NFL – Week 8 : les résultats du dimanche 1er novembre !

Onze matchs se déroulaient ce dimanche à l’occasion de la huitième journée de la saison régulière. On a eu droit à du spectacle notamment avec un Dalvin Cook des grands soirs. Venez retrouver tous les résultats ici :

(AP Photo/Morry Gash)

Cleveland Browns 6 – 16 Las Vegas Raiders

Ce n’est pas le match qui nous a offert le plus de spectacle hier soir entre les Browns et les Raiders. Un seul touchdown marqué et une victoire finale des Raiders de Jon Gruden.

Les deux équipes se sont rendues coup pour coup au travers de leurs kickers respectifs. Finalement il a fallu attendre le 3ème quart-temps avant de voir les Raiders allaient marquer leur seul touchdown. Après un très long drive de 15 actions, Derek Carr trouve Hunter Renfrow sur le côté gauche de la endzone.

Cleveland n’a rien montré dans ce match offensivement et s’est limité à deux field goals. L’absence d’Odell Beckham Jr. s’est très nettement faite sentir. Du côté des Raiders, très gros match du rookie Josh Jacobs. Avec 31 courses et 128 yards, il a pesé sur la défense des Browns.

Au rang des performances :

  • Derek Carr (LVR) : 112 yards, à 15 sur 24, 1 touchdown
  • Josh Jacobs (LVR) : 31 courses, 128 yards
  • Baker Mayfield (CLE) : 122 yards à 12 sur 25

Kansas City Chiefs 35 – 9 New York Jets

On n’attendait pas vraiment de surprise du côté de Kansas City ce dimanche. Les Jets avec six défaites au compteur se déplaçaient sur le terrain du champion en titre.

Les champions n’ont pas déçus à part peut être en termes d’écart de points. 26 points d’écart et on a bien cru que l’addition serait plus salée pour les Jets. Les Chiefs ont très vite pris l’avantage et menaient 21-9 à la mi-temps par l’intermédiaire de Hardman, Hill et Kelce. Ils ont un peu plus ralenti sur la deuxième partie de la rencontre mais ont tout de même rajouté deux touchdowns au compteur grâce à Robinson et Hill à nouveau.

Victoire logique et facile pour les Chiefs. Les Jets quant à eux ont surement le regard déjà porté sur la saison prochaine et la draft où ils chercheront à faire le bon choix. Un certain Trevor Lawrence doit suivre cela de loin.

Au rang des performances :

  • Patrick Mahomes (KC) : 416 yards à 31 sur 42, 5 touchdowns
  • Travis Kelce (KC) : 8 réceptions, 109 yards, 1 touchdown
  • Sam Darnols (NYJ) : 133 yards à 18 sur 30

Buffalo Bills 24 – 21 New England Patriots

C’était une rencontre avec beaucoup d’enjeu en particulier pour les Patriots. La rencontre a été serrée jusqu’au bout mais Cam Newton n’a pu empêcher la défaite de son équipe. Une défaite probablement synonyme d’adieu aux playoffs.

Ce sont les Bills qui avaient ouvert le bal avec un touchdown de Zack Moss à la course. Les Patriots sont restés au contact grâce à deux field goals mais ce sont les Bills qui doublaient la mise. Zack Moss encore à la course marquait son second touchdown.

Le match s’emballe ensuite : les Patriots marquent deux touchdowns pour un touchdown des Bills pour une égalité parfaite en début de 4ème quart-temps. Les Bills réussissent à prendre l’avantage sur un field goal. Cam Newton a alors un dernier drive pour arracher la victoire. Il se fait plaquer par Justin Zimmer qui force le fumble et récupère le ballon.

Une campagne à oublier pour les Patriots, pour qui l’après Tom Brady est beaucoup plus compliqué que prévu. Les Bills sortent victorieux et peuvent déjà porter leur regard sur leur prochain match face aux Seahawks.

Au rang des performances :

  • Josh Allen (BUF) : 154 yards à 11 sur 18, 1 interception
  • Cam Newton (NE) : 174 yards à 15 sur 25

Baltimore Ravens 24 – 28 Pittsburgh Steelers

C’était le choc de la soirée et le duel de l’AFC North. Les Ravens se déplaçaient pour affronter des Steelers toujours invaincus cette saison. Le duel a eu lieu mais les Steelers ont bien confirmé leur statut hier soir : ils sont en route pour le Super Bowl !

