Comment se déroulera l’après-Cam Newton pour les Panthers en 2020 ?

Getty Images

Pour patienter jusqu’à la reprise de la saison le 10 septembre, « The Free Agent » vous propose chaque jour d’analyser l’attaque, la défense, le quarterback et le groupe d’entraîneurs de chaque équipe de la Conférence Nationale. Aujourd’hui, les Panthers :

Cowboys / Giants / Eagles / Washington

Bears / Lions / Packers / Vikings

Falcons / Panthers / Saints / Buccaneers

Cardinals / Rams / 49ers / Seahawks

Pour la première fois depuis 2011, les Panthers débuteront leur saison avec un quarterback qui ne s’appellera pas Cam Newton. « Superman » a été libéré de son contrat plus tôt cette année, après un titre de MVP en 2015 et une qualification pour le SuperBowl (10-24 face aux Broncos) début 2016.

Une nouvelle ère va donc prendre place à Carolina, autour d’un nouvel entraîneur – Matt Rhule – et d’un nouveau quarterback, Teddy Bridgewater.

La question brûlante pour les Panthers en 2020 : à quoi ressemblera la première année de Carolina sans Cam Newton ?

Teddy Bridgewater enfin dans le rôle du titulaire

Teddy Bridgewater en 2019 (avec les Saints) :

1384 yards, 133 passes complétées sur 196 tentées (67,9%) ; 9 touchdowns et 2 interceptions

Pour remplacer Cam Newton, Carolina a offert un contrat de trois ans et de 63 millions de dollars à Teddy Bridgewater. Doublure de Drew Brees chez les Saints pendant deux saisons, l’ancien quarterback des Vikings sera l’option n°1 chez les Panthers.

À New Orleans, Bridgewater a pris part à neuf matches la saison dernière, mais n’en a débuté que cinq ; il entrait souvent en cours de match pour des jeux spécifiques, et était titularisé seulement quand Brees était blessé et/ou laissé au repos. Celui qui avait été choisi au premier tour de la Draft en 2014 a remporté chacun des cinq matches qu’il avait débuté l’an passé.

Bridgewater est réputé pour être un quarterback qui ne prend pas de risque : il lancera très souvent des passes courtes qui assureront des petits gains, plutôt que de s’enflammer avec des jeux forcés.

Le contrat de trois signé par Bridgewater suggère qu’il est pour le moment une option à moyen terme à Carolina : il n’est probablement que de passage, en attendant l’arrivée d’un grand espoir à la Draft d’ici un an ou deux. S’il se montre convaincant, Bridgewater, qui n’a que 27 ans, pourrait tout aussi bien être considéré comme le QB du futur chez les Panthers.

Christian McCaffrey est de loin le visage de l’attaque

L’attaque des Panthers en 2019 :

340 points marqués (21,3 en moyenne par match) ; vingtième de la NFL

Si vous devez retenir un nom dans l’attaque des Panthers, retenez celui-ci : Christian McCaffrey.

McCaffrey est de loin le joueur le plus en vue à Carolina ; capable de peser dans le jeu de course comme dans le jeu de passe, il a réalisé en 2019 la meilleure saison de sa carrière. Son influence à la course (1387 yards et 15 touchdowns) n’avait d’égale que son impact à la passe (1005 yards et quatre TD).

Le running back de 22 ans était le joueur le plus impliqué dans les gains offensifs de son équipe de toute la NFL la saison dernière ; McCaffrey a à lui seul amassé 43% des yards obtenus par l’attaque de Carolina en 2019.

Prolongé pour quatre ans et 64 millions de dollars au mois d’avril, McCaffrey sera à n’en pas douter l’arme offensive principale des Panthers en 2020 et au-delà.

Christian McCaffrey n’est pas le seul joueur à avoir surnagé dans l’attaque des Panthers la saison passée ; pour sa troisième année en NFL, le receveur DJ Moore s’est imposé comme le receveur n°1 à Carolina. Moore s’est offert 87 récepetions et quatre touchdowns, pour 1175 yards au total.

En 2020, Moore sera accompagné par Robby Anderson, arrivé des Jets pour deux ans et 20 millions de dollars durant l’intersaison. Anderson sort d’une belle à New York, avec 52 réceptions, cinq yards et 779 yards obtenus. Il jouera à Carolina sous les ordres de Matt Rhule, son ancien entraîneur à Temple.

