Les Cardinals vont-ils enfin exploser en 2020 ?

Pour patienter jusqu’à la reprise de la saison le 10 septembre, « The Free Agent » vous propose chaque jour d’analyser l’attaque, la défense, le quarterback et le groupe d’entraîneurs de chaque équipe de la Conférence Nationale. Aujourd’hui, les Cardinals :

Cowboys / Giants / Eagles / Washington

Bears / Lions / Packers / Vikings

Falcons / Panthers / Saints / Buccaneers

Cardinals / Rams / 49ers / Seahawks

Les Cardinals ont eu le premier choix de la Draft en 2019. Avec ce choix ils ont sélectionné Kyler Murray des Sooners de l’Oklahoma. Même s’il a remporté le titre de Meilleur Attaquant Rookie de l’Année, les Cardinals ont tout de même eu un bilan négatif. Arizona a terminé à la dernière position de la NFC West. Ce n’est pas vraiment le genre de résultats que l’on attend d’une franchise qui a eu un premier tour de Draft et qui a pu récupérer un joueur aussi talentueux que Kyler Murray.

Mais les Cardinals ont compris leurs limites et ont tout fait pour s’améliorer lors de l’inter-saison. Ils ont accueilli un des tous meilleurs receveurs de la ligue DeAndre Hopkins et ont renforcé leur défense. C’est notamment ce compartiment du jeu qui leur avait fait défaut l’an dernier.

La question brûlante pour les Cardinals en 2020 : Arizona et Murray vont-ils franchir un pallier cette saison ?

Kyler Murray prendra-t-il son envol en 2020 ?

Kyler Murray en 2019 :

3722 yards, 349 passes complétées sur 542 tentées (64,4%) ; 20 touchdowns et 12 interceptions

Beaucoup d’interrogations planaient autour de Kyler Murray pour ses débuts en NFL. Les experts le trouvaient trop petit. Il y avait d’ailleurs des doutes quant à sa véritable taille car les agents des joueurs et les universités ont tendance à augmenter la taille et le poids de leurs joueurs pour les rendre plus attrayants pour les équipes. Au final, Murray a une taille similaire à celle de Russell Wilson. Et ses performances sont tout aussi prometteuses.

Mais Murray est bien monté en puissance pour sa première année. Tout n’était pas parfait dans son jeu car il a notamment subi beaucoup trop de sacks, un problème que l’on peut aussi bien attribuer à sa ligne offensive. Il a montré une mobilité impressionnante – on l’a souvent vu utiliser ses courses pour marquer des TD décisifs -, ainsi qu’un bras puissant et très précis.

On peut donc être positifs à l’aube de 2020 en ce qui concerne Kyler Murray. Sa première année en NFL a été bonne, meilleure que beaucoup de rookies à son poste. Les Cardinals ont compris qu’ils avaient entre leurs mains une pépite comme on en voit rarement. Il arrivera donc en NFL pour sa deuxième année avec de la confiance et une équipe qui croit en lui et qui essaie de tout faire pour qu’il se développe.

DeAndre Hopkins arrive pour faire exploser l’attaque

L’attaque des Cardinals en 2019 :

361 points marqués (22,6 en moyenne par match) ; seizième de la NFL

Les Cardinals ont été à l’affiche d’une des très transferts les plus inattendus de l’été. Ils ont récupéré le receveur star des Texans DeAndre Hopkins. Il est un receveur talentueux capable d’attraper des passes difficiles. On l’a souvent vu réceptionner des passes de façon acrobatique comme lui seul ou presque en a le secret. Sa vitesse et son incisivité en font un receveur particulièrement dangereux. Ce sera donc un cible de choix pour Kyler Murray.

Hopkins sera associé à un vétéran tout aussi talentueux, Larry Fitzgerald, avec qui Murray a établi une belle connexion en 2019. Les deux receveurs sont très dangereux, ont de bonnes mains et sont capables de faire des réceptions difficiles et assurées. On a bien remarqué que Fitzgerald avait pris un grand plaisir à recevoir les belles passes de Kyler Murray.

En plus de ces deux receveurs clés, Christian Kirk, qui a été à la réception de nombreuses passes de Murray l’an dernier, revient en 2020. Les deux s’entendent à merveille. Ce groupe de receveurs de la franchise d’Arizona est peut-être la plus grande menace de cette équipe et un des tous meilleurs groupes de la ligue.

Le tout avec Kenyan Drake au poste de running back, qui revient dans une stratégie bien huilée avec le jeu de course de Kyler Murray. On a souvent vu l’ancien d’Oklahoma feinter de donner à son RB et partir à la course. Ses portés de balles sont incisifs et dangereuses et offrent une menace crédible en attaque. Il est aussi très bon pour recevoir les balles.

La ligne offensive des Cardinals devrait monter en puissance en 2020. Elle n’a pas été ridicule lors de la saison 2019 mais Kyler Murray a été la cible de beaucoup trop de sacks. DJ Humphries, qui avait réalisé une très belle saison l’an dernier, a été renouvelé pour trois saisons supplémentaires.

