Les Chiefs arriveront-ils à confirmer en 2020 après leur victoire au Super Bowl ?

Mark J. Rebilas (USA TODAY Sports)

Pour patienter jusqu’à la reprise de la saison le 10 septembre, « The Free Agent » vous propose chaque jour d’analyser l’attaque, la défense, le quarterback et le groupe d’entraîneurs de chaque équipe de la Conférence Américaine. Aujourd’hui, les Chiefs :

Bills / Dolphins / Patriots / Jets

Ravens / Bengals / Browns / Steelers

Texans / Colts / Jaguars / Titans

Broncos / Chiefs / Raiders / Chargers

Kansas City sort d’une victoire historique lors du dernier Super Bowl contre San Francisco (31-20). La franchise n’avait plus remporté le trophée ultime de la NFL depuis 50 ans. Un demi-siècle donc s’est écoulé pour que les Chiefs trouvent leur homme providentiel. Patrick Mahomes est l’étendard de cette équipe. Un jeune joueur aux qualités offensives immenses. Qui semble ne pas avoir de limites. La question brûlante pour Kansas City est claire : les Chiefs arriveront-ils à confirmer après être arrivés sur le toit du monde lors du Super Bowl ?

Mahomes : le meilleur QB de la ligue ? Quand il n’est pas blessé

Patrick Mahomes en 2019 :

4031 yards, 319 passes complétées sur 484 tentées (65,9%) ; 26 touchdowns et 5 interceptions

En 2018, Patrick Mahomes avait réalisé une saison extraordinaire pour première année en tant que titulaire : grâce à ses 50 TD à la passe, il avait obtenu le titre de MVP, le premier de la longue histoire des Chiefs. Mais lors de cette saison magique, son talent n’a pas suffi et les Chiefs se sont arrêtés en Finale de Conférence contre les Patriots (31-37 après prolongation). Il y avait une certaine déception mais beaucoup d’espoir au sortir de cette défaite.

C’est aussi là que Mahomes a commencé à récolter les interrogations. Pourra-t-il un jour faire gagner un titre à la franchise ? Car les passes spectaculaires ne sont pas gagner des championnats. Voilà ce qu’il se disait à la fin de cette saison. On parlait même de Mahomes comme une version moderne de Dan Marino ; l’ancien quarterback des Dolphins de Miami était bourré de talent, mais n’a jamais permis à sa franchise de gagner le Super Bowl.

Mahomes est revenu en 2019 pour gagner. Et c’est ce qu’il a fait. Mais sa saison, avant d’être couronnée du succès au Super Bowl, a été marquée par une blessure. Son absence semblait interminable pour KC. L’équipe n’était plus la même sans son métronome. Encore une blessure la saison prochaine et les choses pourraient redevenir inquiétantes. Les Chiefs n’ont pas ajouté de joueurs supplémentaires pour épauler l’ancien numéro 5 de Texas Tech.

L’intérim de Matt Moore n’aura au final pas été ridicule puisque les Chiefs ont réussi à remporter deux victoires, contre une défaite Mais au-delà des chiffres, on sentait une véritable fébrilité dans l’attaque. Comme si quelque chose n’était pas à sa place. Ce quelque chose porte le numéro 15 et s’appelle Patrick Mahomes. Le meilleur QB de la ligue, quand il est en bonne santé. L’avenir des Chiefs dépendra de sa capacité à ne pas se blesser.

Une attaque aux capacités illimitées

L’attaque des Chiefs en 2019 :

451 points marqués (28,2 en moyenne par match) ; cinquième de la NFL

Mahomes ne manque pas de cibles en attaque. Deux joueurs sortent du lot comme étant parmi les meilleurs joueurs de la ligue à leurs postes respectifs : Tyreek Hill au poste de wide receiver et Travis Kelce au poste de tight end.

Tyreek Hill a manqué une partie de la saison dernière à cause d’une blessure à l’épaule. Mais cela ne l’a pas empêché de réaliser une saison de très haut. On se souvient notamment de sa réception énorme lors du Super Bowl.

Travis Kelce a lui été une valeur sûre sur laquelle Mahomes a pu s’appuyer tout au court de la saison. Durant laquelle il est devenu le premier TE de l’histoire a enregistré quatre saisons consécutives avec au moins 1000 yards. Il ne serait pas surprenant qu’il en enregistre une cinquième l’an prochain.

Les Chiefs pourront également compter sur Sammy Watkins. Le slot receiver a été « clutch », comme on le dit en NBA cette saison et notamment en playoffs ; il a su être décisif dans les moments importants.

Mecole Hardman a une vitesse incroyable devrait continuer être une cible dangereuse sur les routes longues distances.

Au niveau des running backs, Damien Williams ne jouera pas l’an prochain à cause de la COVID-19. Mais heureusement, KC a récupéré un RB talentueux lors de la Draft 2020, l’ancien des Tigers de LSU, Clyde Edwards-Helaire.

Si vous le l’avez pas déjà dans vos équipes de fantasy football il est encore temps de réparer cette erreur. Quand on sait à quel point l’attaque des Chiefs a été puissante en 2018 lorsque Kareem Hunt faisait partie de la formation, cela laisse présager le meilleur pour KC et le pire pour les défenses adverses. Edwards-Helaire a des qualités énormes à la réception et à la course. Il sera un atout décisif pour KC.

