Pour Frank Vogel, le titre des Lakers n’a pas d’astérisque

Avec la bulle d’Orlando, nombreux sont ceux qui accolent un astérisque au titre des Lakers mais surement pas Frank Vogel, leur entraîneur.

Plus dur ou moins dur que les autres, le titre des Lakers restera à jamais comme très particuliers en raison du contexte dans lequel il a eu lieu. Pas d’avantage de terrain, pas de foule, des préparations différentes, tout ceci pousse de nombreux observateurs à ajouter un astérisque au titre des angelinos.

Mais Frank Vogel n’est pas de cet avis. Ce contexte si particulier est justement un élément à prendre en compte pour ne pas sous-estimer ce titre.

Supporter ce type d’environnement avec une pression intense, où chaque détail est scruté à la loupe, où l’intensité était élevée, supporter ces réunions sans exutoire familial, ou tout ce que les célibataires feraient, sans exutoire, était l’un des plus grands défis. C’était un mérite pour tous les participants de s’appuyer et de se soutenir les uns les autres

Frank Vogel pour The Orange County Register

C’est un débat presque sans fin comme celui du GOAT. Chacun pourra donner son avis, argumenter en avançant tout un tas d’arguments différents. La réalité est qu’il faudra sans doute plusieurs années avant de pouvoir affirmer que tel ou tel titre est plus dur qu’un autre et en particulier celui-ci.

Summary
Pour Frank Vogel, le titre des Lakers n'a pas d'astérisque
Article Name
Pour Frank Vogel, le titre des Lakers n'a pas d'astérisque
Description
Avec la bulle d'Orlando, nombreux sont ceux qui accolent un astérisque au titre des Lakers mais surement pas Frank Vogel, leur entraîneur.
Author
Publisher Name
The Free Agent
Publisher Logo

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.