NHL 21 sort cette semaine et les français sont prêts !

Autant vous le dire tout de suite, si vous vous lancez dans le hockey virtuel avec ce nouveau jeu d’Electronics Arts vous devriez vous amuser et rapidement prendre du plaisir en solo, à gérer votre franchise tel un vrai directeur général de franchise, ou encore en guidant votre joueur jusqu’à la draft et lui faire jouer ses premiers matchs dans la NHL. Les modes E-sport comme Equipe de rêve l’équivalent de l’Ultimate Team sur Fifa, ou world of CHEL mode dans lequel vous contrôlez, seulement un joueur pour des parties à 6vs6 ou 3vs3 et où il vous est possible de créer votre club afin d’en affronter d’autres sont toujours là. Sortie officielle le vendredi 16 octobre.

Alex Ovechkin est mis en avant dans cette nouvelle édition.

Pour les habitués de la franchise, le peu de nouveauté peu, à première vue, rendre perplexe et vous faire dire que finalement il n’y a pas de grandes évolutions avec l’édition précédente, aussi bien dans les modes de jeu ou dans le gameplay. Un choix qui ne surprend pas vraiment de la part d’EA Sports, dont les conditions sanitaires ont retardé le développement du jeu. Le jeu NHL souvent considéré comme la cinquième roue du carrosse par les fans de la série reste loin derrière les séries FIFA ou NFL en terme de vente mais aussi des revenus générés par les modes « Pay to win » que sont Ultimate team. Il y aura sans aucun doute une attente bien plus forte de la part de la communauté des joueurs pour le prochain opus qui sera développé pour les consoles nouvelles générations prévues en cette fin d’année, mais nous n’en sommes pas là, regardons de plus près ce qui se passe dans l’édition 21qui sort ce vendredi.

Au rayon des modes de jeu une seule nouveauté est présente avec le mode  Attaque ERH  un mode arcade où les règles du hockey restent au vestiaire et les mises en échec spectaculaires sont légions. Des pucks qui peuvent vous rapporter deux buts ou plus, mais aussi enlever des buts à vos adversaires sont là pour pimenter vos parties en solo comme en ligne. Un mode plutôt sympathique pour jouer des parties rapides, sur des patinoires extérieures, ou vous pouvez incarner Alex Ovechkin, à l’honneur comme en 2007, mais aussi les mascottes des différentes franchises NHL. A la clé, des récompenses pour le mode équipe de rêve en fonction des objectifs que vous réussirez à remplir.
Parmi les nouveautés notables il y a le mode  Deviens pro dans lequel vous incarnez un seul joueur. A vous de le façonner à votre image: poids, taille, choix de la marque du casque, des patins etc… il faudra aussi vous trouver un rôle sur la glace outre votre poste et le fait de pouvoir évoluer en défense en attaque ou en tant que gardien, il faudra choisir entre un attaquant polyvalent, un agitateur ou encore un franc tireur, un défenseur pur, polyvalent ou offensif et le style papillon ou hybride pour le gardien. Vous pouvez également prendre le contrôle d’un joueur existant comme Alexis Lafrenière par exemple et vivre sa première saison en ligue nationale. Si ce mode était déjà présent, il fait peau neuve dans cette édition avec des animations et des interactions notamment avec votre agent, votre entraîneur et les journalistes. Vos réponses et vos choix auront une incidence sur votre carrière, les journalistes, votre coach et même vos coéquipiers vous lanceront des défis sur les matchs à venir. Une fois votre joueur crée vous aurez le choix de commencer votre carrière dans les ligues mineures d’Amérique du Nord ou en Europe, vous pourrez donc vous amuser à reproduire le parcours d’Alexandre Texier en commençant sous la tunique des Brûleurs de loups de Grenoble en CHL (seul club français dans le jeu) et tenter de vous faire repérer par les recruteurs de la LNH afin d’être drafté. Si on peut louer les efforts d’EA Sports de redonner vie à un mode de jeu jusque là plutôt plat, on constate malheureusement après quelques heures de jeu seulement que les différentes interactions deviennent redondantes et que les défis ne sont pas franchement variés.

