Les Lakers sur le toit du monde !

Avec cette victoire éclatante 106 à 93, les Los Angeles Lakers ont conquis hier soir leur 17ème titre de champion NBA, le quatrième pour LeBron James. Miami est un fabuleux finaliste. Il sont une nouvelle force à l’Est et ce pour quelques années encore ! Le King lui remonte sur son trône avec un nouveau titre de MVP des Finales avec une troisième franchise différente. Magistral.

Une défense qui a tout changé

Tant de fois au début de ce sixième match, Jimmy Butler, Tyler Herro ou l’un de leurs coéquipiers de Heat se frayaient un chemin loin dans la peinture, puis semblaient s’enfoncer dans les sables mouvants. Bien qu’il n’y ait presque pas de meilleur endroit pour qu’un scoreur soit sur le terrain de basket, Miami avait généralement l’air pressé, incertain et semblait parfois avoir peur de monter pour un tir près du cercle dimanche soir.

Il y avait des raisons à cela: l’entraîneur Frank Vogel a remplacé le partant Dwight Howard par l’ailier Alex Caruso, aidant les Lakers à voler un peu plus en défense. Et LeBron James s’est engagé à rester avec Butler pour débuter la partie. Comme si c’était une affaire personnelle pour le King. Mais la vraie raison, bien sûr, était que Heat entravé ne voulait pas défier le grand homme aux longues membres Anthony Davis autour du panier.

Les 13 points d’écart à la fin de la rencontre sont le symbole d’une équipe qui a su rester concentrer en défense pour se rendre le match plus aisé.

La fatigue comme ennemi principal

Le Heat est apparu rincé, vidé de sa substantifique moelle : cette énergie qui les avaient aidé à franchir les cols les un après les autres pour se hisser en finale NBA. mais depuis deux matchs, on les sentait affaibli, lâchés par leur corps. On garde cette image de Butler essouflé lors du match 5. Hier soir, ils ont terminé à sec.

Pris individuellement dès le début de la rencontre par James, Butler n’avait plus assez d’énergie pour se défaire du marquage du King. Mais Butler a changé la façon de jouer du Heat. Il s’est imposer en vrai leader.

Avant cette saison à Miami, la réputation de Butler dans la ligue était celle d’un joueur talentueux qui avait du mal à s’intégrer dans diverses organisations en tant que leader. Un All-Star qui était probablement plus productif dans un rôle de soutien, pas comme le visage d’un prétendant au titre

En élevant son jeu à un tout autre niveau dans la bulle, Butler a changé à jamais le récit entourant son jeu. Butler fit taire ses sceptiques. Peu importe ce qu’il fait à partir de maintenant, Butler a prouvé qu’il était capable de ce qu’il croyait être – le genre de leader qui pourrait livrer sur la plus grande scène du jeu.

Un 17ème titre en attendant plus ?

Les Lakers rejoignent donc Boston en tête des franchises les plus titrées, avant de reprendre les devant ? Cette saison, les Lakers ont joué avec l’âme de Kobe Bryant. Ce titre est pour lui. Ils n’ont pas gagné avec le maillot Black Mamba, mais al victoire est somptueuse.

LeBron James aura réussi en deux ans à ramener cette franchise sur le toit du monde. Très bien entouré avec Davis notamment, il se rapproche un peu plus des étoiles avec son 4ème trophée Larry O’Brien et son titre de MVP.

Les débats sur le GOAT vont donc pouvoir reprendre, maintenant que la saison 2019-2020 est terminée. Vivement la reprise !

Summary
Les Lakers sur le toit du monde !
Article Name
Les Lakers sur le toit du monde !
Description
Avec cette victoire éclatante 106 à 93, les Los Angeles Lakers ont conquis hier soir leur 17ème titre de champion NBA, le quatrième pour LeBron James.
Author
Publisher Name
The Free Agent
Publisher Logo

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.