Kyle Lowry un Franchise Player qui s’assume

Fer de lance des Raptors de Toronto, Kyle Lowry a réalisé un match exceptionnel dans la victoire face aux Celtics de Boston. Forçant un match 7, qui s’annonce d’ores et déjà exceptionnel. Win or Go Home!

Il est le visage de sa franchise! L’emblématique meneur de Toronto a une fois de plus tenu son équipe à bout de bras. Infatigable guerrier, le meneur All-Star continu à 34 ans, de repousser ses limites. Cette nuit, dans un game 6 décisif, il joue 53 minutes! Compile 33 points, 8 rebonds, 6 passes et 2 interceptions! Le tout à 12 sur 20 aux tirs, dont 6 sur 10 à 3-points, avec 40 d’évaluation. Que dire de plus ? On peut également souligner le fait, qu’il met fin aux espoirs des Celtics, sur un difficile jumpshoot en fin de possession.

En bon leader qu’il est, malgré la fatigue causée par la double prolongation. Il a tenu à remercier, à sa manière, ses coéquipiers pour cette importante victoire :

« Putain, c’était énorme ! Merci Norman ! Putain, c’était incroyable ! Merde, c’était cool, et on en avait besoin ! »

« Les playoffs sont toujours la scène des « role players », de ceux qui ne sont pas forcément des stars. C’est toujours lié à ces joueurs qui apportent quelque chose, et ce soir, Norm’ a réussi un grand match. Des 3-points importants, des And-1, des lancers-francs, de la défense »

Les premiers mots de Kyle Lowry sont pour Norman Powell. Le jeune arrière a été essentiel dans la fin de ce Game 6. Avec des trois points, mais surtout une interception et un panier avec la faute en suivant, qui donne une avance définitive à son équipe.

Néanmoins, Kyle Lowry reste celui qui a porté les Raptors durant toute la rencontre. Avec cinq fautes au compteur, Kyle Lowry n’a pas hésité à maintenir le même niveau d’agressivité. Malgré ses 53mins passées sur le parquet, il a continué de montrer la voie. Il a défié physiquement en attaque et en défense Kemba Walker et Jaylen Brown. Inscrivant plusieurs paniers sur la truffe du premier et en empêchant le second de marquer des points. Lui et son équipe étaient dos au mur dans ce game 6, mais ils ont réussi à sortir le grand jeu.

« Kyle a été énorme toute l’année, et c’est comme ça depuis cinq ans que je suis là » témoigne Norman Powell. « Il enchaîne les actions importantes, il sacrifie son corps pour l’équipe, il prend ses responsabilités et on en a besoin… C’est notre leader. On avance derrière lui. Il a fait du super boulot en fin de match pour nous calmer, nous maintenir dans les systèmes, à créer des actions importantes, par ses passes et ses tirs. C’est ce qu’a toujours fait K-Low et on a besoin qu’il continue de le faire. »

Ce que réalise depuis deux ans, le numéro 7 de la franchise canadienne, est fabuleux. Il est tout simplement devenu le plus grand joueur de l’histoire de la franchise.

Summary
Kyle Lowry un Franchise Player qui s'assume
Article Name
Kyle Lowry un Franchise Player qui s'assume
Description
Il est le visage de sa franchise! L'emblématique meneur de Toronto a une fois de plus tenu son équipe à bout de bras. Infatigable guerrier, le meneur All-Star continu à 34 ans, de repousser ses limites.
Author
Publisher Name
The Free Agent
Publisher Logo

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.