Les Texans ont beaucoup à corriger d’après Bill O’Brien

PAR Damien Viottolo 11 SEPTEMBRE 2020 Commenter

Le Head Coach et General Manager des Texans Bill O’Brien s’est exprimé à propos de la défaite de son équipe hier soir lors du premier match de la saison NFL 2020 contre les Chiefs. Les Texans se sont inclinés 34 à 20.

“Il y a beaucoup à corriger” Bill O’Brien

Il y a beaucoup à corriger. Evidemment nous avons beaucoup de chemin avant d’y arriver. Nous avons du mal à arrêter les courses. Notre défense n’a pas réussi à quitter le terrain, alors cela nous a fait défaut. Nous devons nous améliorer très rapidement cette semaine.”

Bill O’brien houston chronicle

Les Texans ont beaucoup souffert du match exceptionnel du rookie Clyde Edwards-Helaire. Le RB des Chiefs a été très incisif et presque impossible à arrêter. On ne sait pas si l’on peut attribuer cela à la défense des Texans ou alors à l’incroyable prestation de l’ancien des Tigers de LSU. Sa performance lui a valeur valu d’être élu MVP de la nuit par nos équipes. Avec ses 25 courses et ses 138 yards et un 1 TD il a été un véritable poison pour la défense.

Deshaun Watson bien seul en attaque

Mais au delà des problèmes face aux courses, O’Brien n’a pas mentionné les problèmes à la passe. On va Deshaun Watson être en grande difficulté pour trouver ses cibles en attaque notamment lors de la première mi-temps. L’ancien QB de Clemson a terminé le match avec 20 passes complétées sur 32, pour 253 yards et 1 TD et une interception.

Mais l’absence de DeAndre Hopkins s’est fait sentir. C’est Bill O’Brien qui a d’ailleurs concentré les critiques cet été suite à son échange surprise du côté des Cardinals. La passe était laborieuse. On a vu souvent Will Fuller manquer des réceptions qui semblaient pourtant assez évidentes. On peut le dire, c’était le genre de réceptions que DeAndre Hopkins ne manquait pas.

Alors le temps arrivera peut-être à régler ce problème. Mais il est clair que la préparation rendue plus difficile par la pandémie ne facilite pas l’acclimatation de nouveaux éléments au sein des équipes. Et le départ d’un joueur du calibre de DeAndre Hopkins qui est un receveur exceptionnel, un receveur comme on en voit rarement, n’est pas facilement remplaçable.

Bill O’Brien avait été pointé du doigt comme le responsable de la défaite en playoffs contre ces mêmes Chiefs l’an dernier (51 à 31). Il faudra pour lui que son équipe se rattrape et vite car il sera montré du doigt comme le responsable de cette déroute si ce n’est pas le cas. On peut avoir des regrets pour les Texans qui avaient réussi à s’établir comme une franchise sur laquelle il fallait compter. Grâce en grande partie à la connexion crée entre Watson et Hopkins.

Prochain test de grande ampleur : le 20 septembre contre les Ravens. La meilleure équipe de la ligue à la course. Avec une unité d’une grande diversité et d’un grand impact. Avec l’arrivée notamment d’un autre rookie plein de talent : J.K Dobbins l’ancien RB des Buckeyes d’Ohio State.

AUTEUR : Damien Viottolo

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DÉCOUVRIR LES ARTICLES SELON LES SPORTS

MLB

Major League Baseball

NBA

National Basketball Association

NCAA

National Collegiate Athletic Association

NFL

National Football League

NHL

National Hockey League

WNBA

Women's National Basketball Association

%d blogueurs aiment cette page :