Les Ravens ont commis trop d’erreurs lors de cette rencontre et en particulier leur quarterback Lamar Jackson. Il confirme encore une fois son manque de leadership dans les moments clés de son équipe. Après une course poursuite entre les deux équipes, les Steelers prennent l’avantage en début de 4ème quart-temps grâce à un touchdown du rookie de Chase Claypool.

Lamar Jackson, déjà auteur de deux interceptions et un fumble, commet un nouveau fumble après un plaquage sur une course. Jackson a même l’occasion sur un dernier drive d’offrir la victoire mais ne trouvera pas la endzone.

Jackson est un énorme quarterback mais doit devenir décisif s’il veut un jour gagner un Super Bowl. Big Ben quant à lui, fait un bon match lançant deux touchdowns.

Au rang des performances :

  • Ben Roethlisberger (PIT) : 182 yards à 21 sur 32, 2 touchdowns
  • Lamar Jackson (BAL) : 208 yards à 13 sur 28, 2 touchdowns, 2 interceptions

Green Bay Packers 22 – 28 Minnesota Vikings

On attendait une victoire facile pour les Packers dans ce duel de la NFC North. Un joueur en a décidé autrement : Dalvin Cooks. Il devient le 3ème joueur de l’histoire de la franchise à inscrire 4 touchdowns dans un match.

Le début de match a ressemblé à un combat de boxe. 4 drives et 4 touchdowns ! Adams deux fois et Cook lui aussi à deux reprises faisaient feu de tous les côtés. Après la mi-temps, Cook, inarrêtable, en remettait une couche pour donner l’avantage 28-14 aux Vikings. Rodgers et les siens ont eu beau revenir grâce à Adams, encore lui, ce sera insuffisant pour remporter la rencontre.

Une victoire importante des Vikings qui se relancent dans cette division. Prochain match à domicile face aux Lions, un autre adversaire de division. Les Packers encaissent leur seconde défaite de la saison et ont montré une nouvelle fois leurs lacunes, surtout face au jeu de course.

Au rang des performances :

  • Kirk Cousins (MIN) : 160 yards à 11 sur 14, 1 touchdown
  • Dalvin Cook (MIN) : 30 courses, 163 yards, 2 réceptions, 63 yards, 4 touchdowns
  • Aaron Rodgers (GB) : 291 yards à 27 sur 41, 3 touchdowns
  • Davante Adams (GB) : 7 réceptions, 53 yards, 3 touchdowns

Cincinnati Bengals 31 – 20 Tennessee Titans

Les Titans du Tennessee avaient besoin d’une victoire pour se rassurer après leur défaite face aux Steelers dans le choc des invaincus. Ils sont tombés sur une équipe des Bengals très résistante et qui a su jouer les quatre quart temps avec la même intensité.

A l’aise dans le jeu aérien ou à la course (même sans Joe Mixon), les Bengals ont déroulé offensivement avec des touchdowns de Bernard deux fois, Perine et Boyd. Défensivement, l’équipe a bien résisté aux Titans pour s’adjuger la victoire. Attention aux fautes de la ligne offensive qui commet beaucoup trop de pénalités.

Les Titans ont tenté de revenir tout au long du match mais se réveillent un peu tard. Ils trouvent les solutions dans le 4ème quart temps, trop tard pour un comeback. L’équipe doit se reprendre après cette seconde défaite. La prochaine réception des Bears ne sera pas non plus une mince affaire.

Au rang des performances :

  • Joe Burrow (CIN) : 249 yards à 26 sur 37, 2 touchdowns
  • Ryan Tannehill (TEN) : 233 yards à 18 sur 30, 2 touchdowns; 1 interception
  • Derrick Henry (TEN) : 18 courses, 112 yards, 1 touchdown

Detroit Lions 21 – 41 Indianapolis Colts

Les Lions avaient l’occasion de recoller aux Bears et Packers dans leur division en battant les Colts. Occasion manquée, Philip Rivers et ses coéquipiers étaient trop forts hier. Ils dominent largement les Lions aussi bien en attaque qu’en défense.

Après un touchdown de Marvin Jones pour Detroit, les Colts prennent les choses en main et marquent par l’intermédiaire d’Hines par deux fois et Doyle. Kerryon Johnson riposte en début de 3ème quart temps mais après un fumble récupéré par les Colts, les Lions encaissent un nouveau touchdown. Cette fois c’est Wilkins qui trouve la faille.

