Une nouvelle saison galère pour les Rams ?

Pour patienter jusqu’à la reprise de la saison le 10 septembre, « The Free Agent » vous propose chaque jour d’analyser l’attaque, la défense, le quarterback et le groupe d’entraîneurs de chaque équipe de la Conférence Nationale. Aujourd’hui, les Rams :

Cowboys / Giants / Eagles / Washington

Bears / Lions / Packers / Vikings

Falcons / Panthers / Saints / Buccaneers

Cardinals / Rams / 49ers / Seahawks

Les Rams ont vécu une saison 2019 en demie-teinte après être allé au SuperBowl (3-13 face aux Patriots) lors de l’exercice précédent. Ils ont terminé la saison à la troisième place de la NFC West, avec un bilan positif de neuf victoires et sept défaites mais insuffisant pour décrocher une place en playoffs. Présents dans une division outrageusement dominée par 49ers et les Seahawks la saison dernière, les Rams abordent 2020 à la croisée des chemins, entre la reconstruction et l’amélioration de l’effectif déjà en place.

Avec un peu plus de quatre millions de dollars restants dans le cap salarial, il est devenu de plus en plus évident cette intersaison que Los Angeles ne pourra pas garder tout leur talent et que les remplaçants devaient principalement prendre la forme de choix de Draft.

La question brûlante pour les Rams en 2020 : Los Angeles a-t-il l’effectif suffisant pour retourner en playoffs ?

L’année du rebond pour Jared Goff

Jared Goff en 2019 :

4638 yards, 394 passes complétées sur 626 tentées (62,9%), 22 touchdowns et 16 interceptions

L’année 2019 a marqué un recul dans la progression de l’ancien n°1 de la Draft. Jared Goff est descendu à un ratio de passeur de 86.5, soit le plus petit total depuis que Sean McVay dirige la franchise. Goff a qualifié son jeu de l’année dernière d’« inacceptable », mais la tâche ne sera pas plus aisée cette année avec l’absence de Todd Gurley, son partenaire à la course depuis le début de sa carrière; et du receveur Brandin Cooks.

Les Rams ont engagé un nouveau coordinateur offensif après s’en être passé pendant les deux dernière saison. L’ancien quarterback Kevin O’Connell a suivi le chemin de McVay, de Washington à Los Angeles, et a rejoint le staff de la franchise californienne avec une mission particulière pour aider Goff à revenir à son meilleur niveau.

Bien qu’il n’ait pas pu rencontrer Goff en personne pendant ses premiers mois à LA, O’Connell a déjà une bonne idée des domaines dans lesquels Goff excelle et où il peut s’améliorer. Lorsqu’on demande ce qui ressort de Goff, O’Connell cite la « précision naturelle » de son nouvel élève, qu’il décrit comme « vraiment spéciale ».

Si les Rams veulent performer dans cette nouvelle saison, Jared Goff doit redevenir un véritable général sur le terrain et non plus le passager ordinaire d’un système qui pourrait le dépasser. Les observateurs américain ne sont guère confiant quand à la capacité à Goff d’élever son niveau de jeu cette année. Sean McVay a tout de même déclaré que Goff était sans doute dans la meilleure forme de sa vie. Reste donc à savoir si la ligne offensive sera capable de mieux le protéger pour lui donner du temps dans la poche.

La ligne offensive remise en question

L’attaque des Rams en 2019 :

394 points marqués (24,6 en moyenne par match) ; onzième bilan de la NFL

Cooper Kupp restera en 2020 la pièce maîtresse de l’attaque des Rams. Le receveur a dépassé les 1000 yards à la passe la saison passée, inscrivant 10 touchdowns. C’est la meilleure saison de sa carrière et de loin. Kupp a franchit un réel cap en 2019 prenant le relais d’un Todd Gurley en baisse de régime. La bonne nouvelle pour Jared Goff se situe clairement sur ce côté de l’attaque. Il a à sa disposition deux receveurs à plus de 1 000 yards sur une saison avec Kupp et Robert Woods.

Pour beaucoup, Copper Kupp est un des receveurs les plus sous-côtés de la ligue. Sa vitesse lui confère un véritable avantage sur les tracés courts ou longs. Il constitue une véritable menace pour les defensive backs. Son physique lui confère aussi la capacité de résister au premier contact de son adversaire.

McVay utilisera probablement plus deux tight ends en impliquant Tyler Higbee et Gerald Everett, chose que nous avions pu voir lors des cinq derniers matchs la saison dernière.

Malcolm Brown, un joueur de sixième année qui n’avait pas été drafté, sera le remplaçant désigné de Todd Gurley, en compagnie du joueur de deuxième année Darrell Henderson Jr. et de la recrue Cam Akers, un choix de deuxième tour de Draft de Florida State. Le receveur de quatrième année Josh Reynolds et la recrue Van Jefferson, sélectionné au deuxième tour de la Draft en provenance de Florida, auront la mission de remplacer Brandin Cooks, parti à Houston.

