Sans DeAndre Hopkins, les Texans réussiront-ils à remporter de nouveau l’AFC South en 2020 ?

Pour patienter jusqu’à la reprise de la saison le 10 septembre, « The Free Agent » vous propose chaque jour d’analyser l’attaque, la défense, le quarterback et le groupe d’entraîneurs de chaque équipe de la Conférence Américaine. Aujourd’hui, les Texans :

Bills / Dolphins / Patriots / Jets

Ravens / Bengals / Browns / Steelers

Texans / Colts / Jaguars / Titans

Broncos / Chiefs / Raiders / Chargers

Les Texans ont réalisé une belle saison en 2019. Ils ont remporté l’AFC South alors que les Titans étaient impressionnants. Leur parcours a pris fin face aux inarrêtables Chiefs en playoffs. Ils menaient 24 à rien avant de s’écrouler et d’encaisser 51 points.

Deshaun Watson a mené l’équipe toute la saison en étant véritablement le joueur de la franchise. Son bras puissant est le canon qui a lancé les Texans sur le droit chemin. Mais sa cible préféré et celui qui est un des meilleurs receveurs de la ligue, DeAndre Hopkins, a été envoyé chez les Cardinals. Hopkins et Watson avaient une connexion qui était impressionnante et qui était la colonne vertébrale de cette équipe de Houston.

La question brûlante pour les Texans en 2020 : Houston pourra-t-il remporter une nouvelle fois l’AFC South ?

Watson le franchise QB

Deshaun Watson en 2019 :

3852 yards, 333 passes complétées sur 495 tentées (67,3%) ; 26 touchdowns et 12 interceptions

Deshaun Watson a été choisi au premier tour de la Draft 2017 par les Texans. Depuis, il a passé pour 9716 yards et 71 touchdowns. Et a couru pour plus de 1200 yards et 14 TD. Les Texans ont bien choisi, on peut le dire. Watson est le leader de l’attaque et de l’équipe. Il représente vraiment cette équipe des Texans.

Il est puissant, rapide, capable de faire de big plays. Évidemment, sa mobilité est excellente. Il compte parmi les meilleurs QB de la ligue.

Il est tout de même certain qu’il regrettera le départ de son meilleur allié. DeAndre Hopkins n’est plus là. Même si les Texans se sont bien renforcés, leur connexion était unique. Ils ne s’y sont pas croisés, mais les deux sont allés dans la même université, chez les Tigers de Clemson.

Cela crée déjà un lien spécial car ils ont partagé une culture commune inculquée par Clemson pendant 3 ans. Il sera intéressant de voir comment il pourra se relever de ce départ. Watson a des qualités c’est indéniable, il faut donc espérer que ce départ d’Hopkins ne lui sera pas trop préjudiciable, notamment en terme de moral.

D’un point de vue plus personnel, Watson a eu tendance à prendre beaucoup de sacks car il garde beaucoup la balle pour chercher des big plays. L’an prochain, il faudra pour lui essayer de prendre des passes plus faciles. Evidemment, Hopkins était d’une grande aide pour ces big plays. Raison de plus pour faire évoluer son jeu vers quelque chose de moins spectaculaire et de plus efficace.

Une ligne offensive solide

L’attaque des Texans en 2019 :

378 points marqués (23,6 points en moyenne par match) ; quatorzième de la la NFL

La ligne offensive des Texans s’est beaucoup améliorée l’an dernier. Elle devrait être encore meilleure cette année. Les joueurs ont pris l’habitude d’évoluer dans leurs postes respectifs et la continuité est leur atout. Un atout majeur dans une situation de pandémie où il est très difficile de créer de nouvelles connexions. Laremy Tunsil revient donc en 2020 après avoir eu un impact immédiat après son transfert de Miami l’an dernier.

La protection du QB est la spécialité de cette ligne offensive. Elle a néanmoins montré des difficultés pour la protection des courses. Heureusement que le jeu des Texans ne repose pas en majorité sur cet aspect du jeu. Mais il faudrait pour Houston penser à travailler ce domaine afin de donner plus d’armes à leur attaque. Car la priorité est de tenir le plus longtemps possible car Watson a tendance à garder la balle plus que les autres QB.

Hopkins n’est plus là, mais les Texans ont des arguments au poste de receveur. Tout d’abord, ils pourront compter sur Will Fuller V, qui a reçu l’an dernier 13,7 yards en moyenne lors de la saison régulière et surtout 17,8 durant les playoffs. Son impact est indiscutable et il aura encore plus l’occasion de le mettre en pratique.

Brandin Cooks a fait son arrivée en provenance des Rams. Il avait réalisé une très bonne saison 2018 lorsque son équipe avait atteint le Super Bowl (3-13 face aux Patriots). Il avait d’ailleurs été un des seuls joueurs de l’équipe à avoir de vraies occasions lors de ce match.

Randall Cobb vient prêter main forte au poste de slot receiver. Il s’agit d’un receveur d’expérience dont on connaît les qualités. Il était une des cibles de choix de la grande attaque des Packers. L’an dernier, il a réalisé une bonne saison à Dallas avec 3 TD et 15,1 yards en moyenne par réception. Il permettra d’offrir d’autres alternatives pour les Texans et surtout apporter son expérience. Il s’agit d’un receveur en qui on peut avoir confiance.

Pas de changement au niveau des tight ends, qui avaient été à un bon niveau l’an dernier et vont une fois de plus se démarquer par leur stabilité. Darren Fells a reçu 7 TD le plus grand nombre de sa carrière. Il est une valeur sûre.

