Le retour d’Aaron Jones fait du bien à l’attaque des Packers

PAR Charles Taudin 06 NOVEMBRE 2020 Commenter

Un temps incertain, le running back des Packers, Aaron Jones a été d’une aide très précieuse dans le jeu de course hier soir.

Impactant sur chacun de ses portés de balle, Aaron Jones n’a pourtant totalisé que 58 yards au global sur 15 portés. Sur le drive initial du match, ponctué par un touchdown de Davante Adams, Aaron Jones a montré tout son physique sur les impacts pour aller chercher les premières tentatives. 11 yards sur sa première coure pour sortir les Packers de leur 30 yards.

Sur cette première course, on voit très bien tout l’impact et le talent du running back. Les différents blocs de la ligne offensive lui ont permis de revenir dans l’intérieur du jeu là où les espaces ont été crées. Il lit donc très bien le jeu pour trouver le bon espace. Il n’y a que des situation de un-contre un pour la ligne offensive permettant à Jones de se retrouver lui aussi en un contre un face à la défense. Sa vitesse, son physique et sa protection du ballon lui permettent d’aller au contact et de gagner encore des yards. Sur l’impact on le voit bien baisser l’épaule gauche pour pouvoir protéger un maximum le ballon et l’écarter de son adversaire. Il n’est arrêté que par un tacle au cou de Fred Warner.

En complément, Aaron Jones est une double menace avec ses mains sûres. Il a réceptionné 5 passes pour 21 yards. il peut aussi se positionner comme soupape de sécurité lorsque les couvertures adverses sont bien en place sur les receveurs écartés ou les TE. Avec sa vitesse de course, il sera capable de gagner quelques yards même avec une réception sur la ligne de scrimmage.

Jones n’avait pas joué depuis le 18 octobre dernier face aux Buccaneers. Cette absence s’est ressentie sur les derniers matchs où les Packers étaient décimés. Face à des 49ers eux aussi décimé en défense, Aaron Jones a été le bol d’air de l’attaque des Packers. Mais aussi précieux soit-il, il n’aurait sans doute pas du jouer le 4ème quart-temps car revenant de blessure. Oui, les Packers étaient à court de running back mais l’adage “qui veut aller loin ménage sa monture” aurait dû s’appliquer hier soir.

Une chose est sûre, cette équipe des Packers avec l’intégralité de son effectif est effrayante. Aaron Rodgers apparaît comme heureux. On le voit sourire, démontrant la confiance qui l’habite en ce moment. Les Packers peuvent envisager le reste de la saison régulière sereinement. Une double confrontation avec le rival de division les Bears et un choc face aux Titans sont les deux seules confrontations “sérieuses”. Les matchs face aux Jaguars (Week 10), Eagles (Week 12), Lions (Week 13) et les Panthers (Week 14) semblent à leur portée pour porté à 10 victoires sur la saison. Suffisant pour décrocher la première place de la division.

AUTEUR : Charles Taudin

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DÉCOUVRIR LES ARTICLES SELON LES SPORTS

MLB

Major League Baseball

NBA

National Basketball Association

NCAA

National Collegiate Athletic Association

NFL

National Football League

NHL

National Hockey League

WNBA

Women's National Basketball Association

%d blogueurs aiment cette page :