Retour sur les grands moments de la Draft 2020.

217 joueurs sélectionnés en deux jours par les 31 franchises, voilà la draft est désormais terminée, difficile de faire un bilan car les joueurs, à l’exception de quelques uns, vont devoir encore travailler et se développer en Europe ou dans les ligues mineures d’Amérique du Nord avant d’avoir une chance réelle d’intégrer la NHL.

(Photo by Mike Stobe/Getty Images)

On peut vous le dire, c’était long, très long, deux jours durant lesquels les franchises avaient 5 minutes pour exprimer le joueur choisit ou annoncer un échange. Pour vous donner une idée le second tour à lui seul s’est déroulé sur 2h, et pendant tout ce temps si vous suiviez ceci à la télé vous pouviez apercevoir l’ensemble des membres du staff des franchises autour d’une table attendre la fin du chrono pour parler, rien de bien passionnant.

Quinton Byfield rentre dans l’histoire !

Choisit en deuxième après Alexis Lafrenière par les Kings de Los Angeles, Quinton Byfield est devenu mardi soir le joueur noir choisi le plus tôt dans un repêchage. Comparé à Anze Kopitar, il suivait en particulier les matchs des Maple Leafs de Toronto car son père est un fervent partisan de cette équipe, il a confié avoir déjà hâte de rejoindre la Californie.

«Cet été a été fou. J’étais un peu excité et un peu anxieux avant le repêchage, mais quand j’ai entendu mon nom, j’ai été soulagé, et je suis impatient d’aller à Los Angeles.»

Quinton Byfield

Les Coyotes d’Arizona plombés par l’ingérence du passé !

L’ancien directeur général adjoint des Blues de Saint Louis, Bill Amstrong, est devenu cet été le DG des Arizona Coyotes. Il a du composer avec les casseroles laissées par l’ancien DG John Chayka qui a fait passer des tests à des joueurs éligibles au repêchage 2020 avant l’évaluation de la NHL. La ligue a donc sanctionné les Coyotes en les privant du second choix de ce repêchage et le premier de l’édition 2021. Ils ont du attendre le 111ième choix pour parler pour la première fois mercredi.

« C’était comme Noel pour tout le monde, et il se sentait comme le 28 Décembre pour nous. »

Bill Amstrong DG des Coyotes d’Arizona

Les Sénateurs d’Ottawa peuvent être heureux !

Pierre Dorion le DG d’Ottawa, qui avait en sa possession 10 choix dont 6 dans les deux premiers tours, a su gérer l’attente des partisans pour faire des choix qui pourraient annoncer un renouveau rapide de la franchise. L’attaquant allemand Stützle en 3ième choix, Sanderson le défenseur américain en choix numéro 5 semblent être d’excellents joueurs, si on ajoute à cela des choix judicieux avec une belle valeur le défenseur Tyler Kleven (choix 44) et l’attaquant Egor Sokolov (choix 61). En plus de cela il a surement fait l’échange le plus important des repêchages, en cédant l’espoir Jonathan Gruden et le 52ième choix à Pittsburgh il a eu en retour Matt Murray qui devrait selon toute logique s’installer en gardien numéro 1.

« Nous sommes persuadés que Matt est un gardien numéro un dans cette ligue. Quand je lui ai parlé, il y avait beaucoup d’enthousiasme dans sa voix. C’est comme s’il venait tout juste d’être repêché. Il était très fébrile à l’idée de jouer avec notre noyau de jeunes joueurs, et d’avoir la chance de s’établir à nouveau comme l’un des meilleurs gardiens de la LNH. »

Pierre Dorion DG d’Ottawa

Le geste de grande classe des Sharks de San José

Pour clore le premier tour, le 31ième choix appartenait à San José, ils ont décidé de miser sur le jeune Ozzy Wiesblatt dont la maman est sourde, alors quand le directeur en charge du scouting Doug Wilson Jr a annoncé son nom il a n’a pas hésité à faire un clin d’œil a sa maman en utilisant le langage des signes, la réaction de la famille était absolument géniale.

Parmi les belles histoires de cette draft il y a aussi celle du finlandais Roni Hirvonen, sélectionné au 59ième tour par les Maple Leafs de Toronto alors qu’il était en pleine rencontre avec son équipe d’Assat dans la Ligaa finlandaise, il a donc eu vent de son repêchage grâce à l’écran géant dans la patinoire.

 J’étais assez nerveux avant le match, mais je pense que j’ai assez bien joué. C’était la troisième période où ils appelaient le repêchage sur grand écran, et j’ai vu pour la première fois que j’étais repêché par Toronto. C’était un sentiment irréel.

Roni Hirvonen drafté par Toronto

Il y a aussi Jake Boltman repéché par les Flames de Calgary au rang 80 alors qu’il était en plein entrainement avec son équipe d’USHL les Lincoln Stars, ce qui a provoqué une réaction fantastique de toute son équipe.

Place maintenant à l’ouverture du marché des agents libres qui devrait répondre à la question suivante, ou évolueront pour la prochaine saison Alex Pietrangelo, Anthony Duclair, Taylor Hall ou encore le vétéran Henrik Lundqvist ? Les premiers éléments de réponses devraient tomber à partir de vendredi !

Summary
Retour sur les grands moments de la Draft 2020.
Article Name
Retour sur les grands moments de la Draft 2020.
Description
217 joueurs sélectionnés en deux jours par les 31 franchises, voilà la draft est désormais terminée, difficile de faire un bilan car les joueurs, à l'exception de quelques uns, vont devoir encore travailler et se développer en Europe ou dans les ligues mineures d'Amérique du Nord avant d'avoir une chance réelle d'intégrer la NHL.
Author
Publisher Name
The free agent
Publisher Logo

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.