Le Top/Flop de la Conférence Est dans la bulle d’Orlando

Toronto Raptors , Getty Images

Une date potentielle de début de saison vient d’être annoncée. Cela serait un 22 décembre, alors pour continuer à patienter, on vous propose une série de quatre articles qui zooment sur les tops et flops de cette saison 2019-2020 exceptionnelle. Troisième bilan avec la conférence Est dans la bulle d’Orlando.

Les Flops :

1 – Washington Wizard

Les Wizards sont les derniers invités de cette Conférence Est dans la bulle d’Orlando. A la 9ème place avant la reprise et par souci d’équité sportive, la NBA les a invités pour terminer la course aux playoffs. Mais avant même de jouer leur premier match, tout le monde se doutait que ces huit matchs de placement n’auraient aucune influence dans cette conférence.

Les absents étaient nombreux avant d’entamer cette bulle du coté des Wizard : Bradley Beal, Isaiah Thomas, Davis Bertans et Ian Mahinmi. Une équipe qui en saison régulière n’était pas au meilleur de sa forme et qui doit composer sans ses meilleurs joueurs. Un carnage.

Bilan de cette bulle : 7 défaites et 1 victoire. Washington était plus venu pour profiter des attractions de Mickey que pour jouer au basket…

2 – Orlando Magic

Jouer à la maison ne veut pas dire avantage du terrain non plus. Les Magic quasiment assurés de jouer pour la deuxième fois consécutive les playoffs, étaient venus chercher la 7ème place des Nets très diminués. Il n’en est rien. 2 victoires pour commencer, mais le retour à la réalité a été plus violent que prévu : 5 défaites consécutives, et l’espoir de ne pas jouer contre les Bucks au premier tour s’est envolé.

Hormis un super Nikola Vucevic, l’effectif des Magic n’a pas été au rendez-vous. La qualification des playoffs en poche était elle trop belle pour cette équipe ?

Bilan donc de la bulle : 3 victoires et 5 défaites, on espérait peut-être un peu mieux de cette équipe, mais il ne fallait pas s’attendre non plus à un miracle.

Credit: Kim Klement-USA TODAY Sports

3 – Milwaukee Bucks

Même si les Bucks étaient déjà qualifiés pour les playoffs avant la bulle, cette équipe la n’a pas été impressionnante. Milwaukee n’a pas montré un caractère de champion avant ces playoffs, et ne s’est pas rassuré. Giannis Antetokoumpo a continué son chantier, mais l’équipe en elle-même n’était pas au rendez vous. Alors est ce la faute de la coupure qui a stoppé toute dynamique chez les Daims ? Personne ne le sait.

A contrario, les Bucks se sont fait remarquer par leur engagement pour la cause Black Lives Matter. Ce sont eux qui ont lancé la protestation et le boycott des matchs si aucune action concrète n’était réalisée dans le pays.

Dans cette bulle leur bilan est de 3 victoires et 5 défaites. Certes le bilan n’est pas le plus important, mais c’est surtout le basket proposé lors de ces matchs qui n’a pas été digne de la meilleure équipe NBA. Encore une saison à attendre avant de voir le vrai niveau des Bucks en playoffs.

Les Tops :

1 – Indiana

TJ Warren s’est transformé en Michael Jordan le temps de 8 matchs. On le savait scoreur, mais pas à ce point. Pendant ces matchs de placement le joueur d’Indiana a réalisé un véritable festival offensif, avec une pointe à 53 points lors de la victoire face aux Sixers. Indiana a maintenu fermement sa 4ème place devant Miami.

L’équipe a remporté 4 matchs dans cette bulle, portée donc par TJ Warren et une ligne de stats incroyable : 31 points de moyenne à 52% à trois points ! Malheureusement, il a été trop souvent esseulé dans ses performances, à l’image d’un Victor Oladipo pas vraiment remis de sa terrible blessure. Indiana continue de jouer le haut du tableau, sans pour autant peser dans la balance au moment des playoffs.

ASHLEY LANDIS, AP

2 – Toronto Raptors

Ils étaient déjà dans nos Tops de la saison régulière et n’ont pas baissé de régime malgré la coupure. Ces Raptors ont tout d’une âme de champion. En témoigne leurs matchs dans la bulle. 7 victoires pour une seule défaite, et Toronto finit à la seconde place du classement !

Cette équipe n’a cessé de surprendre son monde tout au long de la saison. Les jeunes à l’image d’OG Anunoby ont été exemplaires, et le collectif est vraiment soudé. Ce titre 2019 est complétement confirmé avec cette superbe saison 2019-2020. Il ne faut pas en douter, mais on peut encore compter sur les « Dinos » pour la prochaine saison.

3 – Brooklyn Nets

L’équipe la plus décimée avant de participer à cette bulle. Toutes leurs stars n’ont pas répondu présent lors cet événement. Pour rappel les joueurs manquants sont : Spencer Dinwiddie, Kyrie Irving, Kevin Durant, Taurean Prince, Deandre Jordan et Wilson Chandler ! Rien que ça ! Les Nets ont du compter sur un effectif très jeune et totalement inexpérimenté. On leur promettait toutes les peines du monde et au contraire ! Portée par un super Timothe Luwawu-Cabarrot cette équipe a gagné plus de matchs que ses concurrents direct.

Bilan de la bulle : 5 victoires pour 3 défaites, une 7ème place conservée et des dirigeants satisfaits de ses jeunes. Une chose à retenir : le banc des Nets propose de très belles choses, l’année prochaine avec un effectif au complet Brooklyn peut faire très mal.

Chaque jour vous pouvez retrouver le bilan de la saison. Les Tops/Flops continuent dès demain avec la Conférence Ouest pendant la bulle !

Summary
Le Top/Flop de la Conférence Est dans la bulle d’Orlando
Article Name
Le Top/Flop de la Conférence Est dans la bulle d’Orlando
Author
Publisher Name
The Free Agent
Publisher Logo

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.