Ils compteront également sur leur choix de troisième tour de Draft Josh Jones. Celui-ci est vu par les experts comme tout à fait capable de débuter et d’avoir un impact positif pour la ligne offensive des Cardinals. Il faudra bien de toute façon, car le vétéran Marcus Gilbert devait faire son retour cette année après avoir manqué l’édition dernière, mais a déclaré forfait par rapport à la COVID-19. Tout repose donc sur les jeunes épaules de Jones.

L’intersaison au secours d’une défense catastrophique

La défense des Cardinals en 2019 :

442 points encaissés (27,6 en moyenne par match) ; vingt-huitième de la NFL

Il faut le dire, la défense des Cardinals a été désastreuse en 2019. De quoi faire passer les espoirs avec l’arrivée de Murray après ce problème majeur. Elle a été la pire de la ligue au nombre de yards encaissés par match, au nombre de réceptions concédées et au nombre d’interceptions (seulement sept !). Elle était classée avant-dernière au nombre de yards à la passe encaissés et au nombre de TD. Bref, c’était beaucoup trop.

Leurs deux corneerbacks ont été complètement absents : Patrick Peterson a manqué les six premières journées à cause d’une suspension pour dopage, alors que Robert Alford la saison entière à cause d’une fracture à la jambe. Cette année ce jouera à nouveau sans Alford car il s’est déchiré le muscle pectoral.

Malgré son absence, les Cardinals se sont bien renforcés. Ils ont récupéré Jordan Phillips des Bills, un très bon défenseur qui devrait avoir un impact immédiat dans l’équipe, ainsi que Devon Kennard, ancien des Lions qui arrive au poste de line backer.

La plus grande addition est peut-être Isaiah Simmons ; choisi au premier tour de la Draft, il a fait ses années universitaires du côté du finaliste national, les Tigers de Clemson. Simmons est un joueur défensif de très grand talent. C’est assez rare car il est capable de jouer à quasiment tous les postes de la défense.

Du côté de Clemson, il a évolué aux postes de linebacker, de defensive end, de cornerback et de safety. Pour faire court, les Cardinals ont chez eux quatre défenseurs en un. Un très bon choix pour cette jeune équipe des Cardinals qui souhaite améliorer sa défense.

La Draft a été très prolifique en défense pour Arizona, qui a également choisi le solide defensive tackle d’Utah, Leki Fotu, et, toujours au même poste, Rashard Lawrence du champion national LSU. À ces deux joueurs s’ajoute Evan Weaner de California au poste de LB.

Alors évidemment, cela fait beaucoup de nouvelles additions dans un contexte qui ne favorise pas l’intégration, avec l’annulation de la pré-saison et des camps d’entraînement qui se déroulent avec une précaution sans précédent.

Mais les Cardinals ont choisi des joueurs qui ont certes une marge de progression importante mais qui ont déjà fait leurs preuves en NCAA au plus haut niveau. Ils devraient donc avoir un impact immédiat et améliorer cette défense qui était tout simplement catastrophique en 2019.

Une intersaison qui a tout rattrapé

Le bilan assez mauvais de la franchise lors de la saison régulière avait placé le staff des Cardinals avec de nombreux points d’interrogations. Mais grâce à une intersaison parfaitement réussie avec la signature audacieuse d’un des tous meilleurs receveurs de la ligue et une Draft presque parfaite, les doutes se sont bien dissipés.

Kliff Kingsburry semble sauvé. Il faudra évidemment des résultats meilleurs en 2020 pour l’entraîneur des Cardinals mais avec cette intersaison réussie, il n’y a pas de raison que cela n’arrive pas. On ne peut que lui souhaiter qu’il réussisse ce qu’il a raté à Texas Tech, c’est à dire développer une équipe gagnante autour d’un QB au talent énorme. Chez les Red Raiders il aura tout de même réussi à développer le talent incroyable de Patrick Mahomes ; cette fois-ci, c’est Kyler Murray qui devra exploser. Le Cardinal devra prendre son envol.

Quel bilan pour les Cardinals en 2020 ?

Les Cardinals en 2019 :

5 victoires pour 10 défaites et 1 match nul ; quatrièmes de la NFC West ; non-qualifiés pour la NFC West

La franchise d’Arizona est assez impressionnante à l’aube de 2020. Le talent et la capacité de Kyler Murray à réussir des passes et courir des yards est maintenant connue. Mais à cela s’ajoute un des tous meilleurs receveurs de la ligue, un grand professionnel et une menace terrible, DeAndre Hopkins. L’attaque des Cardinals peut faire rougir tant elle est solide.

Les Cardinals ont réussi à améliorer leur défense avec notamment de très bons choix de Draft. Il faudra développer certains joueurs c’est certain mais ils ont ajouté de la profondeur à leur effectif. Ils seront une menace difficile à gérer dans la relevée NFC West. Il ne serait pas surprenant de les voir Arizona une place en wild card.

Summary
Les Cardinals vont-ils enfin exploser en 2020 ?
Article Name
Les Cardinals vont-ils enfin exploser en 2020 ?
Description
L'arrivée de DeAndre Hopkins permettra-elle de faire enfin exploser les Cardinals dont le potentiel est sans précédent ?
Author
Publisher Name
The Free Agent
Publisher Logo

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.