Si dans le décorum général du jeu on note aucune nouveauté de taille, les menus sont semblables, les cinématiques d’avant-match, les ambiances sonores, les commentaires qui s’affolent alors qu’il n’y a pas vraiment de quoi, sont les mêmes que dans NHL 20 mais on note tout de même quelques petits changements dans le gameplay et afin de mieux juger les évolutions nous avons demandé les premières impressions à deux joueurs qui évoluent dans des équipes françaises qui disputent chaque saison avec leurs équipes respectives la plus grande compétition européenne de 6vs6, l’ECL, organisé par NHLgamer qui est la communauté référence pour les joueurs de NHL et où on retrouve les meilleurs joueurs du monde.
Yann Maillet coach et joueur des Pirates Esports, il est aussi le représentant NHLgamer France et Maximilien Tromeur joueur et manager général des Brûleurs de Loups E-sport premier vrai club de hockey sur glace à avoir lancé sa structure E-sport.

Un gameplay qui évolue !

En abordant la question du gameplay avec eux, ils s’accordent sur le fait que le jeu est plus rapide, plus fluide, mais une fois ce constat passé les craintes sont axées sur le fait de faire la part belle à des joueurs qui feraient des avatars très rapides sur la glace et moins des joueurs costauds et donc moins rapides qui sont pourtant essentiels dans les effectifs d’une véritable équipe de hockey sur glace.

Le changement de vitesse ça me plait beaucoup car on se rapproche encore un peu plus du vrai hockey, mais cela pourrait me déranger si soudainement un joueur moyen peut juste en se créant un joueur rapide, devenir bon voir très bon.

Yann Maillet Coach des pirates e-sports

Alors que la prochaine compétition européenne se fera sur ce nouvel opus et commencera courant novembre à priori, Maximilien Tromeur le manager des Bruleurs de loups E-Sport voit cette nouvelle version d’un œil plus tactique.

Dans le dernier NHL on avait intérêt à se faire des joueurs à la fois gros mais mobile et rapide et surtout varier les styles de joueur dans l’alignement, alors que dans le 21 sur ma première impression j’ai peur, comme Yann le dit, que ce soit prime à la vitesse, et on pourrait se retrouver à avoir des équipes qui jouent toutes avec le même style et la même organisation tactique. Malgré cela je pense que les défenseurs qui font preuves d’une bonne lecture du jeu et qui excellent dans l’anticipation vont se régaler.

Maximilien Tromeur manager des BDL e-sport

Alors oui la vitesse du jeu est augmentée et la fluidité semble équilibrée, mais dans le gameplay on notera aussi quelques nouvelles feintes possibles, et notamment la fameuse Michigan qui fait beaucoup parler, cette fameuse technique consiste à monter le palet sur la palette et l’envoyer dans la cage comme vous pouvez apprécier dans cette vidéo ci-dessous.

Rassurez vous, il parait que cette feinte est très difficile à réaliser, et ce sont les meilleurs joueurs qui le disent, elle ne devrait donc pas jusqu’à preuve du contraire pourrir la vie des gardiens.

Encore des interrogations sur les serveurs pour les jeux en ligne.

C’est une question qui n’a pas encore sa réponse et dont on devrait avoir les premiers éléments à la sortie du jeu. Les serveurs seront ils performants ? Malheureusement en France nous ne sommes pas logés à la même enseigne que dans les « vrais » pays de hockey en Europe que sont la Finlande, la Suède ou encore la Russie, et il n’était pas rare jusque là de rivaliser avec une équipe tout un match mais de devoir céder la victoire en raison du temps de réponse des serveurs qui avantage les équipes des pays qui sont mieux lotis en la matière.

Désormais on peut choisir son serveur lorsque l’on joue une partie privée et ça pour le coup c’est une révolution à mes yeux, bien que nous n’ayons pas encore les réponses à toutes nos questions, cela reste clairement une avancée considérable. On pourra en prendre la pleine mesure quand le jeu sera sorti et qu’il y aura du trafic, car là ce n’est pas encore le cas, mais si ce changement porte ses fruits, on ose espérer que cela aura comme effet de rééquilibrer un peu la balance avec les équipes des autres pays. Mais louons déjà le fait qu’Electronics Arts ait entendu les demandes de la communauté.

