Les enjeux de la reprise de la NBA en décembre

Stephen Curry et les Warriors sont attendus au tournant. Getty Images

Deux semaines après avoir quitté la bulle d’Orlando, la NBA se demande désormais comment organiser la reprise de la prochaine saison. Alors qu’on ne s’attendait pas à revoir du basket avant 2021, la Ligue aurait prévu de reprendre la saison avant la fin de l’année. Mais à quel prix ?

Coup de tonnerre sur la planète NBA. Selon The Athletic, le 22 décembre aurait été choisi comme date de reprise de la prochaine saison. Saison amoindrie ceci dit, puisqu’il ne devrait y avoir seulement 72 matchs au programme. Énorme coup marketing en vue, mais il est certain que les équipes seront impactées par cette décision, et certaines plus que d’autres.

On prend les mêmes et on recommence

Pour certaines franchises, une reprise en décembre ne changerait pas grand chose à leur préparation. Le fait d’avoir sous la main un effectif qui ne sera pas boulversé par la prochaine free agency est un réel avantage. Les Celtics, le Heat et les Nuggets, pour ne citer qu’eux, ne devraient donc pas être réellement impactés par cette reprise hâtive. Kevin Pelton, journaliste chez ESPN, a démontré la corrélation entre la continuité d’un effectif dans le temps et l’amorce d’une saison. Ainsi, une équipe qui a déjà un effectif établi et qui re-signe ses joueurs clés lors de l’intersaison a de plus grandes chances de débuter la saison du bon pied.

Les Warriors sont armés

Cela fait maintenant plus de 7 mois que les Warriors sont sur la touche, comme toute équipe qui n’a pas pris part à la bulle d’Orlando. Mais contrairement aux autres, la franchise de la Bay Area a les armes pour faire (très) mal lors de la reprise. Avec le retour des Splash Bros, un second pick de draft qui pourrait attirer une troisième star à San Francisco et une envie d’effacer la précédente saison des mémoires, ils profiteront de la fatigue accumulée à Orlando pour tirer leur épingle du jeu.

Panique à Brooklyn ?

Avec un début de saison fin décembre, la free agency et le training camp seront perturbés. Les Nets ont, sur le papier, un effectif bien garni. Encore faut-il faire cohabiter tout ce beau monde. Des discussions autour de l’avenir de certains joueurs – Dinwiddie et LeVert, notamment – pourraient bousculer l’équilibre de cette équipe. C’est sans compter les absences longue durée de Durant et Irving, qui ne pourront pas bénéficier d’une préparation optimale en vue de la prochaine saison. Avec tous les espoirs en KD, une rechute serait terrible, pour lui comme pour les Nets.

Les séquelles d’Orlando

Nous avons eu droit à un combat au sommet entre les Lakers et le Heat en finale. Entre les blessés et la nécessité de répondre aux assauts de LeBron, Butler a puisé dans ses réserves et a joué un nombre de minutes considérable. Jimmy Buckets, au même titre que l’ensemble des acteurs de cette série, va forcément devoir remettre la machine en route. Il ne faudra donc pas s’attendre à le voir à 100% d’entrée de jeu. Quoique, l’ancien des Bulls était déjà de retour à la salle moins de 24 heures après l’ultime défaite du Heat en finale. Infatigable.

Avec sa gestion remarquable des Playoffs et de la bulle d’Orlando, la NBA a reçu de nombreuses louanges. On devrait donc s’attendre à ce qu’elle fasse son maximum pour préserver l’intégrité physique des joueurs lors de la reprise. Mais ne vous méprenez pas, le véritable enjeu pour la Ligue est économique. Reprendre en décembre est synonyme d’audience, qui plus est, permettrait de clôturer les Playoffs avant septembre, soit le début de saison en NFL.

Summary
Les enjeux de la reprise de la NBA en décembre
Article Name
Les enjeux de la reprise de la NBA en décembre
Description
The Athletic vient d'annoncer la probable reprise de la saison le 22 décembre. Certaines franchises sont impactées directement par cette décision.
Author
Publisher Name
The Free Agent
Publisher Logo

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.