Kenny Moore réalise un « pick 6 » sur le drive suivant et scelle la victoire des Colts. Indianapolis s’est montré fort dans ce match et sera un candidat très sérieux aux playoffs. Detroit nous montre du bon et du mauvais depuis le début de la saison et manque de régularité d’un match à l’autre. Il leur faudra faire mieux pour espérer sortir de leur division.

Au rang des performances :

  • Philip Rivers (IND) : 262 yards à 23 sur 33, 3 touchdowns
  • Matthew Stafford (DET) : 336 yards à 24 sur 42, 3 touchdowns, 1 interception

Miami Dolphins 28 – 17 Los Angeles Rams

Première titularisation pour le quarterback rookie Tua Tagovailoa et une victoire pour les Dolphins. Il a même lancé son premier touchdown en NFL. Mais dans ce match, tout s’est joué dans le deuxième quart temps de la rencontre et c’est la défense de Miami qui a été décisive.

Tout d’abord, c’est sur un fumble récupéré et transformé par Van Ginkel que Miami score son second touchdown. Sur le drive suivant, les Rams se dégage au pied et c’est Jakeem Grant qui retourne le coup de pied pour un touchdown. Myles Gaskin marque le 4ème touchdown de son équipe à la course après une récupération de sa défense sur un fumble des Rams.

Une victoire importante pour les Dolphins qui prennent le large vis à vis des Patriots dans leur division. Les Rams subissent une 3ème défaite, eux qui font partie d’une division extrêmement relevée où chaque défaite comptera en fin de saison.

Au rang des performances :

  • Tua Tagovailoa (MIA) : 93 yards à 12 sur 22, 1 touchdown
  • Jared Goff (LAR) : 355 yards à 35 sur 61, 1 touchdown, 2 interceptions

Denver Broncos 31-30 Los Angeles Chargers.

Le coaching de Los Angeles continue de plomber la saison des Chargers. Avec un Justin Herbert toujours aussi surprenant et un corps de receveurs qui prouve semaines après semaines qu’ils font parti des meilleurs de la ligue.

Le problème des Chargers ne semble pas être le supporting cast mais plutôt le coaching staff. Lorsque Los Angeles mène 24-3 à la moitié du 3e QT, Anthony Lynn décide d’appeler des jeux très conservateurs, avec beaucoup de jeux de courses. Pour faire tourner le chrono certes, mais il aurait fallu continuer à jouer pour marquer afin de ne pas laisser Denver espérer revenir dans la partie. Anthony Lynn semble ne pas faire totalement confiance en son QB rookie.

La défense de LA n’est pas exempt de tout reproches, ils sont aussi un partisan majeur du comeback de Denver. Ils sombrent totalement dans le match à partir du moment où l’attaque ne parvenait plus à avancer sur le terrain. Le dernier touchdown subit en fin de rencontre résume parfaitement le niveau de cette défense de Los Angeles. Malgré de « gros noms » sur quasiment tout les postes de l’escouade défensive.

Coté Denver, ils ont su prendre l’ascendant sur la rencontre au retour des vestiaires, et Drew Lock à su faire preuve de caractère sur la fin de match, bien aidé par un jeu de course salvateur en fin de match, notamment grâce à un Phillip Lindsay qui retrouve le niveau qu’on lui connaissait lors de sa saison rookie.

Au rang des performances :

  • Justin Herbert (LAC) : 29/43, 278 yards, 3 touchdowns, 2 interceptions.
  • Justin Jackson (LAC) : 17 courses, 89 yards.
  • Mike Williams (LAC) : 5 réceptions, 99 yards, 1 touchdown.
  • Drew Lock (DEN) : 26/41, 248 yards, 3 touchdowns, 1 interception.
  • Phillip Lindsay (DEN) : 6 courses, 83 yards, 1 touchdown.
  • Daesan Hamilton (DEN) : 4 receptions, 82 yards, 1 touchdown.

