fbpx

MLB – World Series (27/10/20) : Les Dodgers à neuf manches de leur septième titre !

PAR Sami Boulabhaire 27 OCTOBRE 2020 Commenter
Harry How (Getty Images)

Pour la troisième fois au cours de ces World Series, les Dodgers ont pris l’avantage sur les Rays. Los Angeles a su effacer la terrible désillusion du Match 4, perdu (7-8) dans la neuvième manche, en venant à bout de Tampa Bay (4-2) dimanche. Les Californiens n’ont plus qu’un match à gagner pour remporter leur premier titre depuis 1988, mais ils vont devoir enchaîner une deuxième victoire cette nuit (1h08), ce qu’ils n’ont pas su faire jusqu’à présent.

Dans le Match 5 dimanche, les Dodgers n’ont pas été aussi efficaces dans la boîte de frappe qu’à l’habitude ; qu’à cela ne tienne, les hommes de Dave Roberts ont su convertir leurs rares opportunités. Los Angeles a pris l’avantage dès la première manche grâce à des coups sûrs de Corey Seager puis de Cody Bellinger, avant qu’un home run de Joc Pederson ne triple l’écart dans la deuxième manche. Un autre home run, signé Max Muncy, a parachevé le succès de son équipe dans la cinquième manche.

Sur le monticule, Clayton Kershaw a été brillant, n’encaissant que deux points en cinq manches et deux tiers. Souvent décrié pour la façon dont il déploie ses lanceurs, Roberts a géré d’une main de maître cette cinquième rencontre : entré en relève de Kershaw, Dustin May n’a concédé aucun point en une manche et deux tiers, puis Victor González et Blake Treinen – et pas Kelly Jansen – ont sécurisé la victoire de LA dans les deux dernières manches.

Du côté de Tampa Bay, Tyler Glasnow s’est montré décevant (quatre points encaissés en cinq manches lancées) alors que l’attaque, qui a frappé un coup sûr de plus que celle de Los Angeles (sept contre six), a manqué de réalisme. Manuel Margot s’est montré audacieux en voulant voler le marbre face à Kershaw, mais sa tentative a échoué.

Les Rays n’ont plus le droit à l’erreur, c’est pourquoi Blake Snell sera titularisé dans ce Match 6. Le gaucher a parfois été sorti prématurément par son entraîneur Kevin Cash au cours de ces playoffs, mais il a généralement tenu son rang. Snell s’est d’ailleurs montré à son avantage dans le Match 2 (6-4) mercredi, limitant les Dodgers à deux points et deux coups sûrs pour neuf éliminations au marbre en cinq manches et deux tiers.

Tony Gonsolin aura la lourde tâche de mener Los Angeles à son premier titre depuis 1988. Le droitier de 26 ans, très performant durant la saison régulière (2.31 points concédés en moyenne en neuf matches), a eu du mal à s’adapter à son rôle de lanceur de relève pendant les playoffs. Gonsolin présente une moyenne de 9.39 points concédés en trois apparitions et sept manches et deux tiers lancées. Il pourrait être utilisé dans un rôle de lanceur partant plutôt qu’en tant que lanceur de relève pour cette rencontre historique la nuit prochaine.

Los Angeles Dodgers-Tampa Bay Rays

World Series – Match 6 – Les Dodgers mènent la série 3-2

1h08. Globe Life Field. beIN Sports 1/MLB.TV.

Los Angeles Dodgers (3-2)

Lanceur partant : Tony Gonsolin (droitier, n°46)

3 matches, 0 victoire-2 défaites, 9.39 points concédés en moyenne et 9 éliminations au marbre en 7.2 manches lancées

Alignement offensif :

  1. Mookie Betts (champ droit, n°50)
  2. Corey Seager (arrêt-court, n°5)
  3. Justin Turner (troisième base, n°10)
  4. Max Muncy (première base, n°13)
  5. Will Smith (frappeur désigné, n°16)
  6. Cody Bellinger (champ centre, n°35)
  7. Chris Taylor (deuxième base, n°3)
  8. AJ Pollock (champ gauche, n°11)
  9. Austin Barnes (receveur, n°15)

Absents : Caleb Ferguson (coude), David Price (coronavirus) et Jimmy Nelson (dos)

En Championship Series : vainqueurs (4-3) des Atlanta Braves

En Division Series : vainqueurs (3-0) des San Diego Padres

En Wild Card : vainqueurs (2-0) des Milwaukee Brewers

En saison régulière : 43 victoires-17 défaites ; premiers de la Division Ouest de la Ligue Américaine

Entraîneur : Dave Roberts

Tampa Bay Rays (2-3)

Lanceur partant : Blake Snell (gaucher, n°4)

5 matches, 2 victoires-2 défaites, 3.33 points concédés en moyenne et 28 éliminations au marbre en 24.1 manches lancées

Alignement offensif :

  1. Ji-Man Choi (première base, n°26)
  2. Randy Arozarena (champ gauche, n°56)
  3. Austin Meadows (frappeur désigné, n°17)
  4. Brandon Lowe (deuxième base, n°8)
  5. Manuel Margot (champ droit, n°13)
  6. Joey Wendle (troisième base, n°18)
  7. Willy Adames (arrêt-court, n°1)
  8. Kevin Kiermaier (champ centre, n°39)
  9. Mike Zunino (receveur, n°10)

Absents : Jalen Beeks (coude), Yonny Chirinos (coude), Chaz Roe (coude), Andrew Kittredge (coude), Colin Poche (coude) et Brent Honeywell (coude)

En Championship Series : vainqueurs (4-3) des Houston Astros

En Divsion Series : vainqueurs (3-2) des New York Yankees

En Wild Card Series : vainqueurs (2-0) des Toronto Blue Jays

En saison régulière : 40 victoires-20 défaites ; premiers de la Division Est de la Ligue Américaine

Entraîneur : Kevin Cash

Les compositions d’équipe annoncées peuvent faire l’objet de modifications.

AUTEUR : Sami Boulabhaire

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DÉCOUVRIR LES ARTICLES SELON LES SPORTS

MLB

Major League Baseball

NBA

National Basketball Association

NCAA

National Collegiate Athletic Association

NFL

National Football League

NHL

National Hockey League

WNBA

Women's National Basketball Association

%d blogueurs aiment cette page :