fbpx

Quel futur pour l’attaque en NFL ?

PAR Mickael Machado 05 OCTOBRE 2020 Commenter

Le début de saison NFL nous a offert plusieurs festivals de passes de la part des quarterbacks. Russell Wilson, Patrick Mahomes ou encore Aaron Rodgers nous ont fait assister à des démonstrations à la passe cette année. Alors quel impact leur style et leurs qualités ont sur le jeu et quel est l’avenir du jeu ?

Depuis la création du football américain, le jeu n’a cessé d’évoluer. Plutôt orienté vers la course dans ses débuts, le jeu de passes a pris le dessus depuis le début des années 80. Alors que dans les années 30, les équipes tentaient en moyenne une trentaine de courses dans le match, elles n’effectuaient qu’une douzaine de tentatives à la passe.

Aujourd’hui, le jeu à la passe est passé devant puisqu’en 2013 une étude montrait que dorénavant les équipes tentent en moyenne 37 passes contre 26 courses par match.

Alors pourquoi cette évolution ? Tout d’abord pour une question d’efficacité. En effet au long des années le jeu de courses a plutôt stagné en matière de yards gagnés par course. De son côté le jeu à la passe a évolué avec une progression des yards gagnés pendant les années 30 et 40. Il s’est stabilisé autour des 7 yards gagnés par tentative. Ces 7 yards représentent presque le double par rapport au jeu de course, ce qui explique l’orientation vers le jeu de passes.

Pro-Football-Reference

Une autre explication à ce changement c’est l’évolution de la qualité des joueurs et particulièrement des quarterbacks. Lorsque l’on analyse les pourcentages de passes complétées sur la même période on constate une augmentation majeure du taux de passes complétées.

Ce ratio n’a cessé d’augmenter depuis les années 30 pour passer la barre des 60% durant les années 2000. Si l’on se réfère à la saison passée on retrouve en effet des résultats assez similaires chez les quarterbacks titulaires avec même les 3 premiers au delà de 70% :

  • Drew Brees (NO) : 74.3% de passes complétées en 11 matchs
  • Derek Carr (OAK) : 70.4% de passes complétées en 16 matchs
  • Ryan Tannehill (TEN) : 70.3% de passes complétées en 12 matchs

Ces pourcentages à plus de 70% ne sont plus rares aujourd’hui et commencent à devenir un standard pour les meilleurs quarterbacks de la ligue.

Si nous regardons la saison en cours, après 3 journées nous pouvons constater que 10 quarterbacks ont un ratio supérieur à 70% !! Le premier Philip Rivers tutoie même les 80% avec un ratio à 78.3% de passes complétées sur ce début d’exercice.

NFL

Alors quelle analyse faire de ces chiffres ? Comment les interpréter ? Et doit-on revoir nos standards d’évaluation des quarterbacks dans la ligue ?

Regardons tout d’abord en arrière et comparons ces chiffres à celles de certaines légendes de ce sport. Remontons en 1997, année où se côtoyaient dans la ligue Brett Favre, Dan Marino, ou encore Steve Young. Voici les pourcentages affichés par nos 3 Hall of Famers cette année là :

  • Steve Young : 67.7%, meilleur pourcentage de la ligue
  • Brett Favre : 59.3%
  • Dan Marino : 58.2%

Afin de faire un parallèle comparons ces statistiques aux joueurs du classement 2019. Steve Young serait 6ème juste devant Deshaun Watson. Brett Favre serait 32ème soit à l’avant dernière place du classement. Enfin Marino serait classé dernier derrière Josh Allen et tous les quarterbacks de la ligue.

Mais alors ces chiffres veulent-ils dire que nous n’avons que des Dan Marino ou mieux dans la ligue? NON !!!

Tout cela nous montre surtout que l’évolution du jeu va depuis plusieurs années vers un jeu de plus en plus facilité pour les quarterbacks. Les changements de règles, les changements de système de jeu mais aussi la préparation effectuée avec les joueurs qui est bien meilleure que par le passé et aussi probablement une baisse du niveau des défenses contribuent à créer des opportunités pour les attaques et les QB’s.

Alors à quoi peut-on s’attendre pour les années à venir ? Va-t-on revenir à des pourcentages de passes complétées moins élevées ? La réponse la plus probable est non.

La première raison à cela est la qualité des joueurs dans la ligue aussi bien quarterbacks que receveurs. Nous voyons arriver depuis plusieurs années des quarterbacks de plus en plus fort dans la ligue. Patrick Mahomes et Lamar Jackson en sont des exemples. Ces quarterbacks ont des capacités à lire le jeu et à lancer le ballon assez hors du commun. De plus, ils sont parfaitement secondés par des receveurs de plus en plus polyvalents, agiles et athlétiques dans les réceptions. Il suffit de voir encore la réception faite par le receveur Jerry Jeudy lors de son dernier match sur la tête de son receveur.

L’autre raison est l’orientation prise par la ligue qui souhaite proposer un spectacle de plus en plus attrayants pour les fans. Il est clair que pour cela le jeu de passes est primordial. Les changements de règles vont d’ailleurs dans ce sens afin de favoriser le spectacle et l’audience comme nous l’évoquions récemment.

L’évolution ne devrait pas se situer en attaque mais bien en défense. Une évolution pourrait venir en ce qui concerne les schémas défensifs afin de parer à ces taux de passes complétées et de yards gagnés toujours plus importants. A l’heure actuelle c’est du côté des matchs universitaires que l’on innove le plus sur les phases de jeu défensives. Depuis quelques années sont testés de nouveaux systèmes de défense favorisant justement la couverture du jeu de passes.

Tout cela prendra un certain temps avant d’arriver en NFL mais les équipes devront franchir le pas afin d’avoir une chance de stopper des Russell Wilson ou Patrick Mahomes. D’ici là parions que le jeu à la passe sera toujours aussi important dans les matchs NFL, pour notre plus grand plaisir.

AUTEUR : Mickael Machado

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DÉCOUVRIR LES ARTICLES SELON LES SPORTS

MLB

Major League Baseball

NBA

National Basketball Association

NCAA

National Collegiate Athletic Association

NFL

National Football League

NHL

National Hockey League

WNBA

Women's National Basketball Association

%d blogueurs aiment cette page :