Yann Maillet coach des Pirates e-sports

Si les finlandais règnent sur NHL dans le E-sport, en France une communauté se veut être très active, elle est ouverte à toutes et tous, pour cela il vous suffit de rejoindre la page Facebook suivante LHEAS NHL francophone Europe (PS4) . Une fois sur cette page vous pourrez alors trouver des clubs qui recrutent ou des joueurs pour compléter votre effectif.

La communauté française en pleine croissance !

C’est au printemps dernier, en plein confinement, qu’on apprenait que les clubs de Grenoble d’abord puis Tours ensuite se lançaient dans le E-sport en créant une section dédié à cette pratique et l’effet de ces annonces successives ont eu un impact immédiat sur la communauté qui a vu débarquer un nombre considérable de nouveaux joueurs tous motivés à créer leur propre club ou à rejoindre ceux déjà existants. Désormais avec plus d’une centaine de membres la communauté a pu organiser le premier championnat Francophone fin mai 2020, avec pas moins de 7 équipes qui ce sont affrontées. Le succès de cette première édition mais aussi et surtout la bienveillance qui règne entre toutes les équipes ont permis de remettre le couvert à la fin du mois d’aout avec une nouvelle édition du championnat à la sauce française. Il est évident que le fait d’avoir vu des équipes comme Grenoble et Tours débarquer dans ce mode de jeu a fait des émules, et d’ailleurs le club d’Epinal est en passe de communiquer sur le fait de créer à son tour sa section E-sport qui se nommera E-pinal Hockey Club et qui représentera le club vosgiens sur NHL 21, et il n’est pas à exclut de voir d’autres clubs se lancer dans un avenir proche.

Aujourd’hui on ne va pas se mentir, mais si on joue encore à NHL c’est en partie grâce à l’ECL organisé par NHLGamer, et d’ailleurs tous les meilleurs joueurs de 1vs1 viennent maintenant gonfler les rangs des grosses armadas du mode 6vs6, si cette compétition n’existait pas l’intérêt pour le jeu en lui même serait franchement pas le même.

Maximilien Tromeur Manager général des BDL e-sport
Les Pirates E-Sports en bleu face à la future équipe d’E-pinal en vert participeront au prochain ECL.

Le prochain ECL aura donc à priori lieu en novembre prochain sur le NHL 21, et ce sera une édition historique pour les français puisqu’elle devrait voir au moins 4 équipes la disputer ce qui serait un record !

Vous l’aurez compris si vous souhaitez rejoindre cette communauté et pourquoi pas participer aux prochaines compétitions nationales ou européennes, il vous faudra déjà acquérir le nouvel opus d’EA Sports disponible depuis le vendredi 16 octobre à qui nous attribuons une note globale de 13/20 car des efforts sont faits mais nul doute que Electronics Arts sera très attendu sur l’édition 22.

Bon jeu à tous.

Summary
NHL 21 sort cette semaine et les français sont prêts !
Article Name
NHL 21 sort cette semaine et les français sont prêts !
Description
Autant vous le dire tout de suite, si vous vous lancez dans le hockey virtuel avec ce nouveau jeu d'Electronics Arts vous devriez vous amuser et rapidement prendre du plaisir en solo, à gérer votre franchise tel un vrai directeur général de franchise, ou encore en guidant votre joueur jusqu'à la draft et lui faire jouer ses premiers matchs dans la NHL. Les modes E-sport comme Equipe de rêve l'équivalent de l'Ultimate Team sur Fifa, ou world of CHEL mode dans lequel vous contrôlez, seulement un joueur pour des parties à 6vs6 ou 3vs3 et où il vous est possible de créer votre club afin d'en affronter d'autres sont toujours là. Sortie officielle cette semaine, vendredi 16 octobre.
Author
Publisher Name
The free agent
Publisher Logo

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.