Chicago Bears 23-26 New Orleans Saints (après prolongation)

Dans un froid glacial, typique à Chicago, les Bears ont su faire douter les Saints au bout du bout de la prolongations. Malgré un match accrocheur, les Saints méritent clairement leur victoire et n’aurait jamais du être inquiétés par ces Bears si faible offensivement, car bien qu’ils soient supérieurs durant tout le match, Chicago aurait bien pu remporter ce match en fin de 4e QT. Nick Foles a su performer à chaque fois où l’on avait besoin de lui, preuve qu’il est toujours un joueur trop inconstant mais qu’il est capable d’aller chercher des ressources pour se relancer et relancer cette attaque par la même occasion.

Il est le principal acteur de la main mise sur la rencontre en début de match, mais va doucement s’effacer au fil du match, laissant New Orleans et Brees faire parler la loi du plus fort. L’équipe à la fleure de lys va inscrire 20 points sans réponse de Chicago, renversant totalement le momentum.

Mais l’on sait bien que Foles est le meilleur quand on ne l’attend pas (demandez l’avis à Tom Brady) et va parvenir à gérer 2 drives consécutifs permettant à la franchise de l’Illinois d’arracher la prolongation. Durant celle ci, chacun aura eu la balle de match, transformée finalement par les Saints en fin de match. Un coup de pied victorieux du kicker au sang froid, Will Lutz, permet aux Saints d’afficher un bilan de 5-2.

Au rang des performances :

  • Drew Brees (NO) : 31/41, 280 yards, 2 touchdowns.
  • Alvin Kamara (NO) : 12 courses, 67 yards, 9 réceptions, 96 yards.
  • Nick Foles (CHI) : 28/41, 272 yards, 2 touchdown, 1 interception.
  • David Montgomery (CHI) : 21 courses, 89 yards.
  • Allen Robinson (CHI) : 6 réceptions, 87 yards 1 touchdown.

Seattle Seahawks 37-27 San Fransisco 49ers

Russell Wilson et DK Metcalf font parler leur puissance pour mener Seattle à la victoire, la 6e cette année. Dans un match maîtrisé de bout en bout par Seattle, même par la défense sauf peut être en fin de match, Wilson montre du répondant après la défaite cruelle face aux Cardinals.

Dans l’ensemble Seattle était largement au dessus de San Francisco, même si la « box score » ne le reflette pas, et n’ont jamais été vraiment inquiétés dans cette partie. San Francisco s’est présenté face aux Seahawks avec un plan de jeu propre à eux : courir le ballon au maximum, et mettre Wilson sur la touche le plus possible.

Mais Seattle va résister aux offensives des 49ers, grâce notamment à un ligne défensive qui à su prendre le dessus sur la ligne offensive…Une défense qui limite la progression de l’adversaire et une attaque qui découpe la défense à la passe, et voilà que Seattle va marquer coup sur coup 2 touchdowns, grâce à la connexion Wilson-Metcalf.

Pour passer à 13-7 à la mi-temps. Seattle va passer la vitesse supérieure au retour des vestiaires, scorant sur leurs 3 premiers drives (2TD, 1 FG) mettant un énorme coup de massue derrière à la tête des 49ers. Dans le 4QT, Garoppolo laisse sa place sur blessure à Nick Mullens. Affamé et déterminé, le remplaçant va mener 3 drives victorieux, seulement anecdotiques car Wilson n’a jamais vraiment perdu la main sur la rencontre.

Au rang des performances :

  • Russell Wilson (SEA) : 27/37, 261 yards, 4 touchdowns.
  • DK Metcalf (SEA) : 12 réceptions, 161 yards, 2 touchdowns.
  • Bobby Wagner (SEA) : 11 placages, 2 sacks, 2 placages pour perte, 4 QB hits.
  • Nick Mullens (SF) : 18/25, 238 yards, 2 touchdowns.
  • Jimmy Garoppolo (SF) : 11/16, 84 yards, 1 interception.
  • Brandon Aiyuk (SF) : 8 réceptions, 91 yards, 1 touchdown.
  • Kendrick Bourne (SF) : 8 réceptions, 81 yards.
Summary
NFL - Week 8 : les résultats du dimanche 1er novembre !
Article Name
NFL - Week 8 : les résultats du dimanche 1er novembre !
Description
Onze matchs se déroulaient ce dimanche à l'occasion de la huitième journée de la saison régulière. On a eu droit à du spectacle notamment avec un Dalvin Cook des grands soirs. Venez retrouver tous les résultats ici :
Author
Publisher Name
The Free Agent
Publisher Logo

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.