équipes qui ont de l’espace disponible pour signer “traquillement” de nouveaux joueurs: les Atlanta Hawks, New York Knicks, Detroit Pistons, Miami Heat, Charlotte Hornets et les Phoenix Suns. Ces franchises ont toutes des joueurs qui vont être agents libres et ne devraient donc pas avoir de soucis à les resigner.

On peut donc s’attendre à ce que les franchises re-signent leur joueurs dans le but de les trader lors de la draft par exemple. Ainsi elle rééquilibreront leur masses salariales. Les contrats rookie sont beaucoup moins onéreux.

AUTEUR : Charles Taudin

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DÉCOUVRIR LES ARTICLES SELON LES SPORTS

MLB

Major League Baseball

NBA

National Basketball Association

NCAA

National Collegiate Athletic Association

NFL

National Football League

NHL

National Hockey League

WNBA

Women's National Basketball Association

%d blogueurs aiment cette page :