D’une manière générale la ligne offensive est en reconstruction Laurent Duvernay-Tardif ne sera pas là. Diplômé en médecine, il préfère rester au Canada pour aider les patients touchés par le coronavirus.

Les Chiefs ont drafté Nick Allegretti en 2019 au poste de center, et a signé des vétérans Kelechi Osemele et Mike Remmers durant l’intersaison pour venir renforcer la ligne offensive. Mais c’est un compartiment qui peut et qui devra être encore amélioré.

D’autant plus que protéger Mahomes doit être la mission numéro un de la franchise. Il est clair que sa rapidité pour sortir de la proche, sa vision du jeu et son talent lui permettent de gagner des secondes précieuses pour pouvoir lancer les passes qu’il veut. Mais avec plus de protection, il y aura forcément moins de blessures.

Une défense prometteuse

La défense des Chiefs en 2019 :

308 points encaissés (19,3 en moyenne par match) ; septième de la NFL

C’est le grand problème de Kansas City, on le sait. Les Chiefs encaissent trop de points et ont beaucoup de difficultés à défendre la passe. C’est d’ailleurs ce qui leur a coûté très cher lors de la saison de tous les records de Mahomes. L’an dernier, les Chiefs ont tout de même réussi à défendre plus et mieux. Mais ce n’était pas encore suffisant, notamment contre les courses : la défense des Chiefs a été classée seulement vingt-sixième de la NFL face aux courses.

Les Chiefs se sont renforcés en 2019 avec l’arrivée de Tyrann Mathieu en provenance des Texans. Son impact sur la défense a été très positif puisqu’il a fini la saison avec quatre interceptions et 2 sacks en moyenne. Il devrait continuer de monter en puissance et devenir un point important de la défense de KC l’an prochain.

L’autre bonne nouvelle à l’aube de cette nouvelle est la prolongation de Chris Jones. Véritable roc de la défense de Kansas City, le defensive tackle a signé un contrat de quatre années supplémentaires avec la franchise du Missouri.

Les Chiefs ont par contre un problème au niveau des CB. Leur défense face à la passe a encore fait défaut l’an dernier, même s’il y a eu une certaine amélioration. Mais c’est un domaine qu’il va falloir véritablement améliorer pour KC s’ils veulent être encore plus dominants et ne pas faire tout reposer sur l’attaque et les prouesses de Mahomes. Avec la montée en puissance des Broncos dans leur division, cela qui pourrait coûter cher.

Les Chiefs ont drafté BoPete Keyes au septième tour. Il faudra voir ce qu’il pourra apporter. Ce dernier sort d’une carrière universitaire assez prometteuse. Il aura sans aucun doute une chance de débuter dans la défense de KC.

Steve Spagnulo prend ses marques

C’était la grande nouveauté en 2019 : Steve Spagnulo avait été promu au poste de coordinateur défensif, un domaine que les Chiefs devaient absolument améliorer. Connu pour son style de défense très agressif, il a fait ses preuves par le passé. Spagnulo était coordinateur défensif des Giants lorsque la franchise de New York a infligé cinq sacks à Tom Brady lors du Super Bowl XLII (17-14 face aux Patriots). Sa formule semble porter ses fruits à KC, et il a su tirer le maximum de Tyrann Mathieu.

Il sera intéressant de voir s’il pourra continuer de développer sa défense cette année encore. Avec un an d’expérience et une équipe assez similaire à celle de l’an passé, cela devrait être bon.

Quel bilan pour 2020 ?

Les Chiefs en 2019 :

12 victoires pour 4 défaites ; premiers de l’AFC West ; vainqueurs du SuperBowl (31-20 face aux 49ers)

En 2020, Patrick Mahomes pourrait même avoir des statistiques encore plus impressionnantes s’il ne se blesse pas. Sa confiance est au maximum et ses cibles offensives sont toujours les mêmes. Il n’y aucune raison, sauf imprévu, que Mahomes ne réalise pas une très belle saison.

Au niveau du bilan, les Chiefs ne devraient pas être loin de celui de l’an passé. Gare seulement à Denver dans leur division, et évidemment aux Ravens qui restent une menace très importante au sein de la Conférence.

Il est important de noter également qu’avec l’absence d’une pré-saison, et d’une préparation traditionnelle, la stabilité de KC est un avantage énorme : 20 des 22 titulaires présents lors de la victoire au SuperBowl seront de retour. Les Chiefs n’auront pas le même travail à réaliser que de nombreuses équipes qui doivent bâtir une connexion avec leurs nouveaux joueurs, voire intégrer des rookies.

Summary
Les Chiefs arriveront-ils à confirmer en 2020 après leur victoire au Super Bowl ?
Article Name
Les Chiefs arriveront-ils à confirmer en 2020 après leur victoire au Super Bowl ?
Description
Comment les Chiefs vont-ils gérer la pression d'arriver dans la ligue comme vainqueurs du Super Bowl ?
Author
Publisher Name
The Free Agent
Publisher Logo

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.