Jordan Atkins et Jordan Thomas viennent compléter l’unité. Ils ont été un peu moins en vue l’an dernier mais devraient avoir plus d’opportunités en 2020.

J.J Watt pour porter la défense sur ses épaules

La défense des Texans en 2019 :

385 points encaissés (24,1 en moyenne par match) ; dix-neuvième de la NFL

JJ Watt est un des meilleurs joueurs de la ligue à son poste, si ce n’est le meilleur. Malheureusement, l’an dernier, il s’est déchiré le muscle pectoral. Cette blessure l’a laissé de côté pour le reste de la saison. Ce n’est pas la première fois qu’il est indisponible pour cause de blessure. Il est certain que son absence se fait remarquer tant il est un joueur qui a un impact décisif sur la défense de son équipe.

Les Texans ont en plus perdu DJ Reader qui faisait un très bon travail. Il s’en est allé chez les Bengals. C’est Ross Blacklock, choisi au deuxième tour de la dernière Draft, qui devra assurer l’intérim. Il est un très bon défenseur sur les courses. Toutefois, il son impact pourrait ne pas être immédiat car il faudra qu’il s’adapte dans la défense et montre plus de maturité dans son jeu. Mais son potentiel est élevé.

Les Texans pourront compter sur leurs deux linebackers de qualité, Benardrick McKinney et Zach Cunningham. Les deux ont été classés dans le top 10 des meilleurs défenseurs des courses au cours des trois dernières années.

Le secondary n’est peut-être pas la meilleure unité de la défense des Texans pour cette saison 2020. L’an dernier, Bradley Roby a subi 62% des passes envoyées tandis que Gareon Conley a quant à lui encaissé 6 TD. Il faudra que Lonnie Johnson se relève après une saison de rookie en demi-teinte. Mais cela est tout à fait normal pour un rookie dans un poste aussi difficile et décisif.

Les Texans ont récupéré le safety ancien joueur des Browns, Eric Murray. Il s’agit d’une belle addition même si ce dernier est meilleur dans la défense de la course que des passes. Il ne s’agit pas vraiment d’un domaine que les Texans ont besoin d’améliorer car la majorité de leur défense est solide à ce niveau.

Justin Reid reste la référence au poste de safety, il a été responsable de plusieurs interceptions et son impact défensif est très bon. Les Texans pourront également sur leur choix de quatrième tour de Draft John Reid. Ce dernier est un slot cornerback. Il devrait pouvoir débuter rapidement car les Texans ont besoin d’aide dans ce compartiment du jeu.

Bill O’Brien au centre des critiques

Bill O’Brien, l’entraîneur des Texans n’est pas vraiment populaire en ce moment, c’est le moins que l’on puisse dire. O’Brien concentrait déjà les critiques après que les Texans aient échoué contre les Chiefs en playoffs. La cause ? Il avait été pointé du doigt comme le responsable de cet échec avec des choix discutables.

Pour ce coup-là, on peut dire quand même que les Chiefs sont une équipe à l’attaque terriblement difficile à contenir. Et capable de scorer sans s’arrêter. Mais c’est lui qui a été responsable cet été du départ de DeAndre Hopkins ; après la fin de la saison, le président des Texans Cal McNair lui a renouvelé toute sa confiance en lui donnant une promotion. Il est donc le directeur général de Houston, et en charge entre autres du recrutement et de la gestion de l’effectif.

Ce choix de se séparer de DeAndre Hopkins est très surprenant. Il pourrait d’ailleurs coûter cher aux Texans qui ont perdu leur cible principale en attaque. Les résultats de la saison prochaine détermineront si O’Brien a eu raison ou non de montrer la porte à Hopkins. Si les Texans subissent une déroute offensive, il en sera tenu pour responsable, c’est certain.

Quel bilan pour les Texans en 2020 ?

Les Texans en 2019 :

10 victoires pour 6 défaites ; premiers de l’AFC South ; éliminés lors du Divisional Round par les Chiefs (31-51)

Deshaun Watson a un talent extraordinaire, c’est un des meilleurs QB de la ligue et il devrait une nouvelle fois porter haut et fort son équipe. Maintenant, bien que les Texans aient récupéré de nouveaux joueurs en attaque, on peut le dire, Watson se retrouve plus seul qu’il ne l’était auparavant. Il faudra pour lui bâtir de nouvelles connexions avec les WR fraîchement arrivés.

Au niveau de la défense il faudra que le rookie Ross Blacklock, choisi grâce au transfert de DeAndre Hopkins, ait un bon impact. JJ Watt n’est plus tout jeune et sa blessure de l’an dernier est inquiétante. Il faudra pour les Texans qu’il reste en forme pour porter l’équipe.

Il y a donc beaucoup de questions pour les Texans en 2020. Ces questions auraient pu largement être évitées. L’incertitude amenée par le départ de DeAndre Hopkins est difficile à encaisser car elle n’était pas vraiment nécessaire. Avec l’absence d’une pré-saison à cause de la pandémie, l’intégration des nouveaux joueurs n’est pas aussi facile en 2020 qu’elle aurait pu être par le passé.

Summary
Sans DeAndre Hopkins, les Texans réussiront-ils à remporter de nouveau l'AFC South en 2020 ?
Article Name
Sans DeAndre Hopkins, les Texans réussiront-ils à remporter de nouveau l'AFC South en 2020 ?
Description
Les Texans arriveront-ils à se relever après le départ de DeAndre Hopkins ?
Author
Publisher Name
The Free Agent
Publisher Logo

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.