Ryan Tannehill renait de ses cendres à l’image de son équipe.

Ce début de saison des Titans est tout simplement parfait, cinq victoires en autant de rencontres.

La dernière fois que les Titans à 5-0, il faut remonter à la saison 2008, où ils étaient portés par un tandem de running back, Chris Johnson et LenDale White. Mais surtout une énorme défense, la 2e de la ligue. Ils avaient finis la saison avec un bilan de 13-3, et on leur souhaitent au minimum la même chose.

Un jeu de course impitoyable

Cette saison, les Titans s’appuient une nouvelle fois sur un gros jeu à la course. Derrick Henry est sans doutes l’un des joueurs les plus dominateur offensivement depuis son entrée dans la ligue. Un beau bébé de 1m91 pour 108kg qui court à 4,54 seconde le 40 yards, pas facile à stopper, demandez donc à Josh Norman… Pour vous rendre compte, Derrick Henry au cours de ces 3 dernières années a enregistrer 3 matchs à plus de 200 yards, les 31 autres équipes de la ligue en ont autant. Autre statistique totalement folle, Derrick Henry cette saison a gagné 442 yards après contact. Avec 442 yard, il serait classé 3e en yards parcourus à la course. 

Mais depuis l’année dernière, les Titans ont ajouté à leur effectif Ryan Tannehill. Pas forcément le QB le plus sexy, n’y celui qui attire la hype, mais Ryan Tannehill est tout simplement extra ordinaire.

Attention à ne pas penser que Henry est le seul partisans de la forme actuelle des Titans, car Ryan Tannehill est sur les mêmes rendements que Lamar Jackson, MVP de la saison 2019.

Sur leurs 18 derniers matchs… 14 victoires pour 4 défaites, dont deux en playoffs face aux Patriots et aux Ravens. 39 touchdowns pour 9 interceptions, une moyenne de plus de 230 yards lancées par matchs avec 68% de passes complétées. Des chiffres absolument dingues qui lui on même permis de remporter le prix de « Comeback Player of the year » (Prix récompensant un joueurs blessé et qui perfores lors de son retour). De plus, il a pu signer un gros contrat durant l’intersaison. 

Contrairement aux idées reçues, les Titans ne jouent pas énormément de play-actions. Cette saison, Ryan Tannehill lance la balle sur play actions que 39 % sur toutes ses passes tentées.

L’ancien QB de Miami, qui est arrivé à Nashville sans prétendre être bien meilleur que Mariota, qui était déjà en place en début d’année dernière, va mettre tout le monde d’accord des ses premiers match sous ses nouvelles couleurs. Avec lui, les Titans semblaient totalement métamorphosés. 7 victoires pour seulement 3 défaites avec même un run en playoffs qui avait charmé le grand public. Il a retrouver le niveau qu’on projetait en sortie de fac, et est actuellement parmi les meilleurs à son poste. 

Avec un schéma offensif comme celui des Titans, compliqué de trouver la solution pour les stopper offensivement. Les Titans effraient de plus en plus dans cette AFC…

Summary
Ryan Tannehill renait de ses cendres à l’image de son équipe.
Article Name
Ryan Tannehill renait de ses cendres à l’image de son équipe.
Description
Ce début de saison des Titans est tout simplement parfait, cinq victoires en autant de rencontres et le doivent notamment à leur quarterback, Ryan Tannehill
Author
Publisher Name
The Free Agent
Publisher Logo

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.