En plus de Moore et d’Anderson, Carolina espère un sursaut pour Curtis Samuel, talentueux mais trop irrégulier depuis son arrivée en 2017.

Russell Okung vient renforcer une ligne offensive qui a bu la tasse – 58 sacks concédés, le plus haut total accordé de toute la NFL – la saison dernière.

Le tight end Greg Olsen s’en est allé du côté de Seattle après neuf saisons à Carolina.

Une défense rajeunie par la Draft

La défense des Panthers en 2019 :

470 points encaissés (29,4 en moyenne par match) ; trente-et-unième de la NFL

Avant-dernière défense de la ligue l’an passé, Carolina s’est concentré de manière exclusive sur ce côté-là du ballon à la Draft ; les Panthers n’ont choisi que des défenseurs avec les sept sélections qui leur étaient réservés.

Au premier tour, Carolina a récupéré le defensive tackle d’Auburn Derrick Brown pour mettre la pression sur les attaques adverses. Brown a réalisé 54 plaquages la saison dernière. Il sera accompagné par un autre rookie au poste de DT, Bravvion Roy, pris au sixième tour de la Draft en avril dernier.

Les Panthers ont aussi sélectionné au deuxième tour le defensive end Yatur Gross-Matos de Penn State pour jouer un rôle significatif en défense.

Le linebacker Tahir Whitehead débarque des Raiders avec la lourde tâche de succéder à Luke Kuechly, qui a pris sa retraite pour devenir superviseur pour les Panthers.

Carolina a également profité de la Draft pour s’offrir deux safeties – Jeremy Chinn (troisième tour, Southern Illinois) et Kenny Robinson (cinquième tour, West Virginia) – ainsi que deux cornerbacks – Troy Pride (quatrième tour, Notre Dame) et Stantley Thomas-Oliver III (septième tour, Florida International).

Un entraîneur sans réelle expérience en NFL

Les Panthers ont désigné Matt Rhule pour succéder à Ron Rivera, limogé en décembre dernier, à la tête de l’équipe. Rhule a entraîné Temple puis Baylor en NCAA, mais son expérience en NFL est pratiquement vierge : il a simplement été l’assistant pour la ligne offensive des Giants le temps d’une saison, en 2012.

Rhule se retrouve ici à la tête d’un projet de reconstruction, qui devrait prendre du temps. Même si on ne lui demande pas de mener les Panthers au SuperBowl dès cette saison, il devra effectuer la transition entre le football universitaire et le football professionnel suffisamment vite, et faire progresser l’équipe de manière exponentielle pour ne pas se retrouver sur la sellette.

Quel bilan pour les Panthers en 2020 ?

Les Panthers en 2019 :

5 victoires pour 11 défaites ; quatrièmes de la NFC South ; non-qualifiés pour les playoffs

Ce n’est pas une page ni même un chapitre de son histoire que Carolina a décidé de tourner ; c’est en fait un nouveau livre que les Panthers s’apprêtent à ouvrir.

Les départs de figures emblématiques de l’équipe comme Cam Newton, Ron Rivera, Luke Kueckly et Greg Olsen signifient que les Panthers sont à la recherche d’une nouvelle identité.

L’attaque devrait être excitante à regarder avec la progression de jeunes receveurs comme DJ Moore et Curtis Samuel, à laquelle s’ajoute la présence de l’incontournable Christian McCaffrey et l’arrivée de Teddy Bridgewater.

On souhaite en revanche beaucoup de courage à la défense, qui devra s’occuper de Tom Brady, de Matt Ryan et de Drew Brees – sans compter Julio Jones, Mike Evans et Michael Thomas – à six reprises la saison prochaine.

Dans une NFC South extrêmement compétitive, les Panthers feront de la figuration en 2020.

Summary
Comment se déroulera l'après-Cam Newton pour les Panthers en 2020 ?
Article Name
Comment se déroulera l'après-Cam Newton pour les Panthers en 2020 ?
Description
Avec un nouvel entraîneur et un nouveau quarterback, Carolina entre dans une nouvelle ère !
Author
Publisher Name
The Free Agent
Publisher Logo

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.