La stratégie des Rams de re-signer et de faire partir leurs joueurs clés semblent indiquer qu’ils vont faire l’impasse sur cette année 2020 et regardent déjà vers 2021. Ils n’ont pas eu de choix lors du premier tour de la Draft depuis trois ans.

Les Rams approchent de la fin du camp d’entraînement et la plupart des groupes de positions ont été définis, mais certains sont encore en cours de décision.

Étonnamment, la ligne offensive fait partie de ces groupes dont les partants n’ont pas encore été pleinement déterminés. Sean McVay a partagé cette information quelque peu inattendue lors de sa session médiatique de mardi, affirmant que les Rams sont toujours en train de déterminer quels cinq joueurs seront les titulaires de la première semaine de compétition.

Tout au long du camp d’entraînement, ce sont surtout les cinq mêmes joueurs qui ont travaillé en tant que ligne offensive de la première équipe. De gauche à droite, voici à quoi ressemblerait l’unité : Andrew Whitworth, Joseph Noteboom, Austin Blythe, Austin Corbett et Rob Havenstein.

De moins en moins de têtes connues en défense

364 points encaisses (22,8 en moyenne par match) ; dix-septième de la NFL

Le point positif de cette défense est Aaron Donald. Pierre angulaire de la défense des Rams, le double défenseur de l’année devra encore une fois porter sur ses épaules la défense. C’était grâce à celle-ci que les Rams avait pu jouer le Super Bowl début 2019.

Durant l’intersaison, on a vu l’entraînement impressionnant d’Aaron Donald, et notamment son jeu de jambes. Auteur de 12.5 sacks la saison dernière (septième de la ligue), Aaron Donald possède cette explosivité qui effraie toutes les lignes offensives de la NFL. Lorsqu’il passe le premier rideau, il devient difficile pour le quarterback adverse de lui échapper.

Mais mis à part Donald, plusieurs questions demeurent concernant cette défense. L’outside linebacker Dante Fowler Jr. a quitté l’équipe, tout comme Cory Littleton. Les Rams ont également libéré de leur contrat Clay Matthews et Nickell Robey-Coleman dans le but de libérer de l’espace dans la masse salariale.

Les Rams n’auront donc que des nouvelles têtes au poste de linebacker. Ils ont en effet signé Leonard Floyd, un ancien choix de premier tour de la Draft qui a été libéré par les Bears, pour un contrat d’un an et 10 millions de dollars. Ils ont également repêché Terrell Lewis au troisième tour, mais il reste indéfiniment à l’écart en raison d’un problème de genou.

Les Rams dépendront donc de Micah Kiser au poste d’outside linebacker, en plus de Kenny Young, qu’ils ont acquis la saison dernière dans le transfert de Marcus Peters avec les Ravens. Le titulaire attendu Travin Howard manquera la saison à cause d’un ménisque déchiré.

Quelques changements dans le staff

Sean McVay n’a pas retenu le coordinateur vétéran Wade Phillips, embauchant à la place Brandon Staley, pour qui ce sera sa première saison à ce poste. Le coordinateur des équipes spéciales John Fassel est parti à Dallas chez les Cowboys et le kicker Greg Zuerlein l’a suivi. John Bonamego a remplacé Fassel.

McVay a embauché Kevin O’Connell comme coordinateur offensif, remplissant un rôle qui était resté vacant au cours de ces deux dernières saisons.

Quel bilan pour les Rams en 2020 ?

Les Rams en 2019 :

9 victoires pour 7 défaites ; troisièmes de la NFC West ; non-qualifiés pour les playoffs

Ce ne seront clairement pas les Rams qui étaient affûtés et prêts à aller conquérir le SuperBowl comme en 2018 que l’on retrouvera en 2020, mais Sean McVay semble tout de même confiant sur les capacités de son groupe à faire le travail.

Malheureusement pour Los Angeles, leur division est clairement dominée par Seattle et San Francisco. Les places en playoffs seront chères dans la Conférence Nationale et d’autres équipes semblent mieux armées que les Rams pour décrocher le Saint Graal. Ce sera sans doute une saison galère pour LA, qui se tourne sans doute déjà vers 2021 pour entamer une reconstruction de l’effectif.

Les Rams devraient au mieux finir troisièmes de la NFC West, mais l’ascension des Cardinals semble indiquer une dernière place à la fin du mois de décembre prochain. Vivement 2021 pour les Rams.

Summary
Une nouvelle saison galère pour les Rams ?
Article Name
Une nouvelle saison galère pour les Rams ?
Description
La saison 2020 ne s'annonce pas sous les meilleurs auspices pour la franchise de Los Angeles après de nombreux départs lors de l'intersaison. Les Rams pourront-ils retourner en playoffs ?
Author
Publisher Name
The Free Agent
